Château Durfort-Vivens - Bordeaux

Le Château Durfort Vivens se trouve au cœur de l'appellation Margaux. Il s'agit d'un fabuleux terroir qui bénéficie de tous les avantages du climat océanique. Idéalement situés dans le Médoc, ses 55 hectares de vignes sont cultivés sur trois communes : Margaux, Cantenac et Soussans. 2ème grand cru classé de Margaux, ce vignoble est désormais labellisé et cultivé en bidoynamie.  

Les origines de Durfort-Vivens

Un second cru classé

Le Château Durfort Vivens tire son nom de la fusion de deux lignées célèbres. Famille de chevaliers, les Durfort bâtissent leur place forte à Margaux au XIVème siècle. C'est le vicomte Robert Labat de Vivens qui, quatre siècles plus tard, en devient le propriétaire. Il décide alors d'associer le nom de sa famille à ce riche héritage. Le Château prend donc le nom de Durfort Vivens à partir de 1824. Dès lors, la notoriété de la propriété ne cesse d'accroître. En 1855 a lieu l'exposition universelle de Bordeaux. A cette occasion, la région se doit de mettre son vin en valeur. Le Château Durfort-Vivens obtient alors le rang de second cru classé. En 1937, la famille Lurton, principale actionnaire du Château Margaux, rachète le vignoble. En 1961, Durfort-Vivens devient la propriété exclusive de Lucien Lurton. A son tour, il le cède à son fils Gonzague, en 1992.  

Cuvier Durfort-Vivens

Le cuvier du domaine

Gonzague Lurton

Gonzague Lurton, propriétaire du domaine

Vins Durfort-Vivens

Les belles bouteilles de Durfort-Vivens

Renouveau d'un domaine traditionnel

Une réputation à la hauteur de son potentiel

Après avoir réalisé des études de commerce, Gonzague Lurton se trouve à la tête du domaine Durfort Vivens. Fort du bagage transmis par ses aïeux, il a à cœur de perpétuer la tradition. Le domaine est empreint de l'Histoire de sa région et présente un fort potentiel. Son propriétaire souhaite donc élever le domaine Durfort Vivens parmi les plus réputés des crus classés de Margaux. Accompagné de ses neuf associés, ainsi que de toute l'équipe du Château Durfort Vivens, il s'emploie à révéler la typicité de son terroir. Pour cela, il n'utilise que des méthodes en accord avec ses croyances. L'entièreté de son travail s'effectue donc dans le respect de la nature et de l'Homme. Gonzague Lurton dirige ainsi, avec son épouse, le domaine familial et deux autres châteaux. En effet, le couple possède également le château Domeyne (à St-Estèphe) et le château Acaïbo (en Sonoma, en Californie).  

Château protecteur de la vigne

Conversion en biodynamie

Le domaine Durfort Vivens est l'un des premiers à se convertir progressivement en biodynamie. Cette pratique s'inscrit parfaitement dans l'esprit du Château Durfort Vivens. En effet, ce dernier s'est toujours positionné comme fervent défenseur de la vigne. Gonzague Lurton met donc un point d'honneur au respect de la terre et des plantations. C'est pourquoi, il reste toujours alerte quant aux avancées de la recherche œnologique et technique. L'adaptation à l'environnement ainsi que la régulière remise en question permettent au vignoble de prospérer. C'est grâce à tous les soins prodigués à la terre ainsi qu'à la préservation des sols, que le vin exprime pleinement son terroir. En 2016, l'organisme DEMETER certifie le domaine en agriculture biodynamique. Tout le travail amorcé dans les plantations se poursuit ensuite dans le cuvier ainsi que dans le chai de vinification. Ce dernier, rénové en 2012, permet la révélation de tous les arômes caractéristiques du cru.