Nos guides

À la découverte des vins Italiens (2/3)

Guide des vins italiens

Dans notre premier article, nous vous avons présenté les vins du nord de l’Italie, avec notamment un portrait des différents cépages et appellations du Piémont et de la Vénétie. Dans ce second article, nous vous emmenons en plein cœur de l’Italie et plus exactement au sein des grandes régions de la Toscane, de l’Ombrie et des Abruzzes, ces trois régions majoritaires du centre du pays.

Les vins de Toscane

Une terre de longue tradition viticole

Depuis l’antiquité, la Toscane est bercée par la passion de la culture du vin. Déjà 600 ans avant J.-C., les Étrusques, habitants de l’Étrurie (ancienne Toscane), y pratiquaient la viticulture et exportaient vers la Gaule. 

Au fil du temps, le vin est profondément entré dans les mœurs. Durant le Moyen Âge, la Toscane se met alors à produire une majorité de vins rouges et devient un incontournable du quotidien des italiens. Le climat chaud méditerranéen et l’exposition sur les collines ondulantes favorisent la production de vins qui figurent encore aujourd’hui parmi les plus réputés du monde. Façonnée par sa géologie montagneuse, cette région compte plus de 40 Appellations d’Origines Contrôlées et Garanties, ce qui témoigne de cette richesse à la réputation mondiale. Les vins sont reconnus pour leur puissance, leur caractère et leur élégance remarquable. 

Dans les années 1960, la Toscane traverse une période particulièrement difficile suite à des difficultés économiques importantes. Il faudra attendre les années 1980 pour que cette région renaisse de ses cendres. Aujourd’hui, la Toscane est redevenue une terre de vins par excellence et compte, parmi ses productions, des vins prestigieux à la réputation internationale.

Les principales appellations et cépages de la Toscane

Tout comme le Piémont et la Vénétie, la région de Toscane doit faire face à un système d’appellations tout aussi stricte et complexe. En effet, le vignoble toscan se distingue par sa grande hétérogénéité et sa géologie variée. Il n’est d’ailleurs pas rare d’entendre que la Toscane est ce que le vignoble bordelais est à la France, c’est-à-dire la région traditionnellement la plus productrice du pays.

Si les anciennes appellations se situent au cœur de la Toscane, il est nécessaire de faire une distinction avec les nouvelles, qui se trouvent autour des centres historiques traditionnels. Parmi elles, on retrouve quelques-unes des appellations principales telles que Brunello di Montalcino, Chianti ou encore Chianti Classico.  

  • Brunello di Montalcino DOCG

L’appellation Brunello di Montalcino est sûrement la plus noble de la Toscane. Située à l’extrême sud de la région du Chianti sur les collines de la province de Sienne, cette DOCG se trouve également en plein cœur d’une forteresse datant de 1361 autour de la ville de Montalcino. 

L’appellation s’étend sur un total de 24 000 hectares dont seuls 15 % sont plantés en vigne. Le climat est méditerranéen et majoritairement sec. Le vignoble bénéficie d’un emplacement idéal.  En effet, au sud de l’appellation, les vignes sont protégées par le mont Amiata, un ancien volcan. Cela limite l’exposition aux orages et aux tempêtes de grêle grâce à son altitude culminant à 1740 mètres

En ce qui concerne l’encépagement, le sangiovese est roi, puisqu’il est le seul autorisé au sein de l’appellation. Les vignes de la DOCG Brunello di Montalcino se trouvent sur des sols à tendance calcaire et sont exposées aux influences maritimes. Ces caractéristiques participent à la production de vins à l’identité, au caractère et à la puissance marqués

Brunello di Montalcino est l’une des appellations les plus anciennes du pays. D’abord créée en tant que DOC en 1966, elle est devenue DOCG en 1980. Bien que les vins y étaient déjà produits avant, ce n’était qu’à très petite échelle. La création de l’appellation a donc très rapidement augmenté la notoriété internationale de la région et les producteurs se sont multipliés. Aujourd’hui, Brunello di Montalcino est sans aucun doute l’appellation la plus renommée du pays.

  • Chianti DOCG

Créée en 1984 à partir de la DOC Chianti de 1967, la DOCG Chianti fait partie des appellations emblématiques de la région de Toscane. Pourtant, cette appellation a souffert pendant longtemps d’une mauvaise réputation à cause de la qualité de son vin considérée comme médiocre et d’entrée de gamme. 

À partir du changement de dénomination, plusieurs réglementations ont dû être effectuées en termes de règles de production. En effet, à l’origine, on interdisait l’assemblage de cépages internationaux pour l’usage unique du Sangiovese local. Aujourd’hui, le Chianti doit contenir 70 à 100 % de sangiovese et a la possibilité d’être complété par des cépages locaux. En revanche, le cabernet sauvignon et cabernet franc ne doivent pas représenter plus de 15 % de l’assemblage.  

