Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 30 janvier 2020 Dans : Actualités du vin, Slider home Avec 656 Vues

Le Dry January chez Cavissima

Dry January de Cavissima

En ce début d’année 2020, un défi connaît un succès grandissant en France : le Dry January, comprenez “janvier au sec”. Les personnes qui participent à cette initiative ont pour objectif de ne pas boire une seule goutte d’alcool pendant tout le mois de janvier. 

Mais pourquoi certains décident de ne pas céder au petit verre de vin après le boulot ou à une bière avec des amis me direz vous ? Plusieurs motivations sont évoquées comme : 

  • améliorer son sommeil ;
  • détoxifier son organisme pour bien commencer l’année ;
  • prendre conscience de sa consommation alcoolique ;
  • avoir une belle peau, etc.

Chez Cavissima, nous nous sommes lancés (les Cavissiman) dans un Dry January à notre manière ! Janvier est l’occasion de déguster uniquement des vins blancs secs (“dry” en anglais). Défi que nous relevons avec plaisir et avec modération, en respectant les préconisations de l’OMS :

  • 3 verres standards par jour pour les hommes ;
  • 2 verres standards par jour pour les femmes ;
  • Jamais plus de 4 verres par occasion pour l’usage ponctuel.

Une dégustation par semaine et donc 5 cuvées de vin blanc sec à découvrir !

1ère semaine :  cap sur Bordeaux et Pessac-Léognan 

Royaume des grands blancs de Bordeaux, Pessac-Léognan allie complexité, fraîcheur et harmonie. 

Le Château Haut-Bergey ne déroge pas à la règle et produit depuis 6 siècles des vins d‘exception sur cette appellation. Ce qu’on aime particulièrement chez eux c’est leur conversion à une agriculture biologique et en biodynamie. 2 hectares sur les 40 au total sont consacrés à la production du vin blanc. 

A la dégustation, le millésime 2016 est à la fois riche, élégant et frais. La bouche de fleurs blanches et d’agrumes est justement équilibrée entre acidité et générosité des fruits. 

On aimerait déguster cette bouteille sur des poissons blancs et fins. Une sole en sauce citronnées, par exemple, serait un régal. 

À retrouver ici >

2ème semaine : Loire capitale du vin blanc ?

Nous voulions faire honneur à un nouveau producteur de notre catalogue : La Coulée de Serrant, un monopole de 7 hectares sur l’appellation Savennières.  Le soin apporté à la vinification, la passion de Nicola Joly qui vinifie en Biodynamie et bien sûr le terroir incroyable du domaine rendent chacune des dégustations inoubliables. Quel bonheur avec Les Vieux Clos 2018 ! Le Chenin blanc est frais, sur les fruits jaunes et les fleurs. La délicatesse de la cuvée est incroyable et serait la bienvenue sur des fruits de mer ou encore la nourriture asiatique. On aime beaucoup et surtout, on en redemande.

À retrouver ici >

3ème semaine : voyage en Bourgogne

Un petit voyage en Bourgogne est au programme de cette 3ème semaine de dégustation de blancs secs et nous visitons le domaine Jacques Prieur à Meursault. Il compte 9 grands crus, 14 premiers crus, et 3 crus monopoles. Une référence de la région et cela se confirme à la dégustation du Clos de Mazeray 2015. 

Charmeur, séducteur, à la texture de velours, ce chardonnay aux notes légèrement toastées de fruits jaunes est incroyable. Le millésime 2015 est incroyable et on l’apprécie sur les mets les plus fins. Bisque de homard, bouchée à la reine ou boudin blanc seront parfaits au menu de la dégustation de cette cuvée magnifique.

À retrouver ici >

4ème semaine : Vacqueyras, la grande classe

Pour cette avant dernière semaine, nous avons ouvert une cuvée d’un de nos chouchous : le Domaine Montirius au Sud de la Vallée du Rhône. La passion guide tous les choix d’Eric Saurel et son épouse qui vinifient en Biodynamie les 58 hectares de vigne. 

Comme toujours, la dégustation nous procure un plaisir incomparable ! Grenache blanc, Roussanne et Bourboulenc composent la cuvée Minéral blanc 2017. La cuvée porte bien son nom et offre une fraîcheur et un éclat magnifiques. Un suprême de volaille et un accompagnement de girolles s’accorderaient vraiment bien avec cette cuvée.

À retrouver ici >

5ème semaine : finir en beauté

C’est avec tristesse mais comblés de nos dégustations que nous clôturons notre Dry January. Très fiers d’avoir relevé le défi, nous dégustons pour la dernière semaine un super Champagne. Et oui, même avec des bulles le Champagne brut fait partie de la  grande (et belle) famille des vins blancs secs. Le Domaine Larmandier-Bernier nous fait le plaisir de vinifier en Biodynamie et de nous offrir des cuvées de toute beauté. Elégance, pureté et précision sont rassemblées dans le Premier Cru extra-brut sans année, Longitude. On aime l’attaque franche et la tension de cette cuvée qui se dégustera à l’apéritif accompagné d’amuses-bouches fins.

À retrouver ici >

Si vous aussi vous voulez commencer un tel défi, vous pouvez retrouver tous ces produits dans notre boutique Cavissima.com. Bien sûr, d’autres excellents vins blancs secs sont disponibles dans notre catalogue. Rien ne vous empêche de vous lancer dans un Dry February (Février au sec) en suivant le même programme. Après tout, cette résolution n’est pas la plus difficile à tenir, vous pouvez nous croire !

fiche autheur Thierry Goddet

1 Responses

  1. Réponse et initiative GENIALE!!

    PS: pourriez-vous mettre en place une souscription au blog par email afin de ne pas manquer les prochains nos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *