Champagne J. Telmont -

Véritable institution depuis 1912, la maison de Champagne Telmont est depuis près de 20 ans dirigée par Ludovic du Plessis, qui représente ainsi la 4ème génération de vignerons. Depuis 2017, le vignoble est conduit selon les principes de l’Agriculture Biologique. L’ambition de produire des vins 100 % biologiques et de proposer une vision durable pour l’avenir est primordiale pour le domaine. Les cuvées sont reconnues pour leur caractère unique, leur complexité et leur style très aérien.

L’histoire de la Maison Telmont

Une institution depuis 1912

Tout débute en 1911, lors des révoltes champenoises. Henri Lhôpital compose alors l’hymne « Gloire au Champagne » qui incitait à maintenir la qualité des cuvées au plus haut. Un an plus tard, il fonde alors sa propre Maison de Champagne. En 1937, André Lhôpital reprend les rênes du domaine à la suite de son père. 

Après avoir été rebaptisée J. de Telmont en 1947 en hommage à l’une des plus belles parcelles, la maison s’implante en 1968 à Damery au pied des vignes, où elle se trouve toujours. La maison sera ensuite cédée à Serge Lhôpital, puis, en 1998 à Bertrand et Pascale, ses enfants. 

Depuis toujours, la volonté de respecter la nature et l’environnement est une des valeurs primordiales pour la Maison Telmont. En 2017, la certification Agriculture Biologique est finalement obtenue pour une partie des parcelles. 

À la suite d’une rencontre avec Rémy Cointreau et Bertrand Lhôpital en 2020, les deux maisons décident de s’associer, faisant du groupe familial l’actionnaire majoritaire de la Maison. 

Séduit par les valeurs et la philosophie environnementale très présente du domaine et sa vision avant-gardiste, le célèbre acteur Leonardo DiCaprio rejoint la Maison Telmont en tant qu’actionnaire minoritaire.

Leonardo Di Caprio et Ludovic du Plessis

Leonardo Di Caprio et Ludovic du Plessis

Le terroir de la Maison Telmont

Au Nom de la Terre

Au sein de la Maison Telmont, la préservation du terroir et de la biodiversité est une des valeurs primordiales. Depuis 2017, 72% des 24,5 hectares sont convertis à l'agriculture biologique. La totalité sera convertie et certifiée en 2025. La Maison Telmont achète également des raisins à des vignerons partenaires sur 56,5 hectares au total. 

Au total, on retrouve un encépagement de chardonnay, de meunier et de pinot noir. Les vignes bénéficient d’un climat semi-océanique ainsi qu’un climat semi-continental. Les sols se composent de craie, de calcaire et d’argile.

Le travail à la vigne à la Maison Telmont

Le travail à la vigne à la Maison Telmont

Le savoir-faire au sein de la Maison Telmont

Un savoir-faire protecteur du terroir

Très méticuleux, précis et surtout dans le respect des valeurs de la Maison, Bertrand Lhôpital et son équipe garantissent un champagne de qualité. Chaque année, près de 120 000 vendangeurs viennent récolter les raisins d’août à octobre. Seules les grappes entières et intactes sont récoltées. 

Ensuite, une pression lente et régulière est effectuée. Il est primordial que ce pressurage soit fait le jour même de la récolte des raisins. La première fermentation dure quant à elle 6 à 10 jours en cuve en acier, transformant ainsi naturellement le jus en vin. Par la suite, on en vient à l’étape de l’assemblage, primordiale dans l’élaboration du champagne. Une fois les différents cépages assemblés, on en vient ensuite au tirage. Une fois mises en bouteille, les cuvées sont scellées et maintenues par un bouchon métallique. C’est alors que débute la deuxième fermentation et le vin développe ainsi son effervescence. Durant une période d’au moins 3 ans, les champagnes vieillissent ensuite en cave. Sur une période de 4 à 7 semaines, les bouteilles sont également remuées successivement. Enfin, le goulot de la bouteille est immergé dans un bain à environ -25°C, ce qui forme ainsi un bouchon gelé piégeant les sédiments. La pression interne permettra ainsi d'éjecter les sédiments congelés lors de l’ouverture de la bouteille.