Château Beychevelle - Bordeaux

Le Château Beychevelle se situe dans la commune de Saint-Julien-Beychevelle, dans le vignoble de Bordeaux en Gironde. Il est l’un des crus les plus prestigieux de l’appellation Saint-Julien, et l’un des plus beaux châteaux du Médoc. Il produit millésime après millésime un vin d’une régularité exemplaire, devenu Quatrième Grand Cru classé de l’appellation Saint Julien en 1855.

Château Beychevelle

Dans la légende

L’histoire du Château Beychevelle commence avec une légende. Au début du XVIIe siècle, le Premier Duc d’Épernon en était propriétaire. Ainsi, il paraîtrait que sa puissance était telle, que les navires devaient baisser leurs voiles en s’en approchant, signifiant respect et allégeance envers le Duc. C’est ainsi que le château prendra le nom de Beychevelle, traduisant “baisse voile” en gascon. Au même moment, il trouva aussi son emblème, le navire à proue de griffon.

De puissantes familles y vécurent ensuite, notamment Jean-Louis Nogaret de la Valette, Gouverneur de Guyenne et Grand Amiral de France. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que Beychevelle se fait remarquer pour son vin. C’est au même moment qu’est édifiée la magnifique bâtisse de Château Beychevelle, l’une des plus impressionnantes du Médoc. C’est sous la direction de Pierre-François Guestier, du négoce Barton et Guestier, qu’il se classe Quatrième Grand Cru en 1855. Les familles propriétaires continuèrent à se succéder, chacune apportant son lot de rénovations, jusqu’en 1986, lorsque la société des Grands Millésimes de France, propriétaires actuels, en fait l’acquisition.

Les chais du Château Beychevelle

Les chais du Château Beychevelle

Le Château Beychevelle

Le Château Beychevelle

Les magnifiques jardins du Château Beychevelle

Les magnifiques jardins du Château Beychevelle

Grands Millésimes de France

Une équipe impliquée

Depuis les années 80, le Château Beychevelle appartient à la société des Grands Millésimes de France, également propriétaire des Châteaux Beaumont, et Barrières Frères. Lors de son acquisition, la filiale appartenait alors aux groupes Covéa (53%), Suntory (37%) et Ethias (10%). En 2011, les Grands Millésimes de France est reprise à parité par le groupe Castel et Suntory.

Grâce à la détermination de sa direction et son personnel, Château Beychevelle a reçu dès 2005 une attestation de conformité au cahier des charges “Terra Vitis”, gage de respect du terroir, de sa culture, des Hommes, de la société et des consommateurs. Aujourd’hui, nombre de manifestations de prestige se déroulent au Château Beychevelle, et il jouit d’une belle réputation. À son point culminant, il a récemment fait construire un nouveau chai réalisé par l’architecte Arnaud Boulain.

Le vignoble

AOC Saint-Julien et Haut-Médoc

Le domaine se situe dans l’extrême sud de l’appellation Saint Julien. Son sol se compose de graves garonnaises profondes, ce qui est une spécificité du terroir et fait office de régulateur et protecteur climatique. Il s’étend sur 250 hectares, mais ses vignes n’en couvrent que 90. Elles sont âgées d’une trentaine d’années, et bénéficient d’une culture raisonnée. Leur encépagement typiquement médocain se compose à 62% de Cabernet Sauvignon, 31% de Merlot, 5% de Cabernet Franc et une touche de Petit Verdot. Après une vinification traditionnelle, l’élevage a lieu pendant 18 mois en fûts de chêne dont la moitié est renouvelée chaque année.

Mis à part son premier vin Château Beychevelle, deux autres vins se rattachent au domaine. Le second vin, également en AOC Saint-Julien, s’appelle l’Amiral de Beychevelle. Il est moins complexe mais présente la même finesse que son aîné. Enfin, les Brulières de Beychevelle, vinifié et élevé dans un chai séparé, est un vin AOC Haut-Médoc. Sans être démonstratifs, les vins demeurent élégants et digestes. Il vieillissent très bien, pouvant se garder plus d’une quinzaine d’années en cave.