Château Saint-Pierre - Bordeaux

C’est au XVIIe siècle que débute l’histoire du Château Saint-Pierre. Le nom que l’on connaît à la propriété est lié à l’un des propriétaires, le Baron Saint-Pierre qui acquiert le vignoble au XVIIIe. C’est aujourd’hui Jean-Louis Triaud qui a la charge du Château. Ce Quatrième Grand Cru Classé s’étend sur 17 hectares de graves. Les cépages rois de la région sont sublimés par la passion pour le terroir qui anime les équipes viticoles. Cet exceptionnel vin de garde est vinifié selon les méthodes traditionnelles du médoc.

Le Château Saint-Pierre, du XVIIIe à nos jours

Entre division et unicité

L’histoire du domaine débute au XVIIe siècle, lorsque la famille Cheverry acquiert la propriété en 1693. Au XVIIIe, le Baron Saint-Pierre s’installe au château et donne son nom au domaine viticole qui lui est attaché.

En 1855, le vin produit au Château Saint-Pierre est placé parmi les Quatrième Grands Crus Classés de l’appellation Saint-Julien. Après cette date, le vignoble se voit divisé du fait de complications liées à l’héritage. Jusqu’en 1852, le Château sera à ce titre placé sous le régime de l’indivision. Il faudra attendre la passion du négociant Belge, Mr. Van Den Busche, pour retrouver, en 1920, les 17 hectares qui formaient le domaine.

En 1982, le propriétaire du Château Gloria, Henry Martin, achète le domaine. Il le transmet à sa fille. Mariée à Jean-Louis Triaud, ancien président du club des Girondins de Bordeaux, elle assure avec lui la gestion du domaine.


Jean-Louis Triaud

Jean-Louis Triaud

Les vignes de la propriété

Les vignes de la propriété

Dégustation au Château

Dégustation au Château

Le terroir de Saint-Julien

Le Grand Cru Classé sur un terroir de renom

C’est à Bordeaux, au cœur de la commune de Saint-Julien Beychevelle que l’on découvre le Château Saint-Pierre entouré de verdure. Le Quatrième Grand Cru Classé est issu d’un assemblage entre les trois cépages iconiques de la région. Le cabernet sauvignon (75%), le merlot (15%) et le cabernet franc (10%) s’alignent alors sur 17 hectares. La moyenne d’âge de ces vignes est de 50 ans, ce qui assure une qualité optimale à la production.

Composé de graves gunziennes sur une couche argilo-calcaire, ce terroir assure aux cépages de beaux avantages. En effet, les graves ont la particularité de restituer la nuit, la chaleur emmagasinée le jour. De cette façon, aucun choc de température ne peut perturber la vigne dans son développement. Le sol argilo-calcaire permet de drainer les sols et de contraindre les racines à aller chercher les nutriments en profondeur. Ce sont donc des grappes gorgées des arômes du terroir qui sont vendangées.


Les vins du Château Saint-Pierre tout en subtilité

La fabrication des grands vins de garde

Après des vendanges réalisées à la main, les grappes sont placées sur les tables pour un tri optique. Cette étape permet de sélectionner avec une grande exigence les raisins. Selon la méthode de vinification médocaine, les raisins sont placés pour la fermentation en cuve inox thermorégulée. Après 15 jours maximum passés dans ces cuves, les vins sont placés dans des fûts de chêne français pour une durée de 14 à 16 mois.

Le renouvellement des barriques intervient tous les ans par moitié afin d’assurer la qualité des échanges entre le bois et le vin en création. L’ensemble des équipements ont été remplacés et améliorés dans les années 1980. C’est dans le chai du Château Gloria, entièrement rénové en 2015, que sont réalisés les vins du Château Saint-Pierre.

À La dégustation, ce sont des vins subtiles, charmants et boisés qui se dévoilent. Les tanins proposés par ces vins rouges sont fins et ne manquent pas d’élégance. Ce Quatrième Grand Cru Classé est exceptionnel et taillé pour la garde.


paiement sécurisé