Château Peyrabon - Bordeaux

L’histoire du Château Peyrabon débute au 18e siècle. Le Château, fort de sa modernité à toutes les époques, est accueilli dans le patrimoine de la famille Bernard à la fin du XXe siècle. Les grands travaux de réfections du vignoble de 40 hectares et du chai ont en partie permis d’assurer la qualité supérieure de ce grand cru bourgeois du Haut-Médoc. Xavier Michelet et Eric Boissenot assurent ensemble l’élaboration d’un vin qui révèle toute la subtilité de son terroir.


De la Renaissance à l’époque moderne

LES GRANDES AMBITIONS DE LA FAMILLE BERNARD

Le Château Peyrabon apparaît pour la première fois en 1766, sur les travaux des cartographes bordelais. C’est le style renaissance qui définira le bâtiment. Les quatre tours qui participent à la notoriété du Château seront ajoutées plus tard, en 1821. Ainsi, le domaine a toujours cherché à évoluer avec son époque. Si les propriétaires du vignoble se succèdent, il en est un qui marque les esprits. Depuis 1998, le domaine est sous le giron de la famille Bernard. Elle en fait l’acquisition officielle en 2017. De grands travaux sont impulsés pour la réfection du vignoble et du chai. L’ambition de la famille est de faire de leurs productions de vin, l’élite des Châteaux de l’appellation.

C’est une philosophie épicurienne qui guide la viticulture du Château Peyrabon. Des grands terroirs naissent les grands raisins, encore faut-il savoir tirer le meilleur de chaque baie pour produire un bon vin. Ainsi, les équipes techniques du Château, sous la direction et les conseils de Xavier Michelet, Eric Boissenot et Jacky Castan, vinifient les vins avec la plus grande exigence. Tous trois se chargent de l’assemblage en fin de vinification. Ils élaborent, ensemble, l’un des plus beaux crus bourgeois du Haut-Médoc.


famille Bernard

famille Bernard

Les vignes du château

Les vignes du château

chai du château

chai du château

Le terroir, créateur de grands vins

UNE VITICULTURE DE POINTE

C’est sur l’appellation Haut Médoc, à Pauillac, que se situe le Château Peyrabon. Le vignoble s’étend sur 40 hectares de sol graveleux sur sous-sol argileux. Les cépages de cabernet sauvignon (53%), merlot (35%), cabernet franc (5%) et petit verdot (3%) connaissent une viticulture parcellaire raisonnéeLocalisé proche de l’estuaire de la gironde, le vignoble profite d’une situation géographique avantageuse. Le climat tempéré, aux influences océaniques, apporte de la complexité au terroir et aux baies par extension. C’est d’ailleurs, selon les mots du maître de culture Jacky Carlan, “le terroir qui guide l’homme de la vigne à la bouteille”.

Tout est alors mis en place afin que le terroir soit sublimé. La quinzaine de vignerons qui intervient dans la viticulture s’assure que les vignes, d’un âge moyen de 23 ans, révèlent tous les secrets que cache l’appellation. La technologie est alors employée afin d’assurer la qualité des raisins. De nombreuses pratiques permettent de garantir une qualité optimale des sols et des cépages. À ce titre, on peut citer :

  • l’ébourgeonnage ;

  • le pliage relevage ;

  • les opérations en vert ;

  • l’effeuillage ;

  • l’analyse de la qualité des sols et des raisins avec des appareils de pointe ;

  • les labours à cheval.

L’un des meilleurs crus bourgeois du Haut-Médoc

L’ÉLABORATION D'UN VIN AUTHENTIQUE

Fort de ses innovations et rénovations réalisées à partir des années 2000, le Château Peyrabon brille par sa qualité. Après des vendanges réalisées à la main, un premier tri manuel est effectué. Ensuite, les baies sont conduites sur les tables de tri optique qui garantissent une sélection des meilleurs raisins. La macération s’étale sur une période de 15 à 24 jours, avec un remontage allant jusqu’à 4 fois par jour. Cette fréquence permet un grand travail sur la qualité des tanins. Le contenant utilisé par les vinificateurs dépend du vin. Les cuves inox thermorégulées accueillent les raisins dédiés à l’AOC Haut-Médoc. Les barriques de chêne, elles, reçoivent pour la macération les futurs Château La Fleur Peyrabon.

C’est au cœur du chai semi-enterré de 1 200m² que les vins sont placés pour l’élevage. Cette étape prendra 14 mois. Ici encore, le taux de bois neuf dépendra du vin. Le Château Peyrabon sera produit dans des barriques de chênes à 25% de bois neuf. Les barriques du Château La Fleur Peyrabon seront neuves à 50%. À la dégustation, ce sont des vins authentiques, élégants et soyeux.