Nos guides

Le guide des cépages blancs

image partage grappe de raisin blanc

Vous êtes amateur de vin blanc et vous souhaitez (re)connaître le ou les cépages du vin  que vous êtes en train de déguster entre amis ? Premier indice, ce point est souvent inscrit sur l’étiquette de la bouteille. Deuxième indice, vous êtes en train d’apprécier un verre de Bourgogne, bingo c’est sûrement du chardonnay. Troisième indice, vous avez en tête le guide des cépages blancs de Cavissima et vous arrivez à reconnaître les arômes du cépage présent. C’est sûr, la dernière situation fera son effet et les regards seront rivés sur vous, vous serez la star du repas !

Sans plus attendre, découvrez notre guide des cépages blancs par régions viticoles françaises. Cette liste non exhaustive est composée des cépages parmi les plus répandus.

Les cépages blancs les plus répandus sur les vignobles français

Pour commencer par les fondamentaux, les vins blancs sont produits à partir d’une ou plusieurs variétés de raisins plus communément appelés cépages. Ceux-ci sont sélectionnés selon des caractéristiques spécifiques telles que la couleur (noir ou blanc), la qualité, la résistance aux climats ou les arômes qu’ils donneront au vin. De manière générale, le vigneron sélectionne ainsi un cépage en fonction du style de vin blanc qu’il veut produire, du terroir dont il dispose et éventuellement du cahier des charges de l’appellation. 

Ci-dessous, découvrez notre cartographie des cépages blancs ainsi qu’une liste détaillée de ces cépages classés par région viticole .

infographie cépages blancs

La Bourgogne, la Champagne et le Beaujolais 

  • Le chardonnay

Le chardonnay est l’un des cépages les plus connus en France et dans le monde entier. Il est la référence des vins de Bourgogne, le cépage phare de Chablis et le plus répandu sur le vignoble du Beaujolais. En fonction de la région, du terroir et du vigneron, le style de ce cépage peut grandement varier : c’est une véritable éponge ! Il possède une large palette aromatique : des notes de fruits blancs (pomme, pêche, poire), d’agrumes (citron, pamplemousse), de beurre et d’amande. Minéral dans le nord, il se révèle plus sensuel dans les régions plus chaudes. Le chardonnay révèle des vins blancs secs. Il est également utilisé dans l’assemblage pour élaborer des champagnes, notamment associé au pinot noir. 

  • L’aligoté 

L’aligoté est le deuxième cépage blanc de la Bourgogne. Il est essentiellement cultivé en Bourgogne aligoté et à Bouzeron. Il offre des vins à la robe plutôt claire, secs, frais et légers en bouche. Longtemps délaissé au profit du chardonnay, ce cépage connaît un nouvel essor grâce à sa fraîcheur et son accessibilité dans la jeunesse du vin. 

L’Alsace

  • Le riesling 

Le riesling est une variété très répandue en Alsace. Il est considéré comme le cépage noble de la région et se trouve dans les grandes appellations Grand Cru d’Alsace (Kitterlé Grand Cru, Schoenenbourg Grand Cru…).

Ses arômes se rapprochent du muscat blanc, nous y retrouvons des notes d’agrumes (citron, pamplemousse) et florales (tilleul, fleurs blanches). En fonction de son sol, il peut également développer des arômes minéraux (pierre à fusil, silex). On retrouve dans les cuvées les plus complexes des notes de pétrole, caractéristiques de ce cépage exceptionnel. Il est également reconnu pour transmettre à la perfection les typicités du terroir. De manière générale, le riesling peut être produit dans une variété immense de styles et de niveaux de sucrosité. Cela dépendra essentiellement des conditions climatiques et du style souhaité par le vigneron.

Il n’est donc pas forcément sec et peut être davantage sucré, notamment lorsqu’il est récolté en vendanges tardives, avec une sélection de grains nobles ou en vin de glace. 

  • Le gewurztraminer 

Le gewurztraminer est un cépage né à la frontière de l’Italie et de l’Autriche. Résistant aux gelées hivernales, il s’est rapidement répandu sur les terres alsaciennes où le climat est optimal pour ce cépage. Au même titre que le riesling, il participe à l’élaboration des Grands Crus alsaciens. Le gewurztraminer d’Alsace vous transporte par sa puissance exotique, ses arômes de rose et de litchi et ses quelques notes de cannelle. Gewürz signifie d’ailleurs épices en allemand. Le gewurztraminer est issu de vendanges tardives, ce qui donne un vin blanc assez sucré, puissant et intense. Le gewurztraminer est souvent vinifié comme un vin moelleux en vendange tardive ou en sélection de grains nobles. Il offre également des blancs secs très aromatiques, souvent en monocépage.

