Domaine Jo Landron - Loire

Joseph Landron, actuel propriétaire du domaine, cultive à ce jour 51 hectares au coeur de l’appellation Muscadet Sèvre et Maine. Ce grand passionné est une figure emblématique des producteurs de muscadet dans la région. L’intégralité du vignoble du Domaine Jo Landron est conduite en bio. Les vins évoluent parfaitement avec le temps.

Domaine Jo Landron

Une philosophie nouvelle

L’histoire du Domaine Jo Landron débute en 1945 avec l’achat de terres au sein de l’appellation Muscadet Sèvre et Maine par Pierre et Julien Landron. À ce moment, ils défrichent le terrain et plantent des vignes dans le but de développer l’exploitation de 3 hectares de leur père. De 1950 à 1975, la famille Landron développe énormément le domaine avec la reconversion des friches délaissées en vignes. En 1987, un accident physiologique (risque d’empoisonnement des vignes par un désherbant) entraîne une prise de conscience au sein du domaine. Dès lors, l’utilisation de désherbants est stoppée, les labours des sols commencent alors. Cela fait maintenant plus de 20 ans que le domaine a converti son vignoble de 20 hectares en agriculture biologique. C’est en 2002 que la famille Landron obtient la certification Ecocert, le domaine est ainsi répertorié en Agriculture Biologique. Quelques années plus tard, le domaine se familiarisera avec la Biodynamie, bouse de corne à la silice, tisanes de Valériane accompagneront davantage la vigne avec le temps. Le domaine porte en 2011 le label Biodyvin et obtient la certification en Biodynamie peu de temps après.

Joseph Landron, vigneron de talent

Joseph Landron, vigneron de talent

Muscadet à Moustaches

Muscadet à Moustaches

Les vendanges au domaine

Les vendanges au domaine

La Vallée de la Loire

Un terroir identitaire

Le vignoble du Domaine Jo Landron s’étend sur plus de 51 hectares, dont la majorité est consacrée à la production de vins blancs (49 hectares). Les vignes, âgées de 36 ans en moyenne sont intégralement cultivées en Biodynamie. Grâce à cette reconversion, les vins du domaine ont gagné en expression minérale, la pureté du fruit ressort d’avantage.Les sols qui entourent le domaine sont d’une richesse incroyable et permettent la production de cuvées hors du commun. Chaque parcelle est vinifiée séparément. De cette manière, le muscadet révèle des potentiels de garde très différents en fonction de son exposition et du sol sur lequel il se trouve. La diversité des expressions de ce cépage est mise en valeur par la vinification en parcellaire. 

Les vins du Domaine Jo Landron

Le Muscadet à moustaches

Au total, le domaine produit 9 cuvées. Toutes sont produites à partir de méthodes de culture biologique, interdisant ainsi tout recours à la chimie. Pour Joseph Landron, “le Muscadet doit être l’expression réelle de son terroir traduit dans la minéralité du vin”.
Les vendanges se font donc manuellement. Le Domaine Jo Landron produit en moyenne 260 000 bouteilles par an. Les vins sont devenus avec le temps des références parmi les muscadets de la Vallée de la Loire. Joseph Landron figure parmi les meilleurs producteurs de la région.

Parmi les cuvées emblématiques du domaine, on retrouve :
- Le Fief du Breil : produit à partir de Melon B (aussi appelé muscadet) à 100 % au coeur de l’appellation Muscadet Sèvre et Maine, cette magnifique cuvée est d’une élégance incroyable. Les vignes produisant le Fief du Breil sont plantées sur un sol argilo-siliceux, ainsi que de quartz sur roches d’orthogneiss. Le vin explose en bouche avec des saveurs d’agrumes mûrs, soutenue par une minéralité fumée siliceuse. À la fois complexe et parfaitement équilibré, ce vin saura vous ravir.
- Les Houx : tout comme le Fief du Breil, ce vin est produit exclusivement à partir de Melon B, sur la même appellation. Cette cuvée révèle des arômes pierreux légèrement fumés. En bouche, le fruit est très présent (pêche). Le Houx est doté d’un potentiel de garde de 5 ans, il révélera davantage sa richesse aromatique avec le temps.