Château Haut-Bages Libéral - Bordeaux

Situé sur les hauteurs de Pauillac dans le Bordelais, ce 5e Grand Cru Classé semble renaître de ses cendres. Après des premières années fastes suivies d'un demi-siècle de malheurs liés à la conjoncture, Haut-Bages Libéral retrouve enfin son lustre d'antan. Grâce à son terroir d'exception et la détermination des femmes qui ont fait son histoire, le Château Haut-Bages Libéral est de retour parmi les plus grands. 

Haut-Bages Libéral

Un nom chargé d'histoire

Le nom du Château Haut-Bages Libéral puise ses origines dans la situation topographique du domaine d’une part, et des premiers propriétaires du château d’autre part.
En effet, ce Cru Bourgeois se situe sur les hauteurs du lieu-dit Bages, un plateau au sud de l’appellation Pauillac.
Ensuite, la deuxième partie du nom - Libéral - est le patronyme de la famille propriétaire du Château à partir du XVIIIe. Cette famille de courtiers qui a su réunir les meilleurs terroirs de Pauillac est donc à l’origine du vignoble du domaine. Le règne des Libéral s’acheva peu de temps après l’obtention du titre de 5e Grand Cru en 1855.
Par la suite, dans la première moitié du XXe siècle, le Château connut quelques mésaventures. Touché par des maladies, puis victime de la crise économique et des guerres mondiales, le vignoble fut quasiment décimé.
Ce n’est que dans les années 1960, grâce à la famille Cruse, que le château retrouva un nouveau souffle.

vu sur l'imposante entrée du château, avec portail ouvert et façade

Entrée du Château Haut-Bages Libéral

Claire Villars à 40 ans - propriétaire

Claire Villars - La propriétaire

cuves inox du cuvier

Nouveaux cuviers du Château Haut-Bages Libéral

Claire Villars

La touche féminine

Après le vaste programme de replantation du vignoble des Cruse, la famille Villars-Merlaut devient propriétaire en 1982. Ils achèveront de redonner au Château Haut-Bages Libéral son prestige d’antan. C’est notamment Bernadette Villars-Merlaut qui a œuvré pour l’amélioration du domaine et de ses infrastructures. Suite à son décès soudain en 1992, sa fille Claire Villars rejoint son grand-père Jacques Merlaut et reprend le flambeau. Cette femme de caractère, dont l’énergie et la détermination sont réputées sans faille, est la propriétaire actuelle.  Elle qui n’était à l’origine pas destinée à la gestion d’une propriété viticole est aujourd’hui engagée à 100% dans l’exploitation de la propriété familiale.  
Depuis son arrivée, d’importantes améliorations techniques ont été apportées au Château Haut-Bages Libéral. Il en résulte des vins qui se sont affinés, comme marqués d’une touche d’élégance féminine. Et l’influence des femmes ne s’arrête d'ailleurs pas là puisque l’équipe de cette propriété est essentiellement composée de membres féminins.

Les vins Haut-Bages Libéral

De la terre au verre

Le Château Haut-Bages Libéral produit deux vins. En premier cru la propriété propose le Château Haut-Bages Libéral , puis Pauillac de Haut-Bages Libéral /Chapelle de Bages /Fleur de Haut-Bages en second. Le château produit également un cru en Haut-Médoc ainsi qu'un rosé, le Rosé de Vertheuil.
L’ensemble de ces vins sont issus d’un vignoble de 30 ha, composé de Cabernet Sauvignon et de Merlot. Divisé en 3 parcelles soigneusement sélectionnées, le vignoble du Château Haut-Bages Libéral est contigu à d’autres grands crus classés. Ils partagent ainsi le terroir exceptionnel du Pauillacais.  
C’est la prise de conscience de ce précieux terroir qui dirige le domaine vers la biodynamie.
Actuellement en cours de conversion, les hommes de Haut-Bages Libéral pratiquent des méthodes culturales plus respectueuses de l’environnement. L’idée est de trouver l’équilibre entre la vigne et son écosystème. Selon Claire Villars la propriétaire, cette mise en valeur du terroir par une viticulture écologique et durable est la clé du succès.