  • Le pinot gris 

Le pinot gris est issu de la Bourgogne et se trouve principalement en Alsace, dans la Loire et la Savoie, et se produit essentiellement en AOC Alsace. Il a la particularité d’être un cépage rouge à chair blanche et est ainsi utilisé pour offrir des vins blancs naturellement foncés. Il est caractérisé par des arômes de fruits mûrs, de sous-bois et de fleurs. Le pinot gris donne un vin blanc sec.

Le Rhône

  • Le viognier

Le viognier est un cépage ancien, très répandu en France et sur les terres du monde. Il est d’ailleurs très présent sur le sol australien. Ce cépage est difficile à cultiver et offre de tout petits rendements. Il peut être utilisé en mono cépage et offre souvent des vins d’une très grande élégance. L’appellation d’origine contrôlée de Condrieu est le berceau du viognier.  Il y excelle et offre des vins onctueux et généreux. Il développe sur ce terroir une belle richesse aromatique (abricot, poire, coing, citron, chèvrefeuille, miel). Souvent vinifié seul dans les grands Rhônes blancs, il peut être assemblé avec la marsanne ou la roussanne dans les vignobles plus au sud. Notez que le viognier peut entrer dans la composition de rouges ! Cette spécificité est propre à l’appellation Côte-Rôtie qui autorise l’adjonction de viognier pour adoucir et apporter de l’élégance à la syrah.

  • La marsanne et la roussanne 

Montélimar est le berceau de la marsanne. Le climat chaud et ensoleillé de la région est apprécié pour favoriser son bon développement. Elle se retrouve dans les plus grandes appellations de la Vallée du Rhône : Crozes-Hermitage, Hermitage et Saint-Joseph. En appellation Hermitage, la célèbre Maison Chapoutier élabore des vins de paille, cultivés en 100 % marsanne. Elle apporte la puissance et la rondeur au vin avec ses belles notes d’amandes. Toutefois, elle est généralement associée à la roussane. La roussanne provient du même terroir de la marsanne. À toutes les deux, elles offrent un accord parfait. Cet assemblage est répandu au sein de l’appellation Saint-Péray. Les vins sont secs, fruités (fruits jaunes et blancs) et onctueux grâce à leurs notes miellées.

Le Jura 

  • Le savagnin

Le savagnin est originaire des terres autrichiennes, il est le cousin du gewurztraminer. Dès son arrivée en France, il est immédiatement devenu le cépage roi du Jura. Le savagnin est facilement reconnaissable par sa couleur jaune et par sa puissance aromatique, on le retrouve princiapalement en AOC Château-Chalon. Au nez,on note des arômes  d’amandes, de fleurs, de miel et de pomme verte.  La noix et les épices dominent lorsque le vin est vinifié sous voile. En bouche, il offre beaucoup de puissance avec des arômes de curry et une belle rondeur. Le savagnin produit des vins blancs secs et est utilisé pour produire des spécialités locales comme le Vin Jaune ou le Vin de Paille, typiques du Jura. 

Le premier est un vin oxydatif qui subit un élevage de 6 ans et 3 mois en fûts de chêne sans ouillage. Un voile de levure se forme à la surface, ce qui développe les arômes d’épices et de noix si caractéristiques du Savagnin. 

Le second est un vin liquoreux issu de raisins passerillés (séchés plusieurs mois pour concentrer les sucres) Les arômes de miel, de fruits exotiques et d’épices offrent beaucoup de gourmandise.

La Savoie 

  • Le chasselas

Le chasselas est un cépage blanc typique du vignoble suisse, proche du lac Léman. Très présent dans sa région voisine, en Savoie, il est planté en IGP Vin des Allobroges. Cette variété de raisins est également surnommée “le chasselas doré” grâce à ses baies à la couleur jaune doré tachetées de roux. Le chasselas est un cépage dit “mature”. En effet, il est cueilli dès les premières semaines de septembre et donne des vins aux notes florales, aux arômes de poire et de minéraux (silex et pierre à fusil). Le chasselas produit un vin sec, léger et structuré.

La Provence, Languedoc-Roussillon et la Corse 

  • La clairette 

Cépage historique du sud, la clairette l’un des principaux cépages blancs de la Provence et du Languedoc-Roussillon. Plus précisément, elle peut être utilisée en monocépage (Clairette du Languedoc, Clairette de Bellegarde et Coteaux de Die) et peut entrer dans des assemblages (Châteauneuf-du-Pape, Côtes du Rhône, Bandol, Bellet, etc.). Ce cépage  permet de produire des vins aromatiques et puissants en bouche, notamment grâce à son taux alcoolique assez élevé. Il s’agit d’un vin sec aux arômes de fruits jaunes, de fenouil, de miel et de tilleul 

  • L’ugni blanc

L’ugni blanc provient d’Italie et plus précisément de la région de la Toscane. Ce cépage s’épanouit sur les terres chaudes et donne des vins dorés plutôt clairs, secs et acidulés. L’uni blanc est généralement assemblé à d’autres cépages, il apporte de la fraicheur et de la finesse au vin. 

