Domaine de l'Arlot - Bourgogne

A 2 km au Sud de Nuits Saint Georges, le vignoble du Domaine de l’Arlot se déploie sur un fabuleux terroir. Ce vignoble de Bourgogne et sa bâtisse du XVIIIe siècle se portent témoins d’une histoire marquée par les vins et la volonté de partager le plaisir de l’excellence.
Aujourd’hui cette notion de l’excellence passe par la méthode d’agriculture, en biodynamie, qui révèle au mieux les nuances de cette terre d’exception.

La naissance du Domaine de l'Arlot

De la carrière de marbre à AXA Millésimes

Jean-Charles Vienot, héritier bourguignon, est le premier propriétaire du domaine reconnu par les archives. On le situe à la fin du XVIIIe. Ses terres sont localisées sur les vestiges d’une ancienne carrière de marbre, sur la commune de Prémeaux. Vienot décide alors de construire des murs autour de sa propriété et donne ainsi naissance au “Clos de l’Arlot”.
Le domaine a ensuite été transmis à ses héritiers puis en 1891 il est revendu à un négociant, Jules Belin. Ce dernier agrandira la propriété en rachetant les parcelles voisines, le Clos des Forêts Saint-Georges et le Clos du Chapeau. C’est cet ensemble qui va former l’actuel “Domaine de l’Arlot”.
Près d’un siècle plus tard, les héritiers Belin céderont finalement la propriété à AXA Millésimes.
Depuis, quelques figures clés ont marqués le domaine. On peut citer notamment Jean-Pierre de Smet, à la tête de l’Arlot pendant 2 décennies, ou encore Jacques Devauge à la direction technique. Ce dernier a été remplacé depuis peu par Géraldine Godot


bout du vignoble et vieille entrée inscrite clos de l'Arlot

Entrée du Clos de l'Arlot

Geraldine Godot directrice technique dans le chai

Géraldine Godot - directrice technique photo : Jean-Louis Bernuy

cheval de trait en train de labourer la terre

La biodynamie - les labours à cheval

L'excellence par le naturel

Agriculture Biodynamique

Avec des pratiques biologiques depuis 2000, le Domaine de l’Arlot a aujourd’hui étendu l’agriculture biodynamique à l’ensemble de ses vignes. Cette méthode consiste à favoriser l’osmose entre le vignoble et son environnement en plaçant le pied de vigne au centre de l’équilibre naturel.
Pour ce faire, le vigneron abandonne tous intrants chimiques et produits de synthèse et son travail s’effectue au rythme des cycles lunaires et solaires.
La vinification est elle aussi méthodique et se veut “spontanée”. Elle est caractérisée par une intervention minimale et à bon escient, tout fonctionnant au “ressenti”. Ainsi, les fermentations démarrent naturellement, suivies par des extractions délicates, des pigeages manuels et des remontages limités.
Par leur adoption de la culture biodynamique, le Domaine de l’Arlot assume pleinement sa "volonté de révéler la vérité des grands terroirs". Ils souhaitent élaborer des vins respectueux de l’environnement et qui expriment leur terre d’origine.
C’est ainsi, avec cette vision long-termiste qu’ils poursuivent sur le chemin de l’excellence

Les Vins de l'Arlot

Des vins soignés qui expriment le terroir

Vous l’aurez compris, la philosophie du Domaine de l’Arlot est très centrée sur l’expression maximale du terroir. Celui-ci doit se ressentir dans le verre.
Pour chacun de ses vins, tant en rouge qu’en blanc, un soin tout particulier est apporté. Pour vieillir dans les meilleures conditions, le précieux liquide est mis en fût dans des barriques de chêne français. Ensuite, la lente phase de maturation passe par une surveillance rigoureuse et des dégustations prépondérantes. L’équipe du chai contrôle ainsi chaque détail.
Aujourd’hui le Domaine de l’Arlot produit 9 vins différents, en Côte de Nuits . On trouve 2 blancs et 7 rouges. 5 (dont 1 blanc) sont des Premiers Crus et ils produisent également un Grand Cru qui provient de la parcelle toute proche de la Romanée Conti.