M.Chapoutier - Domaine de Bila-Haut - Languedoc Roussillon

Michel Chapoutier, cet homme qu’on ne présente plus, est connu dans toute la France pour ses ambitions en termes de culture et son audace en termes de viticulture. Bien connu de la vallée du Rhône, le défenseur de la biodynamie a étendu son influence au sud, sur l’appellation Côtes-du-Roussillon, avec le domaine Bila-Haut.


MICHEL CHAPOUTIER

LE VIGNERON HEDONISTE

Michel Chapoutier est un vigneron de la vallée du Rhône qui a su s’imposer dans l’univers viticole par son audace et ses ambitions. La famille Chapoutier possède des vignes depuis plus de deux siècles dans la région. Enfant de Tain et conscient de sa chance, il apprendra son travail seul, en véritable autodidacte. C’est à 26 ans que Michel Chapoutier décide de se lancer dans la viticulture et d’y imposer ses certitudes : c’est au terroir que le vigneron doit tout. Dès lors, il dédiera sa vie à lui rendre hommage. Dans les années 1990, il s’entoure d’une équipe de jeunes passionnés avec pour ambition de faire rayonner les richesses de son environnement.

En 30 ans, il s’est imposé parmi les viticulteurs les plus renommés. Ce défenseur de l’appellation d’origine protégée et de l’hédonisme veut par dessus tout de l’émotion dans son travail. Aujourd’hui, il possède des vignobles partout en France et à l’international, notamment aux Etats-Unis, en Australie ou au Portugal.


Michel Chapoutier

Michel Chapoutier

Paysage du domaine

Paysage du domaine

Les vignes du Domaine de Bila-Haut

Les vignes du Domaine de Bila-Haut

UN TERROIR AU CENTRE DE TOUTE DÉMARCHE

La recherche de l’excellence

Situé à Latour-de-France, sur l’AOC Côte du Roussillon, le vignoble de Bila-Haut s’étend sur 60 hectares au milieu de la garrigue. Les cépages de Syrah (rouge), Grenache (rouge et blanc), Carignan (rouge), et Macabeu (blanc) s’épanouissent sur des terrasses caillouteuses faites de schistes noirs et de gneiss.

« La complexité ne vient pas du mariage des cépages mais de la densité bactérienne de ces derniers », confie Michel Chapoutier. Ainsi, qu’il s’agisse des vignes de Tain l’Hermitage ou du Roussillon, le défi reste le même. Ce vignoble est exposé à la tramontane et cultivé en biodynamie. Cette situation particulière permet à chacun des vins produits de « proposer une photo du terroir ».  


« FAIS ET ESPÈRE »

LA DEVISE DE LA MAISON CHAPOUTIER

Pour le vigneron, le terroir ne se compose pas uniquement du sol et du sous-sol, mais également des personnes qui participent à la culture de la vigne. Ainsi, nous comprenons mieux pourquoi la valorisation du terroir tient tant à cœur à la Maison M. Chapoutier.

La passion et l’ambition de Michel Chapoutier magnifient les valeurs traditionnelles des productions. Les vignes sont donc cultivées en biodynamie de façon à favoriser l’expression du terroir du Roussillon. Chaque parcelle est cultivée avec la même attention et par des vignerons passionnés. Les vendanges sont réalisées à la main. L’assemblage des quatre cépages met alors au monde une « symphonie aromatique ».