Domaine de Bonserine - Rhône

C’est à la fin du XXe siècle que la Vallée du Rhône accueille le Domaine de la Bonserine. Il s’agit de l’un des plus vastes domaines de l’appellation Côte-Rôtie. Les vignes de syrah et de viognier s’étendent sur 12 hectares. Le vignoble bénéficie d’une exposition ainsi que d’un drainage des sols d’une grande qualité. Propriété de la Maison Guigal depuis 2006, c’est Ludovic Richard qui en assure l’exploitation. En véritable ambassadeur de Côte-Rôtie et de Condrieu, il propose des vins, en blancs et en rouges, qui subliment sa région.

Jeunesse et dynamisme

Ludovic Richard, ambassadeur de Côte-Rôtie

Dans l’histoire du commerce et de la viticulture, la Vallée du Rhône est connue pour bénéficier de nombreux privilèges. Grâce au fleuve, la région est en lien direct avec la cité phocéenne. Depuis l’Antiquité, donc, les vignes n’ont de cesse de s’étendre. Il faut attendre 1961 avant que le domaine de Bonserine émerge dans le paysage de la région. Sans doute le nom du vignoble est issu de la qualité des vieux cépages de syrah, que l’on nomme serine. 

Il est, d’ailleurs, le second domaine le plus vaste de l’appellation Côte-Rôtie. À la tête de l’exploitation se trouve Ludovic Richard. Passionné de la vigne est du terroir, il assure le développement de ses vins avec une grande exigence. Un élan de modernisation des infrastructures est impulsé , à ce titre, en 1990. En 2006, 16 ans plus tard, la maison Guigal acquiert la propriété en conservant sa philosophie. Ainsi, le Domaine de Bonserine conserve son identité et produit des vins emblématiques de la région.


Les chais de la propriété

Les chais de la propriété

Le vignoble de Bonserine

Le vignoble de Bonserine

L'équipe du domaine

L'équipe du domaine

De la Côte-Rôtie à Condrieu

Les conditions parfaites pour la fabrication d’un grand vin

Les 12 hectares de vignes du Domaine de Bonserine s’étendent sur le terroir typique du nord de la vallée du Rhône. Les vignes sont cultivées en terrasse, comme c’est l’usage chez de nombreux vignobles. La Vallée du Rhône est constitué de pentes conséquentes rendant en effet délicat le travail des vignerons. Cette configuration permet néanmoins un drainage naturel des sols argilo-calcaires. 

Les vignes sont soutenues par des échalas qui simplifient l’entretien du vignoble. Plus encore, la Côte Rôtie à la chance de bénéficier d’une belle exposition au soleil, qui assure aux grappes une maturité optimale. 

Le domaine connaît une viticulture raisonnée inspirée de la viticulture biologique. À ce titre, les engrais sont naturels et les labours se déroulent à cheval. L’effeuillage et l’ébourgeonnage sont également des techniques pratiquées par les vignerons, afin de ne conserver que les meilleures baies. 

Le Domaine De Bonserine cultive la syrah sur l’appellation Côte-Rôtie (10 ha) et le viognier sur l’appellation Condrieu (2 ha). Les pieds de syrah sont les plus âgés, ainsi le cépage est-il appelé la serine. Ces grappes ont pour particularité de produire des grappes très concentrées en arômes et des baies assez petites.


Le savoir-faire d’un vigneron passionné

Un travail de vinification marqué par l’exigence

Après des vendanges manuelles réalisées par les 40 vignerons passionnés, les raisins, acheminés au chai, sont triés. Après l’égrappage, les baies sont placées dans des cuves thermorégulées pour la première macération. Le fermentation, quant à elle, se déroule en barrique. Aucune levure n’est ajoutée, de façon à permettre aux raisins de se révéler. Une fois les fermentations et malolactiques achevées, les jeunes vins sont placés à l’élevage. 

Cette étape se déroule dans deux types de contenants : les fûts bourguignons, de 228 litres, ou des foudres d’une capacité moins importante. Cet élevage dure entre 22 à 36 mois, des soutirages sont réalisés.

Suite à cette vinification parcellaire, les vignerons passent à l’assemblage. Ici, une dernière sélection est effectuée. Les vins assemblés sont ceux issus d’une sélection extrêmement rigoureuse. Dès lors, le Domaine de Bonserine offre des vins sublimes. 

Les propriétaires du Domaine de Bonserine agissent en véritables ambassadeurs de leur région.