Château de Fonbel - Bordeaux

Le Château de Fonbel s’étend sur 16 hectares de sol argilo-sableux et graveleux. Les cépages de merlot, cabernet sauvignon, petit verdot et carmenère s'épanouissent sous le regard exigeant de la famille Vauthier. Propriétaires du Château Ausone et du Châteaux Moulin-Saint-Georges, le père Alain Vauthier et sa fille Pauline confectionnent des vins élégants, fidèles aux Grand Crus Classés Emilion, dont le château fait partie. 


Le Château de Fonbel

À la quête de la perfection

C’est la solitude d’un homme, le breton Emilion, qui fonde l’une des plus belles villes du bordelais. Il quitte sa région d’origine afin de se consacrer à la prière sur le terroir calcaire de ce qui portera le nom plus tard de Saint-Emilion. Cet ermite impulsera les mouvements religieux de la région. Ainsi, de nombreux ordres s’installeront et cultiveront la vigne. Ici débute l’histoire de la viticulture de Saint-Emilion.

Les seigneuries s’installent progressivement au Moyen Âge. Ainsi naît le Château de Fonbel. Aujourd’hui propriété de la famille Vauthier, connue pour posséder le Château Ausone (Grand Cru Classé A) et le Château Moulin-Saint-Georges. Alain Vauthier gère le domaine en compagnie de sa fille Pauline qui apporte son expertise dans le secteur de l’agroalimentaire et de l’œnologie pour lesquels elle est diplômée. Ils œuvrent tous deux au développement de la réputation du vin. Conseillé par l’œnologue Gilles Pauquet, ils cherchent sans cesse à améliorer leur production.


Alain Vauthier

Alain Vauthier

Les vignes

Les vignes

Cellier

Cellier

Le vignoble du Château de Fonbel

LE TERROIR SAINT-EMILIONNAIS AU PROFIT D’UN GRAND CHÂTEAU

Le Château de Fonbel se situe sur la commune de Saint-Emilion. À l’occasion de l’exposition universelle de 1855 et sur demande de Napoléon III, les vins de la région sont classés. Le domaine est alors placé parmi les Grands Crus de Saint-Emilion.

Le vignoble du Château de Fonbel s’étend sur 16 hectares dans la plaine de Saint-Emilion. Les vignes de merlot, de cabernet franc, de petit verdot et de carmenère côtoient des sols argilo-sableux et graveleux. Ce type de surface permet à la fois la restitution de la chaleur de la journée durant la nuit, mais également d’assurer un drainage naturel du sol avec l’argile. Ainsi, les vignes ne connaissent pas une trop forte présence de l’eau, ce qui leur permet de concentrer les baies en arômes. Les ceps ont en moyenne une vingtaine d’année. Le Château de Fondel connaît un entretien similaire aux Château Ausone et Moulin-Saint-Georges.


Le savoir-faire du Château de Fonbel

Des équipes techniques exigeantes

Le domaine connaît une viticulture raisonnée et les vendanges sont réalisées de façon mécanique. Philippe Boullarguet est le maître de chai. Il participe à la valorisation du vin du Château de Fonbel, en collaboration avec Gilles Pauquet.

La fermentation des raisins se fait dans des cuves en acier inoxydable thermorégulées. La fermentation dégage beaucoup de chaleur, ce qui peut augmenter le taux d’alcool des vins. Dès lors, il est indispensable de contrôler les températures. La thermorégulation est une technique répandue dans de nombreux domaines. L’élevage se fait en barrique de chêne français à 30% neuves durant 12 mois. Le chêne français garantie une grande finesse au vin. Ce contenant est utilisé depuis l’antiquité pour accueillir les vins. Certes, il assure la conservation du vin, mais agit également sur sa composition. En effet, le chêne a tendance à communiquer des arômes fumés, de vanille par exemple. L’utilisation des barriques est un réflexe à Bordeaux. À la dégustation, le Château de Fonbel propose des vins légers et élégants