Château Rouget - Bordeaux

Le Château Rouget repose sur un terroir exceptionnel de l’appellation Pomerol, qui a de tout temps accueilli des vignes. En effet, les conditions climatiques et le sol étant idéal à la viticulture et à la production de très grands vins recherchés partout dans le monde, les propriétaires successifs ont toujours eu à coeur d’apporter leur savoir-faire à ce vignoble d’exception. Le domaine fait effectivement parti, dès 1868, des 5 meilleurs crus de Pomerol, titre qu’il défend fièrement depuis, proposant millésime après millésime des cuvées toujours plus exceptionnelles. 

Le Château Rouget de l’Empire romain à nos jours

L’évolution du château à travers les siècles

Le Château Rouget repose sur des terres qui ont de tous temps connues la viticulture. En effet, on retrouve des traces de vignes sur cet illustre terroir de Pomerol dès l’Empire romain. Le Château Rouget est ensuite apparu en 1700, comme nous le rappellent les archives et le cadastre de l’époque. La construction du château est l’oeuvre de la famille Bayonne, qui va conduire les vins produits parmi les plus anciens crus officiels de la région. Son succès est très vite retentissant. Effectivement, au XIXème siècle et plus précisément en 1868, est établi un classement des vins de Pomerol. Le Château Rouget arrive parmi les 5 meilleurs crus.

À présent, la famille Labruyère est aux commandes de la propriété depuis 1992. Elle a à coeur de poursuivre le travail d’une extrême qualité entrepri par les différents propriétaires successifs du Château Rouget, en le plaçant parmi les leaders de la rive droite bordelaise. C’est donc désormais Edouard Labruyère que l’on trouve à la tête de la propriété, avec l’oenologue-conseil Michel Rolland, le responsable d’exploitation Antoine Ribeiro et son équipe. Tous souhaitent poursuivre l’héritage de cet illustre vignoble, travaillant avec passion et ardeur.  


Le château

Le château

Le vignoble

Le vignoble

Les cuves

Les cuves

Le terroir exceptionnel du Château Rouget

Une propriété typique de l’appellation Pomerol

Le Château Rouget a la chance de disposer d’un terroir exceptionnel, typique de l’appellation Pomerol dans laquelle il se trouve. Ses 17 hectares de vignoble profitent en effet de sols composés d’argile, selon les parcelles argilo-graveleux ou argilo-siliceux, qui reposent sur un sous-sol d’alios ferrugineux. De plus, le vignoble s’étend sur une pente douce du plateau de Pomerol, au nord-est de Bordeaux dans la région du Libournais. Ainsi, les conditions sont idéales pour le développement de cépages typiques du bordelais comme le merlot, cépage roi de la région, qui représente 85% des parcelles de la propriété. On retrouve également, sur les 15% de vignes restantes un autre cépage qui profite idéalement du terroir local : le cabernet-franc. Les conditions sont donc réunies pour produire de très grands vins recherchés partout dans le monde à chaque millésime.

Un vignoble au terroir exceptionnel ne serait rien sans de très grands vignerons pour l’exploiter. Le Château Rouget a donc la chance d’avoir vu passer des propriétaires au savoir-faire toujours plus aiguisé, permettant une gestion pointue du domaine. La famille Labruyère, actuellement à la tête de la propriété, va ainsi s’atteler à un véritable travail d’orfèvre pour produire de grands vins d’exception. Ce n’est donc pas sans raison que  le château est considéré comme étant l’un des vignobles ayant la progression la plus constante depuis des années, produisant chaque millésime un cru exceptionnel. 


Le savoir-faire unique du Château Rouget

Un travail minutieux au service de très grands vins

Afin d’exploiter de la meilleure façon possible le vignoble du Château Rouget, ses propriétaires ont mis en place un grand nombre de pratiques optimisant la qualité de son sol. En effet, le domaine est géré selon le principe de lutte raisonnée avec enherbement et travail au sol. De plus, les vendanges sont réalisées entièrement à la main, afin de pouvoir trier les raisins une première fois, puis une seconde fois en passant sur une double table de tri. La cueillette des raisins se fait d’ailleurs en plusieurs fois, afin de ramasser les baies uniquement lorsqu’elles sont parvenues à une maturité parfaite. La maturité et l’équilibre des raisins est en effet un point capital dans la production de grands vins, le Château Rouget est donc très attentif à ce point, en choisissant notamment très soigneusement la date des vendanges et le moment de la récolte de chaque grappe.

Lors de l’étape de vinification, de grandes précautions sont à nouveaux prises pour obtenir la meilleure cuvée possible. Ainsi, la famille Labruyère a investi en 2001 dans la rénovation des chais et de la cuverie afin d’adapter la vinification à une approche parcellaire. De ce fait, les raisins sont vinifiés séparément par parcelles, afin de permettre à chacune d’exprimer toute sa typicité et son potentiel. Tout ce savoir-faire, mis au profit du Château Rouget, permet de créer à chaque millésime un cru au bouquet digne des plus grands vins, empli de noblesse tout en offrant un style résolument moderne.