Domaine des Terres Dorées - Beaujolais

Le Domaine des Terres Dorées se situe à Charnay-en-Beaujolais, dans la région des pierres dorées. C’est un triangle au sud de Villepenche. Cette exploitation familiale est aux mains de Jean-Paul Brun depuis 1979. Il y produit des vins remarquables, et le domaine bénéficie ainsi d’une réputation grandissante. Il exporte en outre une grande partie de sa production en Europe, Asie et Amérique de Nord.

Un domaine familial

au sud du Beaujolais

C’est le père de Jean-Paul Brun qui possédait à l’origine 4 hectares et qui apportait ses raisins à une coopérative. Après avoir quittée cette dernière, il monta son propre domaine de polyculture. Jean-Paul le repris ainsi à sa suite en 1979, le transformant au passage en domaine exclusivement viticole. Il y a vinifié plus de 30 fois depuis son installation.

Le vignoble des Terres Dorées se constitue aujourd’hui de 44 hectares de vignes sur sol granitique, dont 30 dans la région des terres dorées autour du domaine. Parmi ceux-ci se trouvent 19 hectares de Gamay, 8 de Chardonnay, 2 de Pinot noir et 1 de Roussanne. Quant aux 14 hectares restants, ils sont implantés sur les très beaux crus du Beaujolais : 5 hectares sont plantés en Fleurie, 4 en Moulin-à-Vent, 4 en Brouilly et 1 en Morgon. Les vins obtenus présentent un caractère réellement affirmé.

Les vignes du Beaujolais

Les vignes du Beaujolais

Jean-Paul Brun

Jean-Paul Brun dans ses vignes

L'Ancien des Terres Dorées

L'Ancien des Terres Dorées

Jean-Paul Brun

vigneron minutieux et passionné

Véritable précurseur, Jean-Paul Brun figure parmi les meilleurs vignerons de la région, travaillant de manière consciencieuse ses cépages Gamay et Chardonnay. Depuis plus de 20 ans, il vinifie “à la bourguignonne”, c’est-à-dire qu’il égrappe entièrement ses baies avant de les presser et vinifier par de longues macérations. La vinification beaujolaise traditionnelle se fait quant à elle par macération semi-carbonique sur des grappes entières. Cela lui permet d’élaborer des vins faciles à déguster, avec une belle capacité de garde. Comme il le dit lui-même, “le charme d’un grand beaujolais, c’est qu’on peut facilement vider une bouteille sans s’en rendre compte”.

Artiste et expérimentateur, Jean-Paul ne cesse de faire évoluer sa gamme. En effet, il élabore des nouvelles cuvées parcellaires très bien placées, en lesquelles il place une réelle confiance. Il concède à ses vins un naturel étonnant, transmettant les qualités des terroirs du Beaujolais dans chacune de ses cuvées. Son Beaujolais L’Ancien est tout à fait appréciable, à l’instar de sa version haut de gamme Le Buissy.

Des vins naturels

grâce à des méthodes respectueuses

La réputation du Beaujolais Nouveau de Jean-Paul n’est plus à faire, faisant presque de l’ombre au reste de sa gamme. Cette dernière n'en est cependant pas moins intéressante, notamment le Moulin-à-Vent. Les méthodes utilisées au Domaine des Terres Dorées mettent en avant le respect de l’environnement, empruntant même certaines pratiques à l’agriculture biologique. Ils labourent notamment les sols à la charrue, remplacent les produits phytosanitaires par du cuivre et du soufre, et réalisent manuellement leurs vendanges à pleine maturité. Ils choisissent d’effectuer un minimum d’intervention sur le cep de son premier bourgeon jusqu’à sa cueillette. Enfin, le raisin fermente avec les levures issues de son propre terroir, afin d’accroître l’authenticité du vin. Dans un style naturel, les vins obtenus sont à chaque millésime d’excellents rapports qualité/prix.