fbpx
Chronique BFM

L’essor des vins étrangers se poursuit

On constate que les vins étrangers sont devenus attractifs ces dernières années.
Sont-ils intéressants pour en faire un placement ?

Les vins étrangers peuvent à la fois être bus, conservés ou encore revendus.

On note une évolution importante des échanges des vins étrangers sur le Liv-Ex (place de marché londonienne d’échanges des vins entre professionnels). L’Italie devient le troisième segment d’échanges derrière Bordeaux et la Bourgogne. En effet, en l’espace de douze mois, la part de marché des vins italiens a augmenté de 9 à 15 % dans la part des échanges mondiaux. Dans le même temps, la part des vins américains sont passés de 2 à 6 %. Nous constatons également une progression des échanges des vins chiliens, argentins et australiens sur cette même plateforme. Enfin, nous notons que plusieurs propriétés australiennes sont depuis cette année distribuées sur la place de Bordeaux. Cela montre encore une fois l’expansion des grands vins étrangers.

Comment expliquer cette euphorie autour des vins étrangers ?

Plusieurs phénomènes expliquent cette évolution :

Les vins français ont largement augmenté leurs prix depuis quelques années, notamment les millésimes 2009 et 2010 qui ont été vendus à des prix très élevés. Cette tendance s’est accentuée avec les 2015 et 2016 qui ont atteint des nouveaux records.
La Bourgogne, de son côté, ne cesse d’augmenter ses prix sur certaines appellations et notamment sur les plus prestigieuses comme Le Musigny, les Bonnes Mares, Le Chambertin, etc.
Le Domaine de la Romanée-Conti a pour sa part inversé la tendance avec son millésime 2017 en réduisant ses prix.
Aujourd’hui, les prix se stabilisent, et même pour certains ils régressent. Ce fut le cas pour le millésime 2019 à Bordeaux qui s’est mis sur le marché avec une baisse de 15 à 30 % par rapport au prix de sortie en primeur du 2018. 

Le niveau qualitatif des grands vins étrangers tels que Masseto, Bibi Graetz, Gaja, Solaia, Sena, Almaviva, rivalisent à présent avec celui des vins français. Certains d’entre eux sont régulièrement notés 100/100 par l’équipe Parker. Et tout naturellement, les prix de ces mêmes vins ont tendance à évoluer à la hausse depuis plusieurs années.
Les millésimes 2014, 2015, 2016 et 2017 ont connu une augmentation (moyenne annuelle) de prix assez considérable sur des crus comme Almaviva (Chili), Opus One (USA), Solaia (Italie) et Sena (Chili). Comme le montre le tableau ci-dessous, les hausses sont au minimum 6 % à 14 %. En comparaison, les vins de Bordeaux ont augmenté entre 4 et 8 % sur ces mêmes millésimes.

Évolution des prix moyens Wine Decide

 
Almaviva
Chili

Opus One
USA

Solaia
Italie

Sena
Chili

Moyenne annuelle
2017
12 %
12 %
10 %
11 %
11 %
2016
9 %
9 %
14 %
7 %
10 %
2015
11 %
8 %
12 %
7 %
9 %
2014
9 %
8 %
6 %
6 %
7 %

Source : WineDecider – octobre 2020

La moyenne annuelle correspond, pour cet exemple, à la moyenne annuelle de la hausse des prix moyens. Il s’agit du prix annuel moins le prix de sortie, divisé par le nombre d’années de commercialisation.

Comment Cavissima qualifie les vins d’investissement ?

Chez Cavissima, notre équipe d’experts analyse et recherche des vins d’exception afin de vous proposer la meilleure sélection de vins d’investissement. Nos clients choisissent librement les vins dans lesquels ils souhaitent investir et faire vieillir dans leur cave. Ce sont des vins qui vont entrer dans la cave de nos clients et qui, tout en vieillissant, vont prendre potentiellement de la valeur financière. Nous vous proposons ici d’analyser quelques grands Pomerols dans le cadre de nos travaux d’audit.

Au sommet de la hiérarchie des vins de Pomerol se trouvent Petrus, Le Pin et Lafleur. Château La Conseillante est un Pomerol d’excellence au même titre que La Fleur-Pétrus, L’Evangile, Vieux Château Certan et l’Eglise-Clinet.

