Domaine Joblot

Le Domaine Joblot se trouve au Nord de l’appellation Côte-Chalonnaise à Givry, en Bourgogne. La famille, et plus particulièrement Charles Joblot, est à l’origine de l’AOC Givry dans les années 40. Véritable valeur sûre de la région, le domaine s’est transmis de mains en mains, génération après génération. Aujourd’hui, Juliette Joblot a repris la suite de son père Jean-Marc. Au Domaine Joblot, la culture de la vigne est une véritable histoire de famille. Très recherchés par les amateurs, les cuvées du domaine sont parmi les meilleurs de la Côte Chalonnaise


L’histoire du domaine

De Henri IV à l’AOC Givry

Tout commence avec Charles Joblot. Après la guerre il décide de transformer la production de fruits rouges en un véritable domaine viticole et commence ainsi la production de vins.  Il est à l’origine de la création de l’AOC Givry en tant que telle. Grâce à sa persévérance, il a réussi à montrer l'identité et le caractère que portaient les vins de l’appellation.
Avec son fils Marc, le domaine prend un tout autre tournant. L’homme a à coeur de s’affranchir du négoce et de commercialiser ses propres bouteilles. Le Domaine Joblot ainsi commence à produire des vins d’exception.
Ses fils Jean-Marc, puis Vincent ont apporté leur rigueur à la production des vins. Les cuvées en sortent plus pures et gagnent en notoriété. 
Aujourd’hui, Juliette Joblot, du haut de ses 30 ans est la directrice du domaine. Elle utilise ses voyages et sa formation pour faire perdurer l’excellence du domaine. Elle impose son style, plus moderne, toujours en s'appuyant sur le patrimoine familiale.


Juliette et Jean-Marc Joblot, vignerons du domaine

Juliette et Jean-Marc Joblot, vignerons du domaine

L’appellation Givry

Une AOC impulsée par Joblot

L’appellation Givry est l’une des 84 appellations en AOC de Bourgogne. Il s’agit d’une appellation Village de la Côte Chalonnaise. 38 de ses climats sont classés en Premier Cru. La grande majorité de la production est rouge, à partir du cépage pinot noir. Ce sont souvent des vins tannique dans leur jeunesse et qui s’assouplissent après 3 à 5 ans de bouteille. En blanc, la production est issue de chardonnay aux jolies notes fleuries qui apportent de la finesse. 

L’appellation tient son nom du bourg Givry. Déjà les moines de Cluny puis les Cisterciens développèrent la viticulture dans la région. Les vins de cette appellation ont longtemps ajouté sur leurs étiquettes :” le vin préféré du roi Henri IV”. Certains écrits rapportent l’amour du roi pour ces cuvées. L’appellation a ensuite souffert du phylloxera, du mildiou, de diverses maladies et a eu du mal à sortir de ces crises à cause des petites tailles des exploitations. Aujourd’hui et depuis l’obtention de l’AOC, les vins de l’appellations ressortent de l’anonymat et sont reconnus pour leur excellence.