  • La rolle ou vermentinu 

La rolle est un cépage d’origine Turque.  Elle se développe sur les vignobles méditerranéens et sur des terres sèches et exposées aux fortes chaleurs. En France, on la trouve dans le Languedoc-Roussillon ou encore en Provence sur les appellations de Bandol, Bellet, Coteaux-d’Aix-en-Provence et Côtes-de-Provence. Elle est assemblée à l’ugni blanc, la marsanne, le grenache ou encore la clairette pour leur apporter une belle puissance aromatique et de la fraîcheur. En Corse, la rolle est appelée vermentinu et est utilisée en monocépage. Ce cépage offre des arômes de poire, de pamplemousse, de fleurs blanches, de fenouil et surtout une amertume fine.  

  • Le grenache blanc

Originaire d’Espagne, le grenache blanc est issu d’une mutation blanche du grenache noir. Il est très présent dans le sud de la France et apprécie les sols de graviers ou de cailloux. Il entre ainsi dans la composition de grands blancs secs comme à Châteauneuf-du-Pape. Le grenache blanc a aussi la particularité d’offrir des vins doux naturels. En effet, son taux d’acidité est plutôt faible et donne une belle rondeur en bouche. On distingue des notes florales, fruitées et herbacées.

La Loire, Bordeaux et le Sud-Ouest 

  • Le sauvignon blanc

Le sauvignon blanc est mondialement cultivé. En France, nous le retrouvons dans la Vallée de la Loire, à Sancerre, à Pouilly-Fumé ou encore à Bordeaux (Graves et Sauternes). Le sauvignon blanc, très expressif, offre différents arômes comme le citron, le bourgeon de cassis, les fruits exotiques,le jasmin ou encore quelques notes minérales comme le silex. Nerveux et vif, il est généralement produit pour donner naissance à des vins secs avec une légère acidité. À Bordeaux, il peut être assemblé au sémillon. Il apporte alors une touche de fraîcheur et l’équilibre nécessaire à l’assemblage ! 

  • Le chenin blanc 

Le chenin blanc est le cépage phare de la Vallée de la Loire. Il est aussi communément appelé le pinot de la Loire. Sensible à la chaleur et au froid, ce cépage capricieux et difficile à cultiver réunit de plus en plus d’amateurs adeptes de sa douceur et de sa surprenante vivacité ! Vingt cinq appellations de la loire utilisent le chenin blanc dont Vouvrey, Anjou, ou encore Montlouis. Ce cépage révèle des arômes complexes de différents types de fruits (jaunes, agrumes, secs) et des notes florales et de miel. Cette grande palette aromatique lui permet d’être la star de la bouteille : il est vinifié en monocépage ! Le chenin blanc a la particularité d’offrir autant des vins blancs secs, demi-secs, moelleux que des vins blancs liquoreux

  • Le sémillon

Le cépage typique de la région bordelaise et du Sud-Ouest est le sémillon. Il est réputé pour ses arômes de noisette, de fleur d’acacia et de miel. Très sensible à la pourriture noble (ou botrytis) qui donne naissance aux grands vins sucrés, il est le cépage phare des plus grands liquoreux de Bordeaux. Il révèle tout son potentiel sur les appellations prestigieuses de Sauternes et de Barsac. Il est peu aromatique lorsqu’il est vinifié en vin sec mais confère un joli potentiel de garde. Il n’est pas utilisé seul et est volontiers associé à la muscadelle ou au sauvignon blanc à qui il apporte une belle rondeur

  • Le petit manseng 

Le petit manseng est un cépage typique des Pyrénées. On le retrouve majoritairement dans le Sud-Ouest. Son berceau se trouve dans le Jurançon où il recouvre plus d’un tiers de l’appellation. Cette variété de raisins offre au nez une puissance aromatique avec des arômes d’agrumes (citron, pamplemousse), de fruits exotiques (ananas, fruits de la passion). On retrouve également un bouquet floral et épicé. Le petit manseng produit des vins secs et doux selon son assemblage et sa vinification.

Vous connaissez désormais les principaux cépages utilisés pour produire vos vins blancs favoris. Vous disposez de toutes les clés pour (re)connaître leurs arômes primaires.

Nos sélections d’expert

Meilleures ventes

COUPS DE COEUR

Promotions

PROMOTIONS

Nouveautés

NOUVEAUTÉS

Vins biologiques

VINS BIO

Tags: Nos guides

Articles à la une

Vins corses

Corse, un trésor de vignoble

Yves Leccia Domaine d’E Crose, récolte sur l’appellation Patrimonio Terroir insulaire aux mille facettes, la…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer