Domaine Joseph Voillot - Bourgogne

Au coeur de Volnay, tout près de Beaune, se trouve le Domaine Joseph Voillot. Les 10 hectares de vignes sont exploités et se transmettent de génération en génération. Le domaine produit des cuvées sur 13 appellations différentes dans le respect de la tradition bourguignonne. La viticulture est raisonnée sur le domaine ce qui permet de respecter les terroirs et la nature.   


Un domaine familial

Encore pour une nouvelle génération

Dans les mains de la famille Voillot depuis 6 générations, le domaine se transmet au fur et à mesure du temps. Aujourd’hui, il est géré par Jean-Pierre Charlot, le gendre de Joseph Voillot, érudit d’oenologie. Il a d’ailleurs enseigné à Beaune à la nouvelle génération de vignerons. Depuis quelques années, Etienne Chaix, le petit fils de Joseph a rejoint également l’activité du domaine. Alors que Jean-Pierre Charlot se préparait à partir à la retraite, il désespérait de trouver un successeur dans la famille. L’un de ses neveux, Etienne qui produisait jusque là des céréales, a convaincu sa famille de sa capacité à reprendre le domaine. Jean-Pierre a prolongé pour 3 ans, le temps de transmettre l’art du métier de vigneron à Etienne. Vinifier, élever le vin puis le vendre, coordonner l’équipe, s’occuper de la vie du domaine, autant de savoir-faire à transmettre. Les cuvées produites par le domaine près de Volnay sont des bijoux et elles sont en bonne voie de le rester.  


Le chai d'élevage du Domaine Bertagna

Le chai d'élevage du Domaine Bertagna

Les vignes du domaine en Bourgogne

Les vignes du domaine en Bourgogne

Jean-Pierre Charlot Vigneron du domaine

Jean-Pierre Charlot Vigneron du domaine

13 appellations, 14 vins différents

Une vinification dans le respect des traditions

10 hectares de vignes seulement qui sont vinifiés parmi 13 appellations différentes, réparties sur de Volnay, Pommard, Meursault et Beaune. Pinot noir et Chardonnay, bien sûr, sont les cépages uniques du domaine. Ils sont vinifiés parcelle par parcelle afin que chacune des cuvées, chacun des crus expriment la typicité du vignoble sur lequel il se trouve.

A la vigne et au chai, le travail du raisin se fait dans le plus pur respect des codes bourguignons. Le sol est travaillé 2 à 3 fois par an. Les vin sont vinifiés de manières traditionnelles ou parcellaires. Les levures indigènes sont utilisées afin de ne pas dénaturer le vin. L’élevage se fait dans 25% de fûts de chêne neuf pendant 16 à 18 mois. 


Les vins du domaine

Des années difficiles

Les années précédentes ont été difficiles au domaine. 2013, 2014, 2015 ont été touchées par le gel et 2016 par la grêle. Le domaine a enchaîné les déconvenues. Toutes moins copieuses les unes que les autres, les vendanges 2016 avaient fini de décourager les vignerons du domaine, fatigués par le manque de quantités. Certes, la qualité était présente et on reconnaissait aux vins du domaine cette finesse, cette délicatesse et cette élégance incroyables. Cependant, cela ne suffisait pas à renflouer les caisses d’un domaine dont les vendanges n’avaient pas atteint les quotas espérés depuis 2009.
La délivrance arrive enfin en 2017 et ses 125 fûts de 220 litres remplis (contre 71,5 l’année précédente). Plus de 37 000 bouteilles produites, une qualité remarquable et de quoi donner le sourire aux vignerons. Etienne Chaix, chanceux pour sa première vendange en solo a toutes les cartes en main pour faire perdurer l’excellence des vins du domaine.