  • Chianti Classico DOCG

Chianti Classico est une DOCG dérivée de la DOC Chianti située dans la région du Chianti entre Florence et Sienne. Si ces deux appellations étaient à l’origine regroupées, il faudra attendre 1996 pour qu’elles se détachent complètement. À l’origine, le Chianti Classico s’appelait uniquement “Classico”. Cette dénomination voulait que le nom ne représente que les vins produits dans cette zone géographique très précise. 

Bien qu’à l’époque de sa création, en 1967, le rendement de production était moins important que celui des autres Chiantis, la teneur en alcool devait être plus élevée. En revanche, aucune différence n’était réglementée concernant l’encépagement entre les deux appellations. On retrouvait donc du sangiovese de 50 à 80 %, canaiolo entre 10 et 30 % puis trebbiano toscano et malvasia del chianti entre 10 et 30 %

Dès 1996, lors du détachement des deux appellations, les réglementations ont changé. Si à l’origine le chianti classico devait contenir que 2 à 5 % de raisins blancs, cette présence obligatoire a été par la suite supprimée, devenant ainsi une tolérance. En 2014, une nouvelle réglementation a été mise en place, stipulant une obligation de présence d’au moins 80 % de sangiovese dans la production de Chianti Classico, éventuellement complétée par des cépages locaux

Parallèlement, la mention Riserva nécessite elle aussi des réglementations supplémentaires, avec un vieillissement plus long que le simple Chianti. Les vins doivent ainsi être élevés 12 mois en fûts ou foudres, puis au moins 3 mois en bouteille

  • Vino Nobile di Montepulciano DOCG

Située entre le lac de Trasimène et Montalcino, cette DOCG fut la première à accéder au statut de DOCG en 1980. Avec un sol plus léger que dans les appellations Chianti ou Montalcino, les vins sont eux aussi plus légers. Afin d’être reconnus comme Vino Nobile, les producteurs doivent élever leur vin au moins deux ans à partir du 1er janvier suivant la récolte. En revanche, ils peuvent choisir d’élever leur vin entre 12 et 24 mois en fût de bois.

guide des vins italien infographie toscane

Les vins de l’Ombrie

Une région viticole en plein cœur des collines ondulantes italiennes

Longtemps dans l’ombre de sa région voisine la Toscane, l’Ombrie fait aujourd’hui partie des régions viticoles les plus importantes d’Italie et à la réputation internationale. Situé dans la partie ouest de la région, le vignoble se trouve non loin des villes de Pérouse, Assise ou encore Orvieto. Cette région détient également une histoire très riche, puisqu’il y a 300 ans déjà les premières vignes y étaient plantées. C’est d’ailleurs la seule région viticole italienne à produire autant de vins rouges que de blancs.

Considérée comme l’une des plus belles régions viticoles italiennes, l’Ombrie tient principalement sa réputation de la production de ses vins blancs. L’Orvieto par exemple, fait partie des vins à déguster en tête de liste. 

L’Ombrie est une petite région viticole au climat continental. Son  paysage est similaire à la Toscane mais l’appellation n’est pas atteinte par l’influence maritime. On retrouve des étés chauds et ensoleillés et des hivers plutôt frais et pluvieux. Ce climat, similaire à celui de la région voisine, est idéal pour la production des vins rouges, ce qui participe à la création de vins au caractère si marqué. Pour les vins blancs, les importantes différences de température entre le jour et la nuit participent à la création de vins élégants et à la minéralité si typique. 

Les principales appellations et cépages de l’Ombrie

En 2014, l’Ombrie comptait 15 appellations : 13 DOC contre 2 DOCG. Parmi les plus importantes, on retrouve Montefalco Sagrantino, Torgiano Rosso Riserva, ou encore Orvieto. Dans cette région, la production des vins est très variée. À la fois en blanc, en rouge, en rosé ou encore en mousseux, l’Ombrie regorge de zones de production. 

  • Orvieto DOC

Créée en 1971, la DOC Orvieto est la principale appellation de l’Ombrie. Divisée en deux catégories, elle regroupe la zone traditionnelle originale avec Orvieto Classico qui est le berceau de l’appellation, ainsi que le reste du vignoble, avec des parcelles beaucoup plus récentes. Pour cette appellation, les réglementations d’assemblages sont identiques dans chaque catégorie. On doit retrouver du trebbiano toscano et du grechetto au minimum à 60 %. Ils peuvent cependant être complétés par d’autres cépages.

  • Torgiano Rosso Riserva DOCG

Torgiano Rosso Riserva est l’équivalent de la DOC Torgiano, créée en 1990. Les vins de cette appellation doivent contenir au moins 70 % de sangiovese, pouvant être complétés avec du canaiolo, un cépage local. 

  • Torgiano DOC

Torgiano est la première zone viticole de l’Ombrie, située au sud de Pérouse. Cette appellation est également celle qui a engendré la DOCG Torgiano Rosso Riserva, présentée plus bas. Au total, le vignoble de Torgiano s’étend sur 250 hectares de vignes et est considéré comme la première région à obtenir les appellations DOC en 1968 et DOCG en 1990. Les sols sont très riches, composés d’argile, de sable et de cailloux. Au sein de Torgiano, les vins sont réputés pour leur structure, leur richesse en sels minéraux et leur haut degré d’alcool. 

