Château Palmer - Bordeaux

Le Château Palmer, au Sud-Est de l'appellation Margaux, comporte au total 66 hectares. Son vignoble s'étend sur des graves garonnaises profondes et comporte trois cépages principaux. Cabernet Sauvignon, Merlot et Petit Verdot constituent les vins fins et harmonieux de la propriété. 

Le style du Château Palmer

Réputation, tradition et modernité

En 1814 Marie Brunet de Ferrière, veuve de Gascq hérite d'une propriété viticole médocaine. Le lieutenant-Colonel Charles Palmer décide de faire l'acquisition de ce domaine, déjà réputé à l'époque, sans même l'avoir visité. Durant une trentaine d'années, il consacrera son énergie à ce vignoble. Tout d'abord il lui donne son nom, puis il l'agrandit et le modernise afin de lui conférer un style unique : celui du Château Palmer. Plus tard, en 1853, deux frères du nom d'Emile et Isaac Pereire achètent la propriété. Ambitieux, ces hommes d'affaires construisent, au beau milieu des plantations, un château de style néo-Renaissance qui deviendra l'emblème du domaine. Malgré les mauvaises périodes telles que l'épidémie de phylloxera ou encore la Première Guerre Mondiale, le Château Palmer garde toute sa superbe. Les familles Mähler-Besse et Sichel reconstruisent le vignoble après la Seconde Guerre Mondiale, produisant au passage quelques millésimes d'exception.   

Finalement, c'est Thomas Duroux qui se trouvera à la direction du Château Palmer. Son but aujourd'hui est de poursuivre l'amélioration du vignoble en insufflant la modernité nécessaire. Conserver la réputation de l'un des meilleurs grands crus bordelais tout en prenant soin de l'environnement.  

Le magnifique Château Palmer

Le magnifique Château Palmer

Thomas Duroux

Thomas Duroux

Le vin du Château Palmer

Le vin du Château Palmer

Culture en bidoynamie

La création d'un véritable organisme agricole

En 2008 ont lieu les premières expérimentations de culture biodynamique. Il s'agit d'un simple essai, réalisé par pure curiosité. Les premiers résultats ne s'avèrent pas probants. Les équipes du Château Palmer rencontrent alors différents acteurs du biodynamisme. Prenant conscience des véritables valeurs et enjeux qu'impliquent ces méthodes, s'amorce alors une véritable remise en question. La biodynamie s'avère totalement en accord avec les valeurs de ce Château historique. Les hommes et les femmes du domaine sont désormais en accord avec ces pratiques et les convictions qu'elles défendent. Le Château Palmer ne parle alors plus de monoculture mais d'un véritable organisme agricole. Différentes herbes et plantes poussent et les brebis paissent tranquillement au milieu des vignes. Dans la même logique, on n'utilise plus de produits chimiques sur le domaine. La diversité du vignoble lui permet de s'enrichir et le travail des équipes ne s'en voit qu'améliorer. L'équilibre est trouvé.  

Un Château de valeurs

Œuvrant pour la préservation de son terroir

Toutes les personnes constituant l'équipe du Château Palmer partagent donc les mêmes valeurs qui permettent de produire de grands vins. Évoluant dans un cadre merveilleux, elles travaillent toutes ensemble dans le village qui entoure le Château et mettent leur passion au service de ce beau domaine. Ainsi, une véritable mosaïque de savoir-faire se concentre sur la propriété. Cette équipe est portée non seulement par la volonté de produire des vins d'excellence mais également par celle d'une gestion durable du terroir. Les équipements disponibles directement sur la propriété témoignent tout autant de cette obsession de la qualité. Au cuvier, les cépages se vinifient séparément. En employant cette méthode, la typicité et la diversité du terroir du Château Palmer est préservée. Le travail se poursuit ensuite dans la salle de dégustation. A force de multiples séances d'assemblage, le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Petit Verdot se marient parfaitement.