Domaine Paul Janin et Fils - Beaujolais

C’est une passion commune pour le terroir du beaujolais qui anime les quatre générations de vignerons de la famille Janin. Situé sur l’appellation Moulin-à-vin, les 8 hectares de gamay et de chardonnay sont cultivés sur des sols granitiques. Sur ce terroir pauvre et typique de la région, une culture biologique est pratiquée par Eric Janin depuis 1983, afin de sublimer le Beaujolais

Domaine Paul Janin et Fils

LA PASSION DU DÉTAIL

L’histoire du Domaine Paul Janin et fils est une histoire de famille. Depuis quatre générations, ce sont des hommes passionnés qui se transmettent leur vignoble du Beaujolais.

C’est dans le lieu-dit Tremblay que l’arrière-grand-père d’Éric Janin, tonnelier de profession, s’installe au sud de la Bourgogne. L’envie de se reconnecter à la nature et de cultiver la vigne guidera alors sa descendance. Alors que le vignoble est exploité depuis une quinzaine d’années, une envie née : celle de ne plus vendre les productions aux seuls négociants mais de produire directement à la propriété. La première mise en bouteille se fait donc en 1952. C’est en 1967 que Paul Janin, qui donnera son nom au vignoble, agrandit le domaine. Il achète alors le lieu-dit Les Greneriers, constitué de vignes centenaires, qui devient rapidement la cuvée phare. Son fils Éric, curieux depuis toujours de la passion paternelle, rejoint en 1983 la gestion de la propriété après des études de viticulture. En 2008, Paul transmet officiellement le flambeau à son fils Éric.


Eric Janin

Eric Janin

Travail à la vigne

Travail à la vigne

Les vignes

Les vignes

Les vignes du Domaine Paul Janin et Fils

LE TERROIR DU BEAUJOLAIS

C’est à Romanèche-Thorins, au nord du Beaujolais sur l’appellation Moulin-à-Vent, que se sont établis les ancêtres d'Eric Janin. Ses 7,6 hectares de Gamay (100%) pour les rouges et de Chardonnay (100%) pour les blancs s’étendent sur le seul cru du Beaujolais qui ne comporte pas le nom de son village. Les deux cépages phares s'épanouissent sur des sols granitiques et pauvres, typiques de la région. Le domaine exploite également des vignobles à Chénas et Brouilly, les raisins y sont destinés aux négociants. Si ce type de sol permet initialement de créer de la faïence, la famille Janin a su en faire sortir des vins d’exception. Les rouges sont cultivés sur 7 hectares, tandis que les blancs s’étendent sur 0,6 hectare. L’entretien est méticuleusement réalisé et la viticulture est biologique.


Les vins du Domaine Paul Janin et Fils

UN TRAVAIL MÉTICULEUX POUR SUBLIMER LA RÉGION

Issus d’une sélection massale minutieuse, les ceps connaissent une viticulture rigoureuse. Les vendanges sont réalisées manuellement. Comme ses parents avant lui, Eric Janin met un point d’honneur à vendanger ses vignes lors des dernières semaines. En effet, c’est à ce moment que la maturité des raisins atteint son paroxysme. C’est ce qui fait toute la différence à l’occasion de la vinification, puisque c’est à ce moment que la consistance du vin est définie. Après une extraction douce, de sept jours maximum, les vins sont placés en élevage. Ce dernier se fait en parcellaire sur une période de 10 mois sur lie, dans de grands foudres traditionnels. Cette technique permet alors une micro-oxygénation. À la fin de cette période, les vins sont assemblés. C’est toujours avec bonheur qu’Eric Janin propose ses vins à la dégustation.