fbpx
Chronique BFM

Le point sur le millésime 2021

Le millésime 2021 propose un résultat bien plus favorable que ce que les professionnels craignaient jusqu’à récemment. Après trois années successives exceptionnelles, 2021 sera un « millésime de vigneron » marqué par un primat du travail sur la météo.

2021, un millésime de fierté pour les vignerons

En regardant les précédentes années, nous constatons que le millésime 2021 succède à trois millésimes exceptionnels à Bordeaux. En effet, 2018, 2019 et 2020 ont produit des vins d’une qualité remarquable. Le millésime 2021 est ainsi comparé dans un premier temps aux côtés de grandes années et cela lui a porté préjudice.

En tout objectivité, le millésime 2021 nous a surpris lors des dégustations en primeur. En effet, il est bien plus qualitatif que ce que les experts attendaient initialement.

En outre, le millésime 2021 est un millésime de fierté pour un grand nombre de vignerons. Les vignerons ont fait face à des problématiques climatologiques, avec la présence de mildiou (champignons affectant les feuilles de la vigne) ou encore des périodes de gel. 2021 était une année compliquée mais grâce aux moyens mis en œuvre pour protéger les vignes, à force de travail et avec la persévérance des vignerons, le résultat est réellement intéressant.

Quelles sont les caractéristiques du millésime 2021 ?

1. Un millésime à cabernets

Tout d’abord, 2021 est un millésime à cabernets. Les merlots ayant été plus touchés par le gel et le mildiou, les cabernets tirent leur épingle du jeu cette année.

2. Un millésime hétérogène

De plus, nous constatons une hétérogénéité à plusieurs niveaux, sur les rendements et sur l’impact des conditions climatiques. Toutefois, les grands terroirs ont produit globalement de très beaux vins.

3. Un millésime plus frais et plus léger en alcool 

Enfin, 2021 est un millésime plus frais, avec des degrés alcooliques autour de 13 degrés soit 1 à 1,5 degré de moins que les millésimes précédents.

Le millésime 2021 sera-t-il un bon millésime d’investissement ?

À cette date, il est un peu tôt pour établir un bilan. Pour rappel, ci-dessous un tableau qui récapitule les critères de sélection des vins en primeur, dans une optique d’investissement.

infographie-point-millesime-2021

Un millésime présente un intérêt pour l’investissement lorsque les vins proviennent de propriétés extrêmement reconnues, qui possèdent un historique fort et qui ont des prises de valeur fortes sur la durée. De plus, il est nécessaire que les vins de cette propriété s’échangent sur le marché secondaire et qu’ils soient très bien notés. Il est également important que le vin possède un bon positionnement prix par rapport aux notes des critiques internationaux, ce qui permet de projeter une valeur future. Généralement, les millésimes de catégorie intermédiaire ont un cycle de valorisation un peu plus court. 

La question primordiale est de découvrir le positionnement prix des grands crus pendant cette campagne primeur 2021.

Avec quel millésime récent pouvons-nous comparer cette campagne primeur ?

Le millésime 2021 se rapproche du millésime 2017 pour plusieurs raisons.

es-carmes-haut-brion_millésime-2017

Château Les Carmes Haut-Brion, millésime 2017

Dans un premier temps, les conditions climatiques étaient assez similaires et le 2017 fût précipitamment présenté comme de mauvaise qualité par la presse. Finalement, les deux millésimes ont reçu de belles notes en primeur et nous avons la bonne surprise de découvrir des vins de grande qualité malgré une hétérogénéité marquée.

Aujourd’hui, le risque d’avoir un mauvais millésime est moindre. Une plus grande maîtrise des outils techniques, une grande connaissance des terroirs et de la variété des aléas climatiques permettent aux grands domaines de lutter efficacement durant les millésimes plus compliqués.

De plus, il est important de noter qu’en 2021, pour les propriétés les plus recherchées de Bordeaux, le millésime 2017 a été l’un des plus valorisés sur le marché secondaire.

Les notes des critiques

Durant la campagne primeur, les notes de l’équipe Parker ou de Jean-Marc Quarin (dégustateur local) sont sorties en premières, suivies par d’autres notes de dégustation qui arrivent vers la fin du mois de mai. Les notes attribuées au millésime 2021 sont de belles notes, meilleures qu’attendues par l’ensemble des professionnels.

Les notes de Jean-Marc Quarin

Effectivement, selon la moyenne des notes de Jean-Marc Quarin, le millésime 2021 est légèrement supérieur aux notes moyennes de 2017. Cette moyenne est comptabilisée sur le top 30 des propriétés bordelaises, ce sont les propriétés les plus intéressantes pour la partie investissement. Jean-Marc Quarin avait attribué une note moyenne de 95,2 pour le millésime 2017 alors qu’il accorde une note moyenne de 95,4 pour le millésime 2021.

