Château Trotanoy - Bordeaux

L’histoire du Château Trotanoy débute au XVIIIe siècle et s’embellit au fil des ans. Ce sont les établissements JP Moueix qui assurent aujourd’hui la gestion de ce vignoble de 7,2 hectares. Les merlots et cabernets francs grandissent sous le soleil de Pomerol ainsi que sur un sol composé de graves et d’argiles noirs. Olivier Berrouet et Eric Murisasco assurent en duo la direction technique du Château Trotanoy et assurent la qualité de ces vins, si prisés dans le monde entier.

Le Château Trotanoy depuis le XVIIIe

De l’ennui à la passion

Le Château Trotanoy apparaît dans le paysage bordelais à partir du XVIIIe siècle. Il est connu, tout d’abord, sous ce nom issu du patois gascon « trop anoi », signifiant « trop ennuie ». La famille Giraud, propriétaire, décide de modifier cette dénomination. Ainsi, préfèrent-t-ils « Trotanoy », qui camoufle bien les origines. Ce nom évoquait la difficulté qu’avaient les vignerons à travailler et à entretenir les sols, jugés trop compactes. Au fil du temps et grâce au développement des techniques de viticultures, le potentiel du vignoble s’est révélé.

Au XIXe siècle, le Château atteint son apogée en termes d’expansion. En effet, le vignoble compte à cette époque 25 hectares et une place de choix dans le classement des vins de Pomerol. Les successions amènent la division du domaine. En 1953, Jean-Pierre Moueix, négociant de la région bordelaise, acquiert le Château Trotanoy. C’est son fils Christian et son petit fils Edouard qui ont aujourd’hui la charge du développement de ce joyau. La famille Moueix s’entoure des meilleurs techniciens de la vigne afin de garantir la qualité de chaque millésime. Ainsi, la direction technique est assurée par Olivier Berrouet, le fils de Claude Berrouet, oenologue du domaine de 1964 à 2007. À ses côtés se trouve Eric Murisasco, également oenologue. Tous deux agissent en parfait binôme pour révéler tous les secrets que les vignes attendent de dévoiler.


Le vignoble du Château

Le vignoble du Château

la cave de la propriété

la cave de la propriété

Edouard Moueix

Edouard Moueix

Un terroir sublimé par les soins des vignerons

Une équipe attentive

C’est sur le plateau de Pomerol que se situe le Château Trotanoy. Non loin du Vieux Château Certan et de Pétrus, le Château n’a pas à rougir de son illustre entourage. Les 7,2 hectares de vignes s’alignent sous un soleil bienveillant et bénéfique pour la croissance des raisins. Les ceps de merlot (90%) et de cabernet franc (10%) se partagent un terroir complexe de graves, d’argiles sur un sous-sol de crasses de fer. Les graves assurent la continuité de la chaleur captée pendant le jour, la nuit, ce qui permet aux cépages de croître sans subir de variations de température trop importantes. Les argiles noires, elles, permettent une rétention des eaux de pluies et une redistribution plus lente.

C’est une viticulture traditionnelle qui est conduite par le Château Trotanoy. Des labours sont régulièrement réalisés afin d’assurer la qualité des sols. Les vignes, de 40 ans d’âge en moyenne, connaissent des éclaircissages et effeuillages qui permettent aux grappes de profiter du soleil. Le vignoble se développe alors dans de parfaites conditions.

Les grands vins puisent leur beauté dans les grands raisins. Ainsi chaque parcelle bénéficie d’une attention particulière.


Le savoir-faire des équipes du Château Trotanoy

L’élaboration d’un vin convoité

Après des vendanges faites à la main par les équipes du tandem Eric Murisasco et Olivier Berrouet, les raisins sont triés. Après l’égrappage, les baies sont placées dans les cuves pour les macérations et la fermentation. Ce sont des cuves ciment et inox thermorégulées qui accueillent les vins en devenir. Ces deux types de contenants permettent aux vinificateurs un large choix dans les techniques à employer. Ces dernières révèlent différents aspects des merlots et cabernets francs.

Après ce passage en cuve, les jeunes vins sont placés dans des barriques de chênes. Les contenants sont renouvelés de moitié chaque année afin de s’assurer de la qualité des échanges entre le bois et le vin. Ce dernier permet, en effet, d’apporter de la complexité, notamment aux cépages comme les merlots. Cet élevage s’étale sur une période de 18 à 20 mois. Aucun filtrage n’est effectué avant l’assemblage et la mise en bouteille.

Les vins du Château sont séduisants et taillés pour la garde. L’extrême attention portée à chaque étape de la confection du vin, fait du Château Trotanoy l’un des plus prisé des amateurs de vins, en France et à l’étranger