Clos l'Eglise - Bordeaux

Le Clos l’Eglise existe depuis le XVIIIe siècle. S’il compte initialement 14 hectares de vignes, qui en font l’un des plus grands de l’appellation Pomerol, les successions difficiles amènent à sa division. En 1997, la propriété est acquise par Sylviane Garcin-Cathiard et son mari Patrice Levêque. Ils redynamisent ensemble leurs 6 hectares de vignes de cabernet franc et de merlot, tout en conservant un mode de viticulture traditionnel. Avec l’aide de Michel Rolland et d’Alain Reynaud, le Clos l’Eglise propose de grands vins typiques de l’appellation.

Une histoire de famille depuis le XVIIIe siècle

Un renouveau depuis 1997

L’histoire du Clos l‘Eglise est rythmée par des histoires de familles bordelaises. La vigne est en effet cultivée dès le XVIIIe siècle sous cette dénomination et le vignoble comporte 14 hectares. L’un des plus grands domaines de l’appellation Pomerol n’est en revanche pas retenu pour intégrer les classements des vins de Bordeaux de 1855. En 1925, un classement officieux redonne tout de même ses lettres de noblesse au domaine, lui consacrant un rang parmi les trois plus grands vins de l’appellation.

À l’issue d’une succession difficile, le domaine est divisé en deux. De cette opération naît le Clos l’Eglise, géré par la famille Rouchut et l’Eglise Clinet, dont la famille Mouléon sera propriétaire. En 1997, c’est la sœur du propriétaire de Smith-haut Lafitte, Sylviane Garcin-Cathiard qui acquiert le Clos l’Eglise. Avec son mari Patrice Levêque, ils ont à cœur de redonner un nouveau souffle au vignoble. Ils débutent une grande réorganisation dès l’acquisition des vignes. Tour à tour, le domaine et le chai sont restructurés. À la façon de leurs autres Châteaux, les propriétaires redynamisent les productions. Un grand effort sur la qualité des vins est remarqué par les critiques et les amateurs depuis 2005.


Propriétaires

Propriétaires

Le Clos de l'Eglise

Le Clos de l'Eglise

Le domaine

Le domaine

Un clos au cœur de Pomerol

Un terroir sublimé par la main de l’Homme

C’est sur la rive droite de Bordeaux, au cœur de l’appellation Pomerol, que se situe le Clos l’Eglise. À flanc de coteau, les 6 hectares de vignes bénéficient d’un drainage naturel des sols, idéal pour la production.

Les cépages de merlot et de cabernet franc s’épanouissent ainsi sur le sol typique de l’appellation. Les graves s’étendent sur un sous-sol composé à la fois d’argiles et de crasse de fer. Ces argiles apportent de la fraîcheur à la vigne et permettent d’assurer la régularité dans l’irrigation des sols. Les graves, quant à elles, sont connues pour la constance qu’elles assurent dans la redistribution de la chaleur. Les vignes grandissent alors dans un parfait équilibre. Le climat de Pomerol est océanique, ce qui apporte de la fraîcheur durant l’été et éloigne par la même occasion les risques de maladie. Le vignoble connaît une viticulture raisonnée et traditionnelle. Les vignerons procèdent donc aux labours des sols et à une mécanisation minimale.


Le savoir-faire de vinificateurs de renom

Une amélioration constante des crus

Après des vendanges réalisées avec la plus grande précision par les équipes vigneronnes, les grappes sont portées au chai. C’est à l’entrée de celui-ci qu’elles sont triées. Après l’égrappage, les merlots et cabernets francs sont placés dans des petites cuves inox thermorégulées. La fermentation s’étale sur une semaine puis c’est au tour des macérations. Le domaine a fait le choix de procéder à une cuvaison longue. Un pigeage régulier est effectué pendant cette période.

Une fois prêts, ces jeunes vins sont mis en barrique de chêne français, neuves à 100%. L’élevage prend environs 16 à 18 mois en fonction des millésimes. Les vins, une fois terminés, sont assemblés. Le Clos l’Eglise est assisté, pour cette étape, de deux grands noms de l’œnologie de Bordeaux. Ainsi, Michel Rolland et le Docteur Alain Reynaud, tous deux œnologues-conseils, assistent cette étape cruciale. Clos de l'Eglise est un vin structuré et fin qui se laisse déguster avec un grand plaisir.