Roc d'Anglade - Languedoc Roussillon

Le Roc d’Anglade est situé à Langlade, dans le Gard, au sud de Nîmes. Les 9 hectares de vignes sont cultivés de manière biologique par le propriétaire Rémy Pedreno. Ce-dernier produit des Vins de Pays du Gard avec un style qui lui est propre. Largement reconnus depuis le XVIIème siècle, les vins du Roc d’Anglade sont très recherchés par les sommeliers et les restaurants.

L’histoire du Roc d’Anglade

Un vin servi à la table du Roi-Soleil

La plus ancienne mention du Roc d’Anglade remonte à l’an 936. Mais sa renommée se construit véritablement au XVIIème siècle lorsque Louis XIV le fait servir à sa cours. Ce vin produit par des paysans au domaine est apprécié par le roi qui lui remet la distinction du Blason Viticole en 1696. L’Anglade connaît un essor viticole fulgurant en 1870 avec plus de 650 vignerons, ouvriers viticoles et tonneliers. Le village s'accroît, tout comme sa réputation qui traverse les frontières. Puis la crise du phylloxéra ravage le vignoble et il faut attendre 1886 pour que la viticulture reprenne son cours. En effet, plus de 200 hectares de vignes sont plantés et le travail passionné des maîtres de culture permet aux vins du village d’obtenir plusieurs distinctions au XXème siècle. Le Domaine Roc d’Anglade est créé en 1999 par Rémy Pédréno, toujours à la tête du domaine actuellement. L’appellation Vins de Pays du Gard est peu reconnue et impose peu de contraintes aux vignerons. Rémy Pédréno est donc libre d’appliquer son propre style et de laisser libre cours à son savoir-faire. C’est une belle réussite !

Les vignes du domaine

Les vignes du domaine

Remy Pedreno

Remy Pedreno

Les chais de la propriété

Les chais de la propriété

Le terroir de Langlade

Cousin du terroir bourguignon

Les 9 hectares de vignes du Roc d’Anglade profitent d’un terroir d’exception. En effet, le vignoble repose sur un sol argilo-siliceux sur marnes calcaires qui rappelle celui des vignobles bourguignons. Les vignes étant exposées au nord, les raisins possèdent une belle fraîcheur.  Afin de respecter cet environnement et la qualité du fruit, Rémy Pedreno cultive ses vignes de manière biologique et ses vins sont certifiés bio. Les travaux à la vigne sont réalisés manuellement, tout comme les vendanges. L’encépagement se compose majoritairement de chenin blanc (70%), puis de chardonnay et de grenache blanche pour les blancs. Les rouges sont issus de carignan, de mourvèdre, de grenache et de syrah. Sur les 9 hectares du domaine, 7 hectares sont dédiés à la production du vin rouge et 2 à la production du vin blanc. Au total 36 000 bouteilles sont produites chaque année dans le vignoble du Roc d’Anglade dont l’âge moyen est d’environ 25 ans. L’objectif de Rémy Pedreno est d’élaborer des vins qui expriment au mieux le millésime et le sublime terroir du Roc d’Anglade.

Les vins du Roc d’Anglade

Un style unique qui se poursuit au chai

L’originalité et le génie de Rémy Pedreno se poursuit au chai. Les baies récoltées sont acheminées au chai où elles sont immédiatement pressées et placées en cuve sans éraflage. La cuve est laissée ouverte et une immersion du chapeau sur 18 jours est réalisée.  Les jeunes vins sont élevés en fûts de chêne ou en demi-muid pendant 12 à 16 mois selon les caractéristiques du millésime. Enfin, la production est mise en bouteille sans collage ni filtrage. Les vins du Roc d’Anglade sont uniques et témoignent du caractère et du savoir-faire du vigneron. Le vin blanc appartient au cercle restreint des meilleurs vins blancs du Sud. En effet, le Roc de l’Anglade blanc est savoureux et offre des arômes de fruits blancs et de céréales. En bouche, il révèle un beau volume et une fraîcheur exquise. Cette fraîcheur éclatante se retrouve également dans la cuvée de rosé. Le Roc d’Anglade rouge possède un nez boisé et fruité avec des arômes de cassis, de cerise sauvage et de mûre. En bouche, il se montre gourmand et offre des tanins tout en finesse. Il est recommandé de laisser ce vin en carafe une heure avant de le déguster. Il se mariera à merveille avec une pièce de boeuf du boucher ou des côtelettes d’agneau.