Château Cantenac Brown - Bordeaux

Si le vignoble du Château Cantenac-Brown apparaît sur l’appellation Margaux en 1754, il faut attendre l’arrivée de John Lewis-Brown pour voir se construire la grande bâtisse style Tudor. Cet Écossais d’origine s’installe à Bordeaux afin d’y cultiver la vigne. De nombreux propriétaires se succèdent jusqu’à la fin du XXe siècle, période à laquelle le britannique Simon Halibi achète le domaine. Aujourd'hui, le château est géré par la famille Le LousTrès engagé dans la conduite de la propriété, Tristan Le Lous, ingénieur agronome et passionné d’œnologie, forme un duo avec José Sanfins (Directeur Général et Winemaker) indissociable de l’histoire moderne du domaine.


L'histoire du Château Cantenac Brown

L'union de deux cultures

C’est en 1754 qu’un négociant irlandais s'établit à Cantenac. Alors que la famille est confrontée à ses dettes, le domaine viticole est divisé et cédé. C’est ainsi que John Lewis-Brown, Ecossais et peintre animalier, acquiert les vignes de Margaux. Il y fait construire un château d’inspiration tudorienne afin de rendre hommage à ses origines. En 1843, le banquier Gomard se porte acquéreur et revendra le domaine, 40 ans plus tard, à Louis-Armand Lalande. Ce dernier travaille au développement du vignoble et à la commercialisation de ses vins qui gagnent en notoriété. Ses efforts paient puisqu’entre deux acquisitions, le Château Cantenac Brown est placé au rang des 3e Grands Crus Classés. À la fin du XXe siècle, les sociétés d’assurance se succèdent dans la possession du Château.

Le château est géré par la famille française Le LousTristan Le Lous et José Sanfins (Directeur Général et Winemaker) forment un duo  prometteur pour la qualité des vins du domaine. La qualité des vins n'a de cesse de s'améliorer grâce à l'énergie créatrice de ce formidable duo et de l'équipe du domaine. 

Château Cantenac Brown

Château Cantenac Brown

José Sanfins (winemaker) et Tristan Le Lous (propriétaire)

José Sanfins (winemaker) et Tristan Le Lous (propriétaire)

La cuverie

La cuverie

Les vignes du Château Cantenac Brown

LA SUBLIMATION DU TERROIR MÉDOCAIN

Le vignoble s’étend sur 63 hectares du terroir de Cantenac. C’est sur l’appellation Margaux, au cœur du Médoc, que l’on retrouve les trois cépages rois du bordelais. Les cabernets sauvignons (65%), cabernets francs (30%) et les merlots (5%) se situent sur la meilleure partie de l’appellation : le plateau. 

Les vignes sont plantées sur un sol de graves. Les vignerons ont coutume de dire que ce terroir est à la fois riche et pauvre. Pauvre d’abord, en ce qu’il force la vigne à s’enraciner au plus profond afin de puiser l’eau dont elle a besoin. Riche ensuite, car les graves permettent d’emmagasiner la chaleur de la journée, pour la restituer pendant la nuit. Dès lors, les baies se concentrent et offrent une dégustation au plus prêt du terroir. Les vignes du Château Cantenac Brown ont une moyenne d’âge de 35 ans et sont taillées en guyot, afin de contrôler les rendements et d’assurer leur qualité.

Pour la vendange 2023, un projet remarquable verra le jour ! Un nouveau chai écoresponsable va faire son apparition. C'est Philippe Madec qui a pensé ce projet. 


Le savoir-faire du Château Cantenac Brown

LA GRANDE TECHNICITÉ DE VIGNERONS BORDELAIS PASSIONNÉS

José Sanfins a très vite fait le choix d’une viticulture raisonnée qui respecte à la fois le végétal et l’homme qui le cultive. L’entretien des vignes se fait de façon traditionnelle et la maîtrise des rendements est une priorité pour les équipes vigneronnes.

Les vendanges en vert et les effeuillages sont pratiqués tout au long de l’année. Les vendanges se font à la main, au même titre que le tri sur table. La fermentation et la macération se réalisent dans des cuves en inox thermo-régulées durant 10 jours. La fermentation malolactique s’effectue en cuves et barriques. C’est une vinification parcellaire que le château réalise. Les vins sont assemblés avant d’être placés dans les fûts de chêne pour un élevage de 12 à 15 mois. Le soutirage et le collage achèvent le processus de vinification avant la mise en bouteille. À la dégustation, ce sont des vins d’une grande finesse, riches et ronds qui se dévoilent pour le grand plaisir des amateurs.