Penfolds - Monde

Depuis ses débuts en 1844, Penfolds et ses dirigeants n’ont cessé de croire en leur produit. Faisant preuve de passion, d’innovation et surtout de détermination, des personnalités comme Mary Penfold ou Max Schubert ont su hisser la marque australienne jusque dans la cour des grands. Véritable success-story, cette maison incontournable porte désormais à elle seule la réputation du vin de tout un pays.

Histoire du domaine

La détermination de la première dame de Penfolds

Convaincu des bienfaits du vin, le docteur anglais Christopher Rawson décida de planter ses propres vignes lors de son arrivée en Australie avec sa femme Mary Penfold. En 1844 ils deviennent alors propriétaires d’un domaine de 200 ha à Adélaïde (Australie du Sud) sur lequel ils plantèrent 25 ha de Shiraz (Syrah). L’entreprise Penfolds était née.
Après quelques années, la réputation médicale du docteur grandissant, il dut laisser à sa femme la gestion du vignoble.

C’est donc Mary Penfold seule qui poursuivit l’activité, se consacrant corps et âme à la tâche. Force est de constater que cette détermination fut remerciée puisqu’en 1907 Penfolds était devenu le plus gros producteur de vin du Sud de l’Australie. Et, outre la production, l’entreprise Penfolds était également propriétaire d’un tiers des magasins de vin de l’état de South Australia.

La marque resta dans la famille pendant 120 ans puis fut rachetée par Foster’s, un groupe de brasseurs et producteurs de vins. 


Bottle-car de chez Penfolds

"Bottle-car" de chez Penfolds (1920)

Peter Gago - Vigneron en chef

Peter Gago - Vigneron en chef

Magill - Propriété Penfolds à Adelaïde

Magill - Propriété Penfolds à Adelaïde

"New World Winery of the Year"

Le prestige à l'international

Dans les années 50, la viticulture australienne progresse et rêve des marchés internationaux. L’arrivée de Max Schubert au poste de Chief Winemaker (maître de chai) marque un nouveau tournant dans l’histoire de Penfolds. Envoyé en Europe pour étudier les innovations techniques, Schubert est revenu ébloui par les vins du Bordelais. Impressionné par l’élégance et la capacité de garde de ces Grands Crus, il se mit en tête d’obtenir la même qualité depuis l’Australie. Pour cela, il utilisa le cépage le plus proche du Cabernet sauvignon : la Syrah.

Malgré des échecs, après avoir tenu tête à ses dirigeants et pris son mal en patience, le maître de chai parvint à produire une cuvée confidentielle qui fut un réel succès : Grange. C’est à partir de cette réussite que Penfolds a commencé à conquérir l’international.  Aujourd’hui, la renommée et la qualité de la cuvée Grange en ont fait un des must-have des collectionneurs du monde entier. C’est certainement ce qui explique le titre  de «New World Winery of the Year», accordé à Penfolds en 2013 par la revue Américaine Wine Enthusiast.

Grange & Bin

Des vins riches et intenses

La propriété Penfolds s’étend désormais sur 700 ha répartis en 4 vignobles situés sur plusieurs Etats. On trouve actuellement dans sa gamme quelques blancs en Chardonnay mais elle se compose principalement de rouges issus des cépages Syrah et Cabernet Sauvignon.

L’ensemble suit une règle commune : pas de « single vineyards » chez Penfolds. En effet, les différences entre les zones de plantations révèlent des complémentarités lors des assemblages inter-vignobles voire multi-régions. Ce sont ces précis mélanges qui offrent à ces vins d’exceptions toute leur richesse et leur intensité.

Ainsi le premier vin de la gamme Penfolds est le Grange (100/100 pour le millésime 2008 par l’équipe Parker). Son second vin, non moins exceptionnel est le Bin 389 Cabernet Shiraz. Puis, parmi d’autres, viennent le Penfolds Saint-Henri et le Bin 28 Kalimna Shiraz.
« Bin » fait référence au numéro du bac de rangement d’un lot de bouteilles. Ce dernier terme, aujourd’hui partie de son identité, est utilisé par Penfolds pour désigner bon nombre de ses cuvées.