Château Gloria - Bordeaux

Château Gloria se situe dans la commune de Saint-Julien-Beychevelle, à Bordeaux. Il est l’une des marques fortes des crus non classés du Médoc. Ce domaine prestigieux est unique de par son histoire. En effet, il a été créé à la moitié du XXe siècle, alors que la plupart des grands châteaux voisins remontent à plusieurs siècles auparavant.

Henri Martin

Figure incontournable du Médoc

Le Château Gloria est créé en 1942 des mains du passionné Henri Martin. Ce dernier est né dans le monde du vin et fut rapidement tonnelier, comme son père. Il devint par la suite très influent, jusqu’à présider notamment le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux. Conjointement, il manifestait une volonté de créer une propriété de renom. À l’époque maire de Saint-Julien, il acheta alors au Château Beychevelle une parcelle de 6 hectares. Exclusivement avec des parcelles de grands crus classés, il se consacra ensuite patiemment et passionnément pendant plusieurs décennies à se constituer un vignoble, jusqu’à atteindre presque 50 hectares. Cette figure incontournable du Médoc est parvenue à élever Château Gloria au niveau d’excellents crus de la commune, bien qu’il n’ait jamais obtenu la révision du classement de 1855 qui lui aurait permis d’y figurer (cela en fait par conséquent un excellent rapport qualité-prix).

Les chais du Château Gloria

Les chais du Château Gloria

Château Gloria

Château Gloria

Jean-Louis Triaud propriétaire du Château Gloria

Jean-Louis Triaud, propriétaire

Jean-Louis Triaud

Digne successeur

Lorsque Henri Martin décède en 1991, il lègue le domaine à son gendre Jean-Louis Triaud. Celui-ci affirme avoir également hérité de sa confiance absolue dans la vigne et le vin, et de son optimisme inébranlable. Il assure depuis la gestion de Château Gloria avec sa femme Françoise Martin, ainsi que celle du quatrième cru classé Château Saint-Pierre. Au cours des années, ils apportèrent de multiples rénovations et modernisations aux outils de production, dont un nouveau chai à barriques en 2000. Aujourd’hui, leur fils Jean et le directeur général Rémi Di Costanzo assistent Jean-Louis, pour créer millésime après millésime un superbe vin. Parallèlement, Jean-Louis Triaud est président des Girondins de Bordeaux, place qu’Henri Martin occupait de son vivant.

Saint-Julien

Entre corps et finesse

Le vignoble s'échelonne sur trois zones : au centre de Beychevelle, à l’ouest et au nord de l’appellation Saint-Julien, jusqu'à Pauillac. Son encépagement se veut classique : 65% de cabernet-sauvignon, 25% de merlot, du cabernet franc et du petit verdot (5% chacun). Le château a par ailleurs été l’un des premiers à parier sur le petit verdot. Ce très bon cépage était pourtant présent dans le Médoc bien avant le cabernet-sauvignon, et confère au vin davantage de richesse aromatique et tannique. Son terroir se compose de graves günziennes, et d’argile sablonneuse au sous-sol.

Le château entretient soigneusement ses vignes, et les cultive selon les principes de l’agriculture raisonnée. Le domaine vinifie traditionnellement ses baies, dans des cuves inox thermo-régulées. Toutes ces caractéristiques rigoureuses réunies permettent de produire des vins en AOC Saint-Julien qui imposent leur qualité dans l’appellation. Ils peuvent être bus dès 5 ans d’âge, mais quelques années de garde permettent un meilleur épanouissement, leur vieillissement pouvant aller jusqu’à 40 ans. Gloria, à l’instar de nombreux Saint-Julien, présente un bel équilibre entre corps et finesse.