Château Dauzac - Bordeaux

Le Château Dauzac, classé 5ème Grand Cru de Margaux en 1855, appartient depuis 2013 à Laurent Fortin. Les 49 hectares de vignes sont conduits en biodynamie depuis 2017 et le millésime 2016 marque la certification du vin du Château en tant que vin végan. L’étiquette du Château Dauzac est aisément reconnaissable avec sa couleur jaune empereur.

L’évolution du Château Dauzac

Des propriétaires qui ont marqué l’histoire viticole française

La première mention du domaine Dauzac comme exploitation viticole date de 1545 avec les moines bénédictins. Le Château acquiert peu à peu sa noblesse et des négociants et membres du Parlement de Bordeaux se succèdent à la tête de la propriété jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Puis en 1685, le négociant bordelais Pierre Drouillard, trésorier de France, érige le Château Dauzac au rang des domaines les plus prestigieux du MédocCe succès se poursuit avec son petit-fils Jean-Baptiste Lynch puis c’est au tour de la famille Wiebroock d’entretenir la réputation des vins du Château. L’objectif est atteint puisque le Château Dauzac est classé 5ème Grand Cru de Margaux en 1855. L’étiquette jaune que nous connaissons aujourd’hui encore sur les bouteilles du domaine est créée en 1863 par la puissante famille Johnston. À la même époque, Ernest David, régisseur de la propriété, invente la fameuse bouillie bordelaise sauvant ainsi le vignoble bordelais du mildiou. En 1955, le Château est acquis par Monsieur Bernat qui sera le précurseur de la thermorégulation. 

Depuis 1989, c’est la MAIF qui détient le Château Dauzac, elle y construit un nouveau chai en 2014. Le Directeur Général est Laurent Fortin qui convertit le vignoble en biodynamie, replante des vignes “franc de pieds” et produit un vin végan, Le D de Dauzac


Le chai du Château

Le chai du Château

Laurent Fortin - Directeur Général de Dauzac

Laurent Fortin - Directeur Général de Dauzac

Une ruche implantée au domaine

Une ruche implantée au domaine

Le terroir d’exception du Château Dauzac

Une viticulture respectueuse pour de grands vins

Le vignoble de Dauzac s’étend sur 49 hectares de vignes en un seul tenant dont 45 situées en appellation Margaux et 4 en appellation Haut-Médoc. À 350 mètres de l’estuaires, entre Labarde et Macau, le domaine possède un terroir typique de son appellation principale. En effet, le sol est composé d’une croupe de graves profondes sur un sous-sol de graves et d’argiles. Les vignes bénéficient d’une protection contre les vents océaniques grâce à la proximité de plus de 120 hectares de bois et de prés. Cet écrin de verdure associé à la qualité des sols offre un terroir magnifique que Laurent Fortin cultive avec précision et respect. Ainsi, le vignoble est entretenu selon le principe de la sélection parcellaire et depuis 2017 les vignes sont en biodynamie. Le respect de la biodiversité est par ailleurs un des objectif clé du domaine et le Château Dauzac est engagé sur de nombreux points à ce sujet.

La cohabitation avec différentes espèces animale est valorisée : des moutons sont présents dans les prés, un grand nombre de ruches ont été implantées au domaine. Des tables de pique-nique sont mises à disposition des familles et amis qui peuvent ainsi profiter de la quiétude du lieu. Le Château Dauzac est le fruit, non pas d’un vignoble, mais d’un véritable écosystème.

L'encépagement est traditionnel du Médoc avec 69% de cabernet-sauvignon, 29% de merlot et 2% de petit verdot.

La qualité des vins du Château Dauzac

Un savoir-faire de précision

L’état d’esprit avec lequel Laurent Fortin entretient ses vignes se retrouve au chai. Les vendanges sont réalisées manuellement. Après éraflage, les jus sont placés en cuves thermorégulées. Chaque parcelle est vinifiée séparément. Les cuves bois à double douelles transparentes utilisées depuis 2014 assurent des vinifications encore plus minutieuses des vins. Enfin, l’élevage a lieu dans des barriques de chêne français extra-fins neuves à 60% durant 12 à 18 mois. Le Château Dauzac effectue une sélection rigoureuse des bois chaque année afin d’élaborer des “vins de millésime”. L’assemblage est conseillé par l’oenologue réputé, Eric BoissenotUne autre spécificité du domaine est la production de vins 100% végan depuis 2016, c’est-à-dire qu’aucun blanc d’oeuf n’est utilisé pour le collage. En effet, contrairement à la pratique traditionnelle, le collage est réalisé à l’aide de protéines végétales. 

Au total, 5 cuvées sont produites à la propriété : 

Château Dauzac est le Grand Vin du Château. C’est un vin qui possède une grande richesse aromatique et des tanin fins et équilibrés. Des arômes de fruits, de fleurs et d’épices s’entremêlent pour le plus grand plaisir des amateurs de vins complexes et élégants. La cuvée Aurore de Dauzac est issue des vignes plantées sur une veine géologique particulière où les graves sont sableuses et fines. Labastide Dauzac provient de parcelles implantées sur un sol plus argileux où le merlot s’exprime à merveille. La cuvé Haut-Médoc de Dauzac est élaborée à partir du vignoble de 4 hectares en appellation Haut-Médoc. Enfin, le D de Dauzac est le vin végan du Château.