Domaine Boisson - Bourgogne

Anciennement appelé Domaine Boisson-Vadot, ce domaine familial a été rebaptisé Domaine Pierre et Anne Boisson depuis 2019. C’est Pierre Boisson, fils de Bernard Boisson, qui a repris petit à petit le flambeau avec sa sœur Anne Boisson. Si ce domaine était encore méconnu il y a quelques années, il fait aujourd’hui de plus en plus parler de lui grâce à la qualité des cuvées qu’il propose.

L’histoire du Domaine Pierre et Anne Boisson

Un nouveau souffle

En 1940 et 1950, les premières vignes sont plantées pour cultiver de l’aligoté. À partir des années 1980, Bernard Boisson exploite un vignoble en Côte de Beaune basé à Meursault. Ce n’est que progressivement qu’il fait l’acquisition de nouvelles parcelles. À cette époque, le domaine s’appelle Boisson-Vadot, en référence au nom de famille Boisson et Vadot, l’épouse de Bernard Boisson.

En 2017, l’année est marquée par la reprise du domaine par les enfants du couple, Anne et Pierre Boisson, ce qui le sépare en trois entités : les parents, représentés par le Domaine Boisson-Vadot (3.5 hectares), le fils via le Domaine Pierre Boisson (3,5 hectares) et la fille via le Domaine Anne Boisson (1,5 hectares). 

Les vignes au Domaine Boisson

Les vignes au Domaine Boisson

Le vignoble du Domaine Boisson

Le vignoble du Domaine Boisson

La fontaine de l'Hôtel de ville à Meursault

La fontaine de l'Hôtel de ville à Meursault

Sur les terres de Meursault

Un terroir prestigieux, des vins de grande qualité

Pourtant méconnu ou presque il y a quelques années, cette entreprise familiale fait de plus en plus parler d’elle. Le Domaine Boisson devient un domaine connu et reconnu de Meursault. Les vignes sont en effet localisées sur 10 hectares sur des appellations prestigieuses telles que Meursault, Auxey-Duresses et Bourgogne Aligoté. Elles bénéficient donc d’un terroir de très haute qualité. Le domaine possède également des vignes à Pommard et Monthélie pour les vins rouges. Les Meursault, Les Grands Charrons et Chevalières ainsi que le Meursault 1er cru Genevrières sont les parcelles les plus illustres du domaine.

Au sein du Domaine Boisson, c’est le savoir-faire traditionnel qui est valorisé. Il est important pour cette famille de travailler “à l’ancienne”, en favorisant le travail manuel. C’est donc pour cela que les vendanges se font exclusivement à la main, que les vignes ne bénéficient d’aucun désherbant chimique, engrais ou autre produit de synthèse.

La vinification au Domaine Boisson

La conduite des vignes

Frère et soeur se sont partagés les parcelles. Certaines cuvées sont signées de Pierre, d'autre d'Anne mais toujours avec un niveau remarquable. Depuis que les enfants sont arrivés au domaine, un travail de rigueur et de précision est effectué. La nouvelle génération incarne un nouveau souffle meurisaltienne qui rappelle la signature Coche-Dury. Les vins s'inscrivent dans l'air du temps, dans un style épuré et tendu : magnifique !

De plus, le Domaine Boisson favorise les élevages longs qui peuvent aller jusqu’à 21 mois, avec de légers bâtonnages. Cette opération consiste à remuer les lies fines du vin qui se déposent au fond des fûts ou cuves lors des vinifications et/ou élevage. Au Domaine Boisson, les bâtonnages se font en douceur, au rythme d’environ vingt par an.

De plus, très peu de fûts neufs sont utilisés afin d’éviter une empreinte trop marquée. Seuls les Meursault bénéficient d’un faible pourcentage de bois neufs (à peine 25%). Ensuite, le vin est ensuite mis en bouteille sans filtrage. Au sein du Domaine Boisson, toutes les décisions sont prises selon les typicités du millésime.

Tout est donc mis en oeuvre afin que le terroir s'exprime le plus naturellement possible, sans artifice ni maquillage. Pureté, élégance et équilibre sont au rendez-vous !