LIVRAISON OFFERTE DÈS 250 € D'ACHAT* !

Domaine Antoine Lienhardt

Antoine et Héloïse Lienhardt ont repris le domaine familial en Bourgogne. La quatrième génération de cette famille vigneronne est de plus en plus reconnue parmi les oenophiles. Antoine s’est imposé comme une étoile montante des Côtes de Nuits grâce à une viticulture respectueuse, un joli patrimoine familial et un savoir-faire acquis auprès de grandes maisons de Chambolle-Musigny et de Chablis. Les vins sont intenses, complexes et aromatiques avec de beaux potentiels de garde et de jolis moments de dégustation en perspective.

L’histoire du Domaine Antoine Lienhardt

Avant tout une histoire de famille

Situé au sud de la Côte de Nuits à Comblanchien, le Domaine Lienhardt est aujourd’hui représenté par le quatrième vigneron de la famille, Antoine Lienhardt. C’est Gustave Guyot à la fin du XIXe siècle qui a débuté cette entreprise familiale en achetant les terres. Par la suite, son fils Anselme et son frère George reprendront les terres. Maurice Guyot, le fils unique d'Anselme, reprendra les rênes à la retraite de son père. 

Maurice Guyot ayant cessé toute activité dès 1992, il faudra attendre 2011 pour que son petit-fils, Antoine, reprenne le domaine après s’être formé sur différents terroirs viticoles tels que chablis, chambolle-musigny ou encore en Afrique du sud. 

Aujourd’hui, ce sont Antoine et Héloïse Lienhardt qui sont à la tête du Domaine. Tous les deux passionnés par la gastronomie, la culture du vin et surtout par les impératifs environnementaux, ils représentent la nouvelle génération et produisent des vins au futur plus que prometteur.

Les vignes du Domaine Lienhardt

Les vignes du Domaine Lienhardt

La philosophie du Domaine Antoine Lienhardt

La nature avant tout

Tous les deux concernés par les changements climatiques et par le rapport “eau-air-sol”, Antoine et Héloïse privilégient la culture biologique. L’attention particulière accordée à la préservation de la vie des sols ainsi que le respect des cycles a d’ailleurs poussé le Domaine Antoine Lienhardt a se convertir à l’Agriculture Biologique en 2019, doublée d’une pratique en biodynamie.

Aucun traitement de synthèse n’est utilisé dans la culture des vignes. De plus, leur démarche se retrouve également dans l’intervention sans ajout extérieur et sans traitement systémique dans l’élaboration des produits. La biodynamie est également utilisée en complément dans l’élaboration des vins, c’est-à-dire que les cycles lunaires sont respectés pour les travaux en extérieur et en cave. De plus, en 2020, Antoine et Héloïse ont semé un couvert végétal hivernal pour la première fois, qui était composé de trèfle, de blé, de pois et de radis chinois.

Antoine Lienhardt, vigneron

Antoine Lienhardt, vigneron

La vinification du Domaine Antoine Lienhardt

Un savoir-faire respectueux de l’environnement

Au Domaine Antoine Lienhardt, chaque grappe de raisin est récoltée manuellement, et chaque vin est élaboré en vendanges entières. En ce qui concerne la vinification, elle se fait en cuve en inox, et la cuvaison est effectuée sur une période courte. Le foulage lui, est effectué en fonction du profil de chaque cuve. Tous les vins sont élevés sans intrant, et sont, en partie, descendus par gravité dans la cave à fûts. En ce qui concerne l’autre partie des vins, elle est élevée en œufs bétons et jarres en grès.

Depuis quelques années, le Domaine Antoine Lienhardt entreprend des essais afin de réduire au maximum l’apport de bois dans leurs vins. Les œufs en bétons sont apparus comme la meilleure solution de sorte que cela permet aux vins de respecter et de révéler au mieux le terroir. Plus exactement, la forme ovoïdale de l'œuf en béton crée un mouvement permanent et circulaire des lies et donc favorise moins d’intervention lors de la vinification. Cette alternative confère également aux vins une certaine fraîcheur et élégance.