Château La Conseillante - Bordeaux

Le Château La Conseillante s’étend sur 12 hectares de l’appellation Pomerol. C’est sur ce fameux terroir argilo-graveleux sur crasses de fer que s’épanouissent les cépages de merlot et cabernet franc. Ces derniers font l’objet d’une viticulture traditionnelle extrêmement exigeante. La famille Nicolas, qui gère le domaine depuis 1871, œuvre au rayonnement de ces vins complexes et d’une grande finesse.


Le Château la Conseillante

Un bel héritage viticole

L’histoire du Château la Conseillante débute au XVIIIe siècle. Catherine Conseillan, issue d’une famille de marchands, acquiert les vignes de Pomerol et fait construire le château. Dès le début de cette activité viticole, elle gère le domaine d’une main de fer. En hommage à ses ambitions, son nom est donné au Château.

La famille Nicolas acquiert en 1871 le domaine. À cette date, le blason de la famille est apposé sur les terres de Pomerol. C’est également à cette période que la couleur violette est choisie comme composante de l’image de marque du Château. La superficie du vignoble est inchangée depuis, seuls les gestionnaires du domaine se succèdent. Un Conseil de famille est créé en 1960. Cette instance permet à tous les membres de la famille Nicolas de superviser les grandes décisions stratégiques prises par le domaine.

Aujourd’hui, la 5ème génération est à la tête du domaine, en la personne de Bertrand et Jean-Valmy Nicolas. Marielle Cazaux en assure la direction, conseillée pour la vinification par Michel Rolland depuis 2015. De grands travaux sont engagés au début du XXIe siècle afin de teinter les méthodes traditionnelles de modernité. Un second vin est créé en 2007 et le nouveau cuvier circulaire signé Bernard Mazières est construit en 2012. La passion du vin et l’exigence de proposer le meilleur au consommateur guident chaque choix du Château la Conseillante.


Famille Nicolas

Famille Nicolas

Travail à la vigne

Travail à la vigne

Cuverie

Cuverie

Une viticulture perfectionniste

Entre modernité et tradition

Le vignoble du Château La Conseillante s’étend sur 12 hectares de Pomerol. Le domaine fait partie des propriétés emblématiques de l’appellation. Le merlot (80%) s'épanouit sur un sol d’argile qui assure la rondeur et la douceur des vins. Le cabernet franc (20%), lui, bénéficie d'un sol de graves qui réchauffe chaque millésime. Ces deux cépages partagent le même sous-sol composé de crasses de fer, qui apporte de la structure au vin.

Le domaine organisé en 18 micro-parcelles, connait une gestion exigeante. La taille en guyot double, les quatre labours et les opérations en vert sont autant de techniques qui assurent la qualité des récoltesLes vignes d’une moyenne d’âge de 30 ans sont cultivées de manière raisonnée, dans le plus grand respect de la terre. Les influences océaniques et le climat tempéré de Pomerol contribue à la complexité des baies. Le vignoble jouit d’une belle exposition et d’un taux de pluviométrie qui assurent des conditions idéales, pour la création de beaux millésimes.


La constance des superbes millésimes

Une équipe soudée et ambitieuse

Après des vendanges réalisées à la main, avec la plus grande attention, les grappes connaissent quatre tables de tris. Ce passage permet une sélection des baies, plus douce, puisqu’elles ne sont pas brusquées par la rapidité des gestes des équipes.

Le vin du Château La Conseillante est réalisé avec élégance et modernité. Après l’écuvage, les raisins sont placés dans les quelques 22 cuves en béton du domaine. La macération pré-fermentaire à froid se déroule sur une période de 48 à 96 heures. La fermentation alcoolique prend la suite. Après une semaine, les équipes procèdent à un pressurage vertical traditionnel. Les vins sont vinifiés de façon parcellaire et placés en barriques pour 18 mois. C’est au printemps et sous les conseils de Michel Rolland, œnologue, que les vins sont assemblés. Le Château La Conseillante surprend par la constance de ses 145 millésimes. La robe rubis dévoile des arômes de truffes, de réglisse et de violette. Ces vins harmonieux font la fierté de la famille Nicolas. En hommage à ces arômes de fleurs, ils ont décidé de teinter de violet le chai et les étiquettes des bouteilles.