Prenons l’exemple du Château La Conseillante, avec 5 critères :

  1. L’équipe et son outil de production.
    En 2012, Château La Conseillante se dote d’un équipement complètement neuf permettant de faire de la vinification intra parcellaire (vinification de précision pour faire ressortir la typicité de chaque terroir) et de chais d’élevage. Puis, en 2015, Marielle Cazeaux reprend la direction de l’exploitation. C’est une femme remarquable et une WineMaker très douée, capable de motiver les équipes, de chercher des solutions intelligentes et de sortir du cadre pour innover.
  2. L’innovation et la politique environnementale.
    L’une des chances du Château La Conseillante est d’avoir 20 % de cabernet franc et 80 % de merlot dans son assemblage. Le cabernet franc va apporter de la fraîcheur et de la structure au vin. C’est un élément important qui permet de favoriser la garde. Marielle Cazeaux a apporté bien des changements comme la biodynamie, la vinification intégrale, le vieillissement en plusieurs contenants, etc. Elle cherche à faire des vins soyeux, plus précis, plus élégants.
  3. Le rayonnement international et la distribution.
    En observant la distribution et la demande sur les marchés primaires et secondaires, nous vérifions la liquidité potentielle du vin sur le marché. Au début de sa vie, le vin alors qu’il est encore en cours d’élevage (c’est-à-dire en cours de vieillissement en fûts de chêne), le vin est mis en vente en primeur. Les acheteurs se positionnent sur des volumes d’achat qui ne leur seront livrés que plusieurs années plus tard. Seule une partie des volumes produits est vendue sous ce système. Ensuite, le château met à nouveau sur le marché des volumes de vins lorsque ceux-ci sont mis en bouteille et parfois plusieurs années après. Les châteaux vendent tous leurs vins via la place de Bordeaux à travers des négociants de confiance.
    Château La Conseillante est membre de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, ses vins sont distribués par la Place de Bordeaux et bénéficient d’une belle visibilité.
  4. Les notes des critiques.
    Comparons cinq châteaux d’excellence de l’appellation Pomerol, sur deux millésimes exceptionnels que sont 2015 et 2019.


    Analyse des notes en primeur du Wine Advocate

     
    2015
    2019
    La Fleur Pétrus
    94 - 96
    94 - 96
    La Conseillante
    95 - 97
    96 - 98
    L'Evangile
    96 - 98
    96 - 98
    Vieux Château Certan
    98 - 100
    97 - 100
    L'Eglise Clinet
    96 - 98
    98 - 100
    Source : robertparker.com

    Nous constatons que les notes du Château La Conseillante progressent. Elles passent de 95-97 à 96-98. En comparaison, les notes de La Fleur Pétrus, L’Evangile, Vieux Château Certan, ont eu tendance à stagner. Il est difficile de gagner un point auprès des critiques, chaque progrès réalisé par les châteaux est important.

  5. Le prix :
    En observant les prix de sortie primeurs sur les millésimes 2015 et 2019, nous pouvons constater que le Château La Fleur Pétrus a appliqué une hausse de 15 % entre les millésimes 2015 et 2019, L’Eglise Clinet 12 %, Vieux Château Certan 11 %, tandis que La Conseillante propose une hausse plus modérée de seulement 5 %.


    Analyse des prix de sortie primeur 2015 et 2019 des 5 grands Pomerol

     
    2015
    2019
    Var.
    La Fleur Pétrus
    140 €
    161 €
    15 %
    La Conseillante
    133 €
    140 €
    5 %
    L'Evangile
    173 €
    162 €
    -6 %
    Vieux Château Certan
    176 €
    196 €
    11 %
    L'Eglise Clinet
    212 €
    238 €
    12 %
    Source : Cavissima

    Jean-Valmy Nicolas, co-gérant de la propriété familiale, positionne le prix de chacun de ses millésimes de manière remarquable. Cela offre une potentielle prise de valeur entre la mise en marché des prix primeurs et la distribution finale. 

    En observant la progression des prix moyens Wine Decider sur les sept derniers millésimes, nous pouvons constater une évolution positive, allant de 4 à 8 % en moyenne par an pour chacun.

    Evolution annualisée des prix moyens Wine Decider

    La Conseillante
    Évolution du Prix Moyen annuel
    Note Wine Decider
    2018
    8 %
    97
    2017
    4 %
    94
    2016
    6 %
    97
    2015
    5 %
    96
    2014
    5 %
    93
    2013
    4 %
    92
    2012
    6 %
    94
    Source : Wine Decider

Les notes Wine Decider de ces vins étrangers, comme du Château La Conseillante, démontrent l’excellence de ces vins. Ils prennent de l’ampleur sur le marché et attirent beaucoup d’amateurs. L’engouement autour de ces vins devient très important, l’investissement est donc à envisager.

Cavissima publie régulièrement des vins d’investissement auxquels s’intéresser, découvrez cette sélection réalisée par notre équipe d’experts. De plus, vous pouvez retrouver l’ensemble des vins étrangers du catalogue Cavissima sur notre boutique en ligne. Nous vous invitons également à découvrir le Château La Conseillante sur Cavissima.com.

Vous êtes intéressé(e) ?

Nous vous rappelons gratuitement !

L’investissement dans le vin présente des facteurs de risques clairement stipulés dans le Document d’Information, à valider avant toute ouverture de compte. En complétant ce formulaire, vous acceptez d’être contacté par email et téléphone concernant l’investissement dans le vin.

Vous préférez échanger tout de suite ?

Contactez-nous au +33 (0)4 81 07 60 35

Menu