Château de Fosse-Sèche - Loire

Le Château de Fosse-Sèche se situe à l'extrémité du plateau de Brossay, petit village d'un peu plus de 300 habitants au cœur de l'appellation Saumur. Dans un vignoble légèrement convexe se trouvent les sols calcaires de la propriété. Les terrasses sont formées de tuffeau, pierre emblématique des châteaux, églises et abbayes du Val de Loire. La chaleur de ces sols, associée à l'exposition fraîche et venteuse, donne aux vins du Château de Fosse-Sèche une droiture inimitable. 

Les origines du Château de Fosse-Sèche

Vignoble du Moyen-Âge

Le Château de Fosse-Sèche date du Moyen-Âge. En effet, les moines bénédictins furent les premiers à planter de la vigne sur la propriété, il y a de cela 800 ans. Le vignoble reste donc un bien de l'Eglise durant de nombreux siècles. On retrouve encore aujourd'hui des traces du Moyen-Âge sur la propriété, les plus anciennes cuves maçonnées de France témoignent de cette époque. Au XVIème siècle fut également bâti un mur du château, un four banal, une chapelle ainsi qu'un pigeonnier. C'est bien plus tard, en 1905, que le vigneron Paul Taveau y tente une nouvelle expérience de vinification. De celle-ci naît le fameux Cabernet d'Anjou. Monsieur Taveau obtient ainsi deux diplômes de Grand Prix lors des Expositions Universelles de Liège en 1905 et de Bruxelles en 1910.  

En 1966, Guillaume Pire quitte le vignoble familial de Madagascar. Accompagné de sa mère Françoise et de son beau-père Ueli, il sillonne la France à la recherche d'une nouvelle propriété où s'établir. Véritable coup de cœur pour le Château de Fosse-Sèche : la famille tombe immédiatement sous le charme. Adrien, le frère jumeau de Guillaume, les rejoint en 2010. A partir de mai 2012, les deux frères reprennent le vignoble ensemble. Guillaume est féru d'écologie, il décide de prendre en main la vinification ainsi que la commercialisation des vins de Fosse-Sèche. Adrien, quant à lui, gère le travail à la vigne, l'administration ainsi que la comptabilité. Aujourd'hui, épaulés par leurs compagnes, ils prennent soin du Château de Fosse-Sèche et vivent sur la propriété. Ils mettent à profit leurs compétences complémentaires, toujours dans une atmosphère familiale. Ces passionnés de vin et de nature tirent ainsi le meilleur de leur fabuleux terroir. 

Les vignes du Château de Fosse-Sèche

Les vignes du Château de Fosse-Sèche

L'équipe de Fosse-Sèche

L'équipe de Fosse-Sèche

Chai du Château de Fosse-Sèche

Chai du Château de Fosse-Sèche

Un vignoble d'une grande biodiversité

Le refuge de nombreuses espèces

Au Château de Fosse-Sèche, le respect de la faune et de la flore est une priorité. Certifié en agriculture biologique par l'organisme ECOCERT, le domaine est converti en biodynamie depuis 2013. Ces méthodes permettent une dynamisation ainsi qu'une fertilisation des sols. Les plants de vignes sont plus résistants et les raisins naturellement équilibrés. Cette agriculture biologique et biodynamique a permis à de nombreuses espèces d'y trouver refuge. Qu'il s'agisse d'insectes, d'oiseaux ou d'autres animaux, un véritable écosystème s'est formé sur la propriété. Engagé dans la protection de l'environnement et des espèces, la propriété est classée LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux). Le vignoble abrite également les ruches d'Hélène Berteau, apicultrice. Enfin, au cœur du domaine, se trouve un étang rajoutant encore à la biodiversité du vignoble.

Une cave originale

Pureté et précision

La cave de Fosse-Sèche, en plus des barriques classiques, comporte une impressionnante rangée de cuves plus originales. De forme ovoïde, elles s'inspirent de l'Antiquité et de ses amphores géantes en terre cuite. Celles-ci servaient de citerne à vin mais aussi pour la conservation de l'huile et des céréales. Aujourd'hui, elles sont faites d'argile et également composées de chaux hydrauliques et de sables argileux. Cette addition de matière forme un béton naturel poreux, ce qui permet une micro-oxygénation des vins. Ce béton permet, contrairement aux barriques, d'éviter le boisement des vins et ainsi un plus grand respect du fruit. De plus, il possède une parfaite insensibilité aux chocs thermiques. Aussi appelées "œufs", elles sont construites par la société Nomblot, à Ecuisses, en Saône-et-Loire. La cave du Château de Fosse-Sèche compte onze de ces amphores au total. Chacune d'elle pèse trois tonnes à vide et possède une contenance totale de 16 hectolitres. 

Ces cuves confèrent davantage d'arômes fruités aux vins, leur évite également l'oxydation et limitent ainsi la présence de soufre. En somme, elles permettent d'être le moins interventionniste possible. Grâce à cette technique, le Château Fosse-Sèche va encore plus loin dans la pureté et la précision des vins.