LIVRAISON OFFERTE DÈS 250 € D'ACHAT* !

Domaine Hoppenot

Véritable étoile montante du Beaujolais, Grégoire Hoppenot a créé son domaine en 2018 sur différents lieux-dits en plein cœur du Beaujolais, entre Fleurie et Morgon. Cet ancien négociant de vin a souhaité revenir aux bases et créer des vins à son image. Sa philosophie et son savoir-faire lui ont permis de maîtriser ses cuvées et de produire des vins soyeux et délicats. Grégoire Hoppenot a d’ailleurs été élu par la RVF comme “Découverte de l’année 2021”.

À l’origine du Domaine Hoppenot

L’importance des origines

À tout juste 38 ans, Grégoire Hoppenot décide de quitter son métier de négociant de vin pour se lancer dans la production en 2018. Suite à la mise en vente des parcelles de Fleurie dont il connaissait le fort potentiel, Grégoire Hoppenot les acquiert sans hésiter. Sa nouvelle vie commence très fort puisqu’il est rapidement remarqué, jusqu’à devenir “Découverte de l’année 2021” par la RVF. Son amour pour les terres du Beaujolais et sa volonté de renouer avec l’origine des vins l’ont poussé à devenir ce néo-vigneron plein d’avenir. Sa philosophie est simple : accorder une place primordiale à la qualité des terroirs, et surtout les sublimer. 

Dans une quête constante d’innovation Grégoire Hoppenot est également en conversion biologique depuis 2018. Ce projet, qui est prévu sur 5 ans, n’est pas de toute facilité puisque les terres ne sont pas prédisposées particulièrement à ce type de culture. L’accès difficile de certaines parcelles ou simplement le coût élevé de cette transition compliquent en effet cette transition, mais Grégoire Hoppenot n’en reste pas moins persuadé des bénéfices que l’agriculture biologique lui apportera.

La vue des parcelles de Fleurie - Les Moriers

La vue des parcelles de Fleurie - Les Moriers

Un terroir au grand potentiel

Sur les terres du Beaujolais

Le vignoble du Domaine Hoppenot s’étend sur une superficie de 9,5 hectares. Les vignes sont majoritairement plantées en gobelet et en haute densité (10 000 pieds par hectare), ce qui est relativement classique dans le Beaujolais. Majoritairement, les sols des parcelles se composent de sable ainsi que de roche granitique, peu profond. 

En ce qui concerne les 4 parcelles des Garants, les vignes ont entre 25 et 60 ans et sont situées sur le même coteau, orientées sud-sud-ouest, à une altitude de 290 à 330 mètres. 

La parcelle des Moriers est quant à elle située à une altitude comprise entre 260 à 340 mètres, orientée Est à Nord-Est. Les vignes ont entre 30 et 90 ans. 

Les vignes de la parcelle du Clos de l’Amandier, qui ont entre 15 et 30 ans, est un monopole du domaine, situé à l'extrémité sud-est du climat Poncié, à une altitude de 280 à 395 mètres. 

La parcelle de Morgon-Corcelette est quant à elle à très forte pente, orientée sud à sud-ouest, à une altitude comprise entre 370 à 400 mètres. Les vignes ont entre 20 et 30 ans. 

Enfin, la parcelle des Roches, à l’est des Moriers est orientée Est, d’une altitude située entre 260 à 330 mètres d’altitude. Les vignes ont entre 3 et 50 ans.

Les vignes de la parcelle des Roches

Les vignes de la parcelle des Roches

La vinification au Domaine Hoppenot

Un travail traditionnel dans le plus grand respect du terroir

Bien que le domaine ne soit pas totalement converti en biologique, Grégoire Hoppenot s’inspire constamment de nombreuses références dans l’optique d’innover continuellement. Sa passion pour le vin et sa philosophie confèrent aux vignes un respect tel que ses cuvées sont toutes prometteuses. 

Les vendanges sont effectuées manuellement, et les vinifications se font sans thermovinification dans l’objectif de faire ressortir le plus fidèlement possible l’expression des terroirs. Les fermentations et extractions se font quant à elles sous une température de 30°C de façon à diminuer leur vitesse.