Château Beauséjour - Bordeaux

Le Château Beauséjour est reconnu aujourd'hui, comme l’un des plus grands vins de la région bordelaise et est classé en 1er Grands Crus classé B en 1955. Or, son histoire remonte bien plus loin, puisque le château s’est transmis de mariage, en générations dès le XVe siècle. Si les héritiers Duffau-Lagarrosse mettent un point d’honneur à mettre en lumière l’histoire de leur famille, ils travaillent aux côtés d’hommes et de femmes qui œuvrent aujourd’hui au progrès de chaque cuvée.

L'histoire de Château Beauséjour

DES HÉRITIERS ATTACHÉS À LEURS RACINES

Quelle histoire intense que celle du Château Beauséjour. On date sa création au XVe siècle. Transmis en héritage, le Château portait initialement le nom de Château Peycogut. C’est à l’occasion du mariage avec Jeanne de Géres, disposant du vignoble dans sa dote, en 1797, que Jacques de Carles prend possession de ce dernier. Il le baptisera « Beauséjour » après être tombé sous le charme des vignes girondines.

En 1847, le docteur Duffau-Lagarrosse épouse la propriétaire du domaine, Louise Ducarpe : c’est ici que débute la lignée qui marquera tant le château. Sept générations ont foulé les terres de Beauséjour, et c’est aujourd’hui Christophe Redaud et Vincent Duffau-Lagarrosse, deux cousins, qui sont en charge du domaine.

Les passations, les aléas historiques n’ont fait que fortifier - si ce n’est réellement au moins dans ses valeurs, le domaine. Il s’agit pour les actuels propriétaires de chercher le progrès et la modernité sans caprice ni fioriture. Dans cette optique, la famille Duffau-Lagarrosse a fait appel, en 2009, à Nicolas Thienpont et Stéphane Derenoncourt, afin de dynamiser le vignoble. C’est un Premier Grand Cru classé B, selon les classements de 1955, complexe que propose aujourd’hui le château Beauséjour.


Le vignoble de Château Beauséjour

UN TERROIR GÉNÉREUX AU CŒUR DE ST EMILION

Situé en Gironde, à St Emilion, les 6,75 hectares de vignes se partagent un revers de côteau aux terroirs particuliers. En effet, le Château Duffau-Lagarrosse a la chance de composer non pas avec un, mais bien deux terroirs distincts. Quatre couches se succèdent du haut du côteau au pieds de celui-ci, sur 30 mètres de dénivelée. De fait :

  • Au sommet se dévoile une table calcaire à astéries et argiles ;

  • A mis côteau, le sol se compose de molasse du fronsadais et de marnes calcaires ;

  • En pied de côte on constate la présence de colluvions anciennes.

Les sols calcaires permettent aux 16% de Cabernet Franc et au 3% de Cabernet Sauvignon d’exprimer leur tension et leur vigueur. L’argile permet, quant à elle, au cépage principal, le Merlot (81%) de trouver l’équilibre entre densité et fraîcheur. Ces vignes d’une moyenne d’âge de 40 ans profitent d’une exposition Sud : Sud-Ouest qui participe à une maturation exceptionnelle des raisins.


La vinification

UN SAVOIR-FAIRE AU PLUS PROCHE DE LA TERRE

Vinifiés en rouge uniquement, les cépages sont vendangés manuellement. La vinification se fait de manière parcellaire. L’élevage dure entre 16 et 18 mois, à l’abris des regards, dans une carrière située sous le château. C’est sans conteste l’une des typicités du Château Beauséjour qui permet à ces produits d’être imprégnés de toutes les subtilités du terroir, de la vigne à la bouteille.

Outre les conditions environnementales, ce vin est surtout la traduction d’un travail d’équipe, mené par des vignerons passionnés et des maîtres de chais exigeants. L’histoire du château se construit avec la sueur et la passion des hommes et des femmes qui, sans relâche, font honneur aux ancêtres de la famille et à la richesse de leur terroir. Le 1er Grand Cru Classé B, du château Beauséjour ne saurait vous offrir moins qu’un beau voyage au cœur du terroir girondin.

paiement sécurisé