Notes moyennes attribuées par Jean-Marc Quarin sur le Top 30 des propriétés

 
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
Notes moyennes Top 30
95,4
96,2
96,1
97,2
95,2
97,9
96,1

Source : Jean-Marc Quarin

Les notes Parker 

Les notes de l’équipe Parker du millésime 2017 en primeur étaient égales ou légèrement inférieures aux notes qui sont annoncées aujourd’hui. Notons que les 2017 ont été notés par Lisa Perrotti-Brown tandis que le 2021 est noté par William Kelley

L’importance dans cette comparaison est de s’assurer du positionnement prix, ce dernier étant un marqueur de succès. Dans ce Top 30, nous constatons une valorisation assez intéressante du millésime 2017. De manière générale, le 2017 ne s’est pas valorisé tout de suite, il s’est valorisé l’année dernière. En 2021, sa valorisation s’est élevée à 17 %. Cet effet est marqué sur les millésimes intermédiaires, le démarrage est long mais la valorisation se produit un peu plus tard.

Exemple Château Figeac

Pour illustrer ces propos, le prestigieux Château Figeac avait sorti son millésime 2017 en primeur à 140 euros avec une note moyenne de 95/100. En 2021, son prix moyen est estimé à 168 euros, soit une prise de valeur de 28 euros, soit 20 %.

Valorisation de Château Figeac

 
2021
2017
Note Primeur
94-97
94-96
Prix Primeur
En attente
140 €
Prix Moyen
En attente
168 €

Source : Cavissima, Wine Decider, robertparker.com

Exemple Les Carmes de Haut-Brion

Nous constatons une plus forte valorisation avec Les Carmes Haut-Brion. Le millésime 2017 avait reçu une note moyenne de 92/100 et était sorti en primeur à 68 euros. En 2021, son prix moyen est estimé à 104 euros, soit une valorisation de 35 % par rapport à son prix de sortie. 

Valorisation du Château Les Carmes de Haut-Brion

 
2021
2017
Note Primeur
94-97
91-93+
Prix Primeur
En attente
68 €
Prix Moyen
En attente
104 €

Source : Cavissima, Wine Decider, robertparker.com

Quels sont les changements notables à Bordeaux en 2021 ?

L’un des changements les plus importants en 2021 est le nombre grandissant de propriétés entamant une certification à l’agriculture biologique ou biodynamique. Cela symbolise un changement profond.  À noter que la Biodynamie n’est pas la même chose que l’agriculture biologique, le cahier des charges est plus poussé. 

En 2022, parmi les 88 Grands Crus de Bordeaux classés en 1855, qui s’étendent sur près de 5 000 hectares, on recense 22 propriétés labellisées ou en conversion biologique ou biodynamique. Ce qui représente un quart des Grands Crus Classés. Les châteaux ne cherchent pas à le mettre en avant parce que leur priorité est la qualité du vin ainsi que la valorisation de leur terroir exceptionnel. Les propriétés bordelaises ne cessent de s’améliorer.

Nous pouvons prendre comme exemple Cos d’Estournel, Duhart-Milon, Rieussec, Rauzan Ségla, Pichon Longueville Comtesse et surtout Lafite-Rothschild Premier Grand Cru Classé de Pauillac qui sont entrés en conversion biologique. En 2019, ce sont Yquem et Gruaud Larose qui ont entamé leur conversion.

Les coups de cœur de Cavissima

Du côté de Cavissima, nos experts ont dégusté les vins et choisi leurs favoris. L’équipe a constaté de très belles réussites sur l’ensemble des appellations, à noter notamment Château Smith Haut Lafitte, Château Rauzan-Ségla, Château Clinet ou encore Château Lafite Rothschild.

bandeau-blog

Si vous êtes intéressé par l’investissement, nous restons disponible pour en discuter. Il suffit simplement de remplir le formulaire ci-dessous et l’un de nos experts vous recontactera.

Vous êtes intéressé(e) ?

Nous vous rappelons gratuitement !

L’investissement dans le vin présente des facteurs de risques clairement stipulés dans le Document d’Information, à valider avant toute ouverture de compte. En complétant ce formulaire, vous acceptez d’être contacté par email et téléphone concernant l’investissement dans le vin.

Vous préférez échanger tout de suite ?

Contactez-nous au +33 (0)4 81 07 60 35

Menu