Château Cos Labory - Bordeaux

Le nom du Château provient tout d’abord de sa situation géographique : sur la colline de Cos et du nom de son propriétaire Francois Labory des années 1820 à 1845. Ce Grand Cru Classé en 1855 appartient aujourd’hui à la famille Audoy. Le vignoble de 18 hectares possède une situation géographique remarquable. Les vins allient puissance et élégance et sont très représentatifs de l’appellation Saint-Estèphe. 

Château Cos Labory

« Caux », dans la région bordelaise signifie colline. C’est donc sur les hauteurs de Saint-Estèphe que s’installe la famille d’Estournel. Lors de la Révolution Française, c’est la famille Labory, en la personne de François Armand qui acquiert la propriété.

Finalement, Gaspard d’Estournel récupère le vignoble de ses ancêtres. En 1852, alors que l’héritier est confronté à des problèmes d’argent, il est contraint de vendre la propriété. Le banquier Charles Martyns s’en porte acquéreur.

La famille qui occupe actuellement les lieux et qui gère le domaine, débute son activité au château en 1930. En effet, à cette date, Georges Weber acquiert la propriété et la leg à sa fille et son mari François Andoy. Les descendants se consacrent à l’expansion et à la modernisation de leur viticulture. C'est aujourd'hui Bernard Andoy qui a la charge du domaine. 

Chais Cos Labory

Chais Cos Labory

Château Cos Labry

Château Cos Labry

Propriétaire

Propriétaire

Un terroir idéal

SAINT-ESTÈPHE CINQUIÈME GRAND CRU CLASSÉ

C’est sur la colline de Cos, à Saint-Estèphe, que s’élève le château de Cos Labory. Les vignes de ce Cinquième Cru Classé se développent sur une surface de 18 hectares. Le sol est constitué de graves günziennes sur marnes calcaires et accueille les trois cépages rois de la région.

Ainsi, le cabernet sauvignon (55%), le merlot (35%) et le cabernet franc (10%) bénéficient un drainage naturel du sol, du fait des pentes. Les graves permettent également de garantir la continuité de la chaleur, restituée durant la nuit. Les vignes ont une moyenne d’âge de 40 ans.

Le vignoble est cultivé en agriculture raisonnée. 


Le savoir-faire

LA VINIFICATION

La nouvelle génération de propriétaire a marqué le Château par une première vague de modifications. En effet, il est très vite apparu nécessaire de moderniser le cuvier, puis d’installer un nouveau chai.

Dès lors, les raisins sont placés dans des cuves inox thermorégulées pour une première macération, après les vendanges manuelles. Cette étape dure 18 à 25 jours. La macération malolactique est pratiquée depuis les années 1995 au domaine. L’élevage se déroule ensuite en fûts de chêne français.