Nettement plus polyvalente que la DOCG, les cépages autorisés peuvent être beaucoup plus variés. Parmi eux, on retrouve le chardonnay, le pinot grigio, le trebbiano toscano, le sangiovese, le cabernet sauvignon ou encore le pinot nero

  • Montefalco Sagrantino DOCG

Montefalco Sagrantino DOCG est reconnue pour la qualité de ses vins rouges. Au sein de cette appellation, le cépage sagrantino est roi, puisque les réglementations stipulent qu’aucun autre cépage ne peut être cultivé. De plus, la vinification et l’élevage sont tout aussi stricts puisqu’ils doivent s’effectuer sur un minimum de 33 mois, dont 12 en fûts de chêne

  • Montefalco DOC

Une autre région viticole importante de l’Ombrie est la DOC Montefalco. Son surnom, « balcon de l’Ombrie » ou encore « Garde-corps de l’Ombrie » vient de sa situation géographique en altitude. Située à l’est de Pérouse, cette appellation a cette particularité de proposer une vue sur les montagnes de n’importe quel point de vue de la vallée. 

Au sein de Montefalco, on retrouve aussi bien des vins blancs que des vins rouges. Si autrefois seuls les vins rouges étaient autorisés, les nouvelles réglementations de 1990 ont modifié les autorisations pour intégrer à la charte la production de vins blancs. Ici encore, la production de vins rouges doit contenir au moins 60 à 70 % de sangiovese et 10 à 15 % de sagrantino. Les vins blancs doivent quant à eux être articulés autour de 50 % de grechetto et 20 à 35 % de trebbiano toscano.

guide des vins italiens infographie ombrie

Les vins des Abruzzes

Une terre pleine d’histoire

Si la carte des appellations des Abruzzes est encore relativement simple avec 8 DOC et une seule DOCG, cette région du centre de l’Italie ne manque pas pour autant d’histoire. Ici, le cépage Montepulciano est roi. Proche du Sangiovese et bénéficiant de conditions climatiques idéales, il offre une très belle identité aux vins. 

Tout comme le vignoble de la Toscane et de l’Ombrie, celui des Abruzzes est essentiellement situé en plein cœur des collines et les montagnes du centre de l’Italie. En revanche, les Abruzzes ont la particularité de se trouver proche de la mer Adriatique. Combinées à l’altitude, ces caractéristiques confèrent au vin un caractère singulier ainsi qu’une fraîcheur remarquable. Les vins sont réputés pour leur richesse de saveurs si singulière et leur grand potentiel de garde.

Les principales appellations et cépages des Abruzzes

Il a fallu attendre 2002 pour que les vins de la région des Abruzzes soient protégés. On retrouve parmi les appellations principales, la DOCG Montepulciano d’Abruzzo Colline Teramane, la DOC Montepulciano d’Abruzzo ou encore la DOC trebbiano d’Abruzzo.

  • Montepulciano d’Abruzzo Colline Teramane DOCG

Si jusqu’en 2003 cette appellation n’était qu’une partie de la plus vaste DOC Montepulciano d’Abruzzo, la qualité des raisins, considérée comme nettement supérieure dans cette région, a participé à la création de cette DOCG. Ici, les vins doivent contenir au moins 90 % de montepulciano et doivent être élevés dans des cuves bois pendant au moins 12 mois

  • Montepulciano d’Abruzzo DOC

Montepulciano d’Abruzzo est une DOC créée en 1968, ce qui fait d’elle l’une des plus anciennes appellations de la région. En ce qui concerne la réglementation, les vins doivent contenir au moins 85 % du cépage montepulciano. Pour ce qui est de l’élevage, un minimum de 9 mois sur bois est requis. 

  • DOC Trebbiano d’Abruzzo

Créée en 1972, la DOC Trebbiano d’Abruzzo produit des vins dont l’encépagement est à base de trebbiano d’abruzzo (cépage majoritaire), bombino bianco et trebbiano toscano

guide des vins italiens infographie abruzzes

Ainsi, la Toscane et l’Ombrie offrent une grande diversité de vin. Ces deux régions majoritaires du centre du pays sont à découvrir et à mettre en cave absolument. Ne manquez pas notre prochain article qui se penchera sur les vins de la région sud de l’Italie, avec notamment la région de la Sicile !

bandeau-vins-italiens

Nos sélections d’expert

Meilleures ventes

COUPS DE COEUR

Promotions

PROMOTIONS

Nouveautés

NOUVEAUTÉS

Vins biologiques

VINS BIO

Tags: Nos guides

Articles à la une

Vins corses

Corse, un trésor de vignoble

Yves Leccia Domaine d’E Crose, récolte sur l’appellation Patrimonio Terroir insulaire aux mille facettes, la…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer