Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 25 juillet 2018 Dans : Primeurs Bordeaux Avec 2981 Vues

Primeurs Bordeaux 2017 (2/5) : les performances des Premiers Grands Crus

Primeurs Bordeaux 2017 : les performances des Premiers Grands Crus


Pour ces Primeurs 2017, la hiérarchie des Premiers Grands Crus Classés est de nouveau au rendez-vous. En effet, si l’on considère les Premiers Grands Crus Classés de 1855 et les Premiers Grands Crus Classés A de Saint-Emilion, les notes des critiques sont remarquables.


Bouteille du Château Margaux


Pour rappel, les Châteaux pouvant se vanter d’avoir la distinction Premier Grand Cru Classé sont :

      * Château Margaux
      * Château Haut-Brion
      * Château Lafite Rothschild
      * Château Mouton Rothschild (intégré en 1973)
      * Château Latour (qui ne vend pas en Primeur)


Et pour ce qui est des Premiers Grands Crus Classés A de Saint-Emilion, autre classement de référence, on trouve :

     * Château Pavie
     * Château Angelus
     * Château Ausone
     * Château Cheval Blanc

 

Après observation de leurs performances, nous verrons quelles ont été les conséquences sur le prix.


Des performances qui confirment les classements

 

Notes Moyenne WD2014201520162017
Angélus95969695
Ausone96989896
Cheval Blanc9595989795
Pavie94969695
Laffite-Rothschild95979797
Margaux96989896
Mouton-Rothschild96979796
Haut-Brion95979895

Tableau récapitulatif des notes moyennes WineDecider pour les millésimes 2014 à 2017


NB : Cette note est la moyenne des notes des critiques influents à travers le monde comme le Wine Advocate, Vinous, Wine Spectator…


Les chiffres parlent d’eux-mêmes..
Vous pouvez cependant remarquer le bel aboutissement du Château Lafite-Rothschild.

Son Primeur 2017 a été salué d’excellentes notes : 97-99 du Wine Advocate, 95-96 par Jean Marc Quarin, et les critiques de Vinous Antonio Galloni et Neal Martin lui ont respectivement attribué les notes de 94-97 et 95-97.

Pas de franche corrélation du côté des prix

Les Châteaux Bordelais sont globalement conscients d’un millésime en deça de celui de 2015 ou 2016 et le répercutent sur leur prix de vente.
En effet, pour les Crus Classés on constate une baisse moyenne de 8%. Les Premiers Grands Crus en revanche ont souhaité marquer leurs ventes en Primeur 2017 par une baisse plus significative. En effet, alors même que la qualité reste au rendez-vous, ce millésime a observé une baisse de 15% de son prix. Cet effort considérable des Premiers doit être notifié.

Malgré cela, il semblerait tout de même que les prix soient plus faciles à augmenter qu’à descendre…
En effet, si l’on compare le prix de sortie Primeur 2017 avec celui de l’année 2014, on enregistre alors une hausse de plus de 40%.

Vous trouverez le détail année par année dans le graphique ci-dessous 

 

 

graphique faisant apparaître 8 châteaux et leur évolution tarifaire sur la période 2014-2017

Evolution des prix primeurs de 2014 à 2017

 

.           Finalement, la campagne primeurs 2017 se termine par d’excellentes performances pour les premiers grands crus, confirmées par les notes des critiques. Et, en dépit de cette qualité, les Châteaux ont généralement décidé d’une stratégie de baisse de prix qui a été remarquée et qui s’avère très appréciée.

La suite sur les Primeurs 2018 ici  :
1/5 – Intro : Bilan de Campagnes
3/5 – Top 5 des plus fortes baisses de prix
4/5 – Des positionnements prix pertinents
5/5 – Les étoiles montantes

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *