Vin de garde : toute notre sélection

Vin de garde : toute notre sélection

Découvrez la sélection de vins de garde de Cavissima, pour diversifier votre cave sur le long terme. Ces vins atteindront leur apogée après quelques années de vieillissement, patience donc ! Pour ne pas succomber à la tentation du terroir et assurer des conditions de conservation optimale, la solution peut être de stocker vos vins dans notre chai à Beaune.

Sélection d'expert  .  Stockage dans votre cave en ligne  .  Livraison à domicile  .  Revente

197
vins
Sélectionnés fièrement
Page
Par ordre décroissant
  1. Bordeaux Pessac-Léognan
    Château Haut-Bergey Rouge - primeur
    Bouteille - 75cl
    84,00 € HT
    soit 14,00 € la bouteille
    découvrir le vin >
  2. Bordeaux Haut-Médoc
    Château Charmail 2015 Rouge Rouge - primeur
    Bouteille - 75cl
    84,00 € HT
    soit 14,00 € la bouteille
    découvrir le vin >
  3. Bordeaux Saint-Estèphe
    Château Le Boscq Rouge - primeur
    Bouteille - 75cl
    101,70 € HT
    soit 16,95 € la bouteille
    découvrir le vin >
  4. Bordeaux Sauternes
    Château Filhot Blanc d'Or - primeur
    Bouteille - 75cl
    109,80 € HT
    soit 18,30 € la bouteille
    découvrir le vin >
  5. Bordeaux Saint-Estèphe
    Château Ormes de Pez 2015 Rouge Rouge - primeur
    apogée : 2024 - 2027
    Vinous : 91-93
    Variation 2017 : -12%
    Variation 2018 : -21%
    Bouteille - 75cl
    116,40 € HT
    soit 19,40 € la bouteille
    découvrir le vin >
  6. Bouteille - 75cl
    117,60 € HT
    soit 19,60 € la bouteille
    découvrir le vin >
  7. Bordeaux Moulis en Médoc
    Château Poujeaux 2015 Rouge Rouge - primeur
    apogée : 2024 - 2028
    Vinous : 90-92
    Variation 2017 : -20%
    Variation 2018 : -18%
    Bouteille - 75cl
    117,60 € HT
    soit 19,60 € la bouteille
    découvrir le vin >
  8. Bordeaux Haut-Médoc
    5ème Grand Cru Classé 2015 Château Cantemerle Rouge en Magnum Rouge - primeur
    apogée : 2025 - 2035
    Vinous : 91-93
    Variation 2017 : -14%
    Variation 2018 : -17%
    Bouteille - 75cl
    118,80 € HT
    soit 19,80 € la bouteille
    découvrir le vin >
  9. Bordeaux Saint-Estèphe
    Château Le Crock Rouge - primeur
    Bouteille - 75cl
    122,40 € HT
    soit 20,40 € la bouteille
    découvrir le vin >
  10. Bordeaux Saint-Estèphe
    Château Meyney 2015 Rouge Rouge - primeur
    apogée : 2025 - 2033
    Parker/WA : 90-92+
    Vinous : 91-93
    Variation 2017 : -2%
    Variation 2018 : -12%
    Bouteille - 75cl
    125,70 € HT
    soit 20,95 € la bouteille
    découvrir le vin >
  11. Bordeaux Margaux
    Château Siran Rouge - primeur
    apogée : 2024 - 2032
    Vinous : 91-93
    Variation 2017 : +1%
    Variation 2018 : -9%
    Bouteille - 75cl
    130,20 € HT
    soit 21,70 € la bouteille
    découvrir le vin >
  12. Bordeaux Pomerol
    Château Mazeyres 2015 Rouge Rouge - primeur
    apogée : 2025 - 2032
    Vinous : 92-94
    Variation 2017 : -1%
    Variation 2018 : -5%
    Bouteille - 75cl
    132,60 € HT
    soit 22,10 € la bouteille
    découvrir le vin >
  13. Bordeaux Saint-Julien
    Le Petit Ducru de Ducru Beaucaillou (ex Lalande-Borie) Rouge - primeur
    Bouteille - 75cl
    134,40 € HT
    soit 22,40 € la bouteille
    découvrir le vin >
  14. Bordeaux Margaux
    Château Labégorce 2013 Rouge Rouge - primeur
    apogée : 2024 - 2030
    Parker/WA : 89-91
    Vinous : 91-93
    Variation 2017 : +8%
    Variation 2018 : -9%
    Bouteille - 75cl
    134,40 € HT
    soit 22,40 € la bouteille
    découvrir le vin >
  15. Bordeaux Moulis en Médoc
    Château Chasse-Spleen 2015 Rouge Rouge - primeur
    apogée : 2024 - 2029
    Vinous : 88-90
    Variation 2017 : -9%
    Variation 2018 : -20%
    Bouteille - 75cl
    134,40 € HT
    soit 22,40 € la bouteille
    découvrir le vin >
Page

L’apogée du vin

Tant pour les rouges que pour les blancs, l’apogée du vin correspond aux quelques années pendant lesquelles il est le plus agréable en bouche. Cependant, un vin n’est pas inconsommable avant cette période ! Il sera simplement meilleur si vous patientez pour l’atteindre. L’apogée d’un vin est généralement exprimée par une fourchette d’années : best after / best before. Cette période correspond à l’« âge adulte » du vin et c’est dans ce laps de temps qu’il exprimera tous ses arômes.
Beaucoup des bons vins actuels sont très séducteurs dans leur jeunesse, puis se referment pendant quelques années avant d’atteindre leur plein potentiel après vieillissement en cave dans des conditions optimales.

Pourquoi faire vieillir votre vin ?

Contrairement à la simple conservation temporaire, le vieillissement est le processus par lequel les grands crus vont développer tout leur potentiel jusqu’à atteindre le paroxysme de leur qualité. L’effet escompté de la conservation en cave, dans des conditions idéales de température et d’hygrométrie, est donc de leur faire atteindre l’apogée.
Le temps de garde varie selon un certain nombre de facteurs. Parmi les caractéristiques qui vont influencer l’évolution du vin on retrouve :
- la couleur, les vins rouges se conservent généralement plus longtemps que les vins blancs
- les cépages utilisés dans l’assemblage
- le terroir, c’est-à-dire la région viticole (et donc les sols), et le climat
- le travail des vignerons, notamment l’étape de l’élevage (en fûts de chêne, bois neufs ou non)
- le millesime (année de récolte des raisins)
- la matière du bouchon qui joue sur l’aération
Par ailleurs, l’acidité du vin, ses tanins et sa concentration vont influer sur la capacité de garde.
Ainsi, un vin de Loire ou du Beaujolais atteindra son apogée entre 4 et 8 ans, alors qu’un grand cru bordelais pourra atteindre 20 voire 30 ans pour se révéler.

Outre l’évolution des qualités intrinsèques du produit (tanins, aromes), faire vieillir votre vin dans les conditions de conservation optimales peut faire lui faire prendre de la valeur. Des reventes sont alors envisageables. Certaines références, en fonction du millesime, possèdent d’ailleurs un joli potentiel quant à la plus-value.

Quelle évolution pour le vin ?

Le vin est un produit vivant. Et comme tout “organisme vivant”, il va évoluer au fil des ans. Le vieillissement va ainsi influer sur les caractéristiques et la qualité générale du produit.
C’est pourquoi la conservation de vos meilleurs vins rouges et vins blancs doit être millimétrée. Dans nos caves, la température, l’humidité, la lumière et même les possibles secousses des bouteilles sont contrôlés de près.

D’une manière générale, les tanins vont se fondre (pas pour le blanc), l’acidité décliner, et la couleur va aussi évoluer. Le processus de conservation va même jouer sur la matière du vin, lui apportant plus de structure en bouche.
Dans les années d’apogée on aboutit alors à un vin dit “mature”.
Pour les rouges les tanins sont plus soyeux, la couleur tend vers des nuances brique, et la dégustation est marquée par des arômes de cuir, de sous-bois, de fruit confit ou encore d’épices.
Pour un  Moulin-à-vent (terroir typique du Beaujolais avec un sol granitique) par exemple, issu d’un bon millésime, une petite dizaine d’années de garde transformera en profondeur le précieux liquide. Il offrira des tanins complètement fondus, des notes de sous-bois prononcées, et une bouche puissante et structurée aux arômes de fruits des bois.

Vin de garde 2019 : le millésime 2019 aura un fort potentiel de garde

Le Bordeaux 2019 est un excellent millésime de garde. C’était pourtant loin d’être gagné avec des vagues de chaleur, de la sécheresse et une fin de production pluvieuse. 

L’été 2019 a été relativement long et sec, quant à la récolte, elle s’est faite avec un petit peu de pluie. 

La région de Bordeaux a été épargnée par les catastrophes naturelles survenues au printemps 2017, tel que le gel tardif ou encore les pertes que certains producteurs ont pu connaître en 2018 à cause du mildiou notamment.

Les appellations du Haut-Médoc, de Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe connaissent une nouvelle fois une année excellente, et ce depuis 6 ans. Nous sommes donc clairement sur un millésime d’une qualité potentiellement très élevée pour ces appellations, taillé pour la garde


En Bourgogne, le gel de l’hiver 2018 a finalement fait moins de dégât que prévu et les viticulteurs s’attendent à un millésime avec beaucoup de fraîcheur en rouge comme en blanc. Les vins de Bourgogne devraient être très bien équilibré. Néanmoins, même si la qualité des raisins étaient au rendez-vous, la quantité devrait être nettement inférieure aux années passées. 


Dans le Rhône comme à Bordeaux, les cépages rouges ont un potentiel de qualité très élevé. Les blancs secs sont très prometteurs. En revanche, le Sud-Ouest et la Loire ont davantage souffert des gelées du printemps et des grêles, amputant les récoltes. Les rendements seront certainements un peu plus faible cette année

Tout ces éléments laissent à penser que le millésime 2019 sera probablement un excellent vin de garde… ces premières impressions seront certainement confirmées en Avril 2020 lors de la semaine de dégustation primeurs à Bordeaux