fbpx
Analyse des reventes

Analyse des reventes de nos clients – Octobre 2020

Nos clients ont l’opportunité de revendre leurs vins sur la boutique en ligne, à la condition que ces vins aient été achetés chez Cavissima. Cette démarche se réalise dans le cadre d’un investissement dans le vin. Un investissement plaisir qui permet notamment de financer une partie de sa consommation.  

Régulièrement, nous analysons les reventes effectuées sur notre plateforme afin d’en tirer des tendances. Les chiffres présentés proviennent des performances réalisées par nos investisseurs en Gestion Libre et Progressive (Cave Sésame et Premium).

  • Quels sont les vins qui se vendent le plus ? 
  • Quels sont les vins qui enregistrent les plus fortes plus-values ? 
  • Pourquoi ce vin s’est-il vendu avec une perte ? 
  • Quel est le délai moyen de conservation en cave ? 

Voilà quelques questions auxquelles nous tentons de répondre dans nos analyses des reventes. 

La fin d’année approchant, après un ralentissement des reventes de nos clients sur les mois de septembre et octobre, nous voyons une reprise des ventes depuis le mois de novembre. Voici un premier bilan de notre place de marché sur la période allant de janvier à octobre  2020.

Les chiffres clés de janvier à octobre 2020

  • Le nombre de reventes a progressé en volume avec une hausse de 6 % des transactions. La valeur échangée entre les acteurs de notre place de marché a, quant à elle, régressé de 2 %. Cette évolution est liée à plusieurs facteurs : la pandémie a porté un coup de frein assez brutal sur la vente des millésimes anciens associés à des moments de fête ; dans le même temps, la vente de primeurs et de vins à boire dans l’immédiat a progressé de plus de 50 %. Les fêtes de Noël approchant, l’activité de notre plateforme amorce une reprise en ce mois de novembre.
  • Le rendement moyen net de commission (hors frais de stockage et d’assurance) pour cette période s’élève à 12,2 %.
  • L’écart entre le prix moyen WineDecider et le prix de cession de nos clients devient de plus en plus faible et se situe à présent à -5 %. Cela montre que nos clients sont de plus en plus confiants dans leur positionnement prix et comprennent que le prix d’un produit rare et ancien ne se brade pas nécessairement. Notez que cette donnée se situait à -12 % en 2017, -10 % en 2018 et -6,9 % en 2019. Un chiffre qui progresse pour notre plus grand plaisir.
  • Bordeaux représente toujours la majorité des transactions à 70 %, la Bourgogne un peu moins de 13 % et le Rhône 11 %.
  • Les clients de notre place de marché ont décidé majoritairement de conserver les vins dans notre unité de stockage, mais notons que le pourcentage de livraisons à domicile est toujours en progression. Les vins revendus par nos clients aux mois de septembre et octobre 2020 ont majoritairement rejoint le domicile des acheteurs, ce qui annonce de belles dégustations et une destruction naturelle des vins. Plus les stocks diminuent et plus la valeur financière aura tendance à progresser.
  • La durée de détention des vins en cave avant revente se trouve autour de 4,5 années, avec un pic à plus de 5 années de conservation sur le mois d’octobre. Nous notons également que le top 10 des rentabilités négatives enregistrées sur notre plateforme ont une moyenne de détention de 2 ans ; alors que le top 10 des rentabilités positives ont une détention de plus de 4 ans.
  • Les millésimes les plus achetés sur notre place de marché en valeur sont 2015 et 2012. Pas de surprise concernant le 2015, les millésimes d’exception sont toujours très recherchés. De plus, les prix de vente de ce millésime sont assez élevés.
    2012 est plus étonnant. Ce millésime “prêt à boire” a su attirer l’attention de nos clients. Ce sont les Bordeaux 2012 qui ont été recherchés et avec une détention moyenne de 5,5 ans, les revendeurs de Bordeaux 2012 ont enregistré une rentabilité nette de commission de 16,3 %, soit 3 % par an.
  • Dans la région de Bordeaux, c’est également 2015 qui a été le plus échangé en volume et en valeur avec un rendement net de frais de 20 % pour une durée de conservation encore courte de 3,3 ans. 2016 est également beaucoup échangé sur notre place de marché. Les millésimes d’exception sont recherchés !
  • Les plus fortes pertes se trouvent sur le millésime 2006 à Bordeaux et 2013 en Bourgogne mais seulement quelques bouteilles sont concernées.

Le Top et le Flop des reventes de vin

Flèche positive

LE TOP :

Château Margaux 2015

Château Margaux 2015
1er Grand Cru Classé

MARGAUX – BORDEAUX

Durée de conservation : 4 ans
Plus-value nette de commission : 711,82 € par bouteille

L’avis des experts :

« Pour ce millésime d’exception, le Château Margaux a décidé d’habiller son Grand Cru Classé d’une bouteille collector noire et or. Cette décision fut prise après la mise en marché Primeurs, afin de rendre hommage à Paul Pontalier, directeur général au château décédé en 2016 mais aussi pour souligner la qualité remarquable de ce millésime.
Notre client a donc passé sa commande en Primeur. Il a donc bénéficié d’une bouteille collector, qui a fait grimper les prix ! Une transaction remarquable mais qui reste assez exceptionnelle. »

Flèche négative

LE FLOP :

Château d'Yquem

Château d’Yquem 2011

SAUTERNES – BORDEAUX

Durée de conservation : 6,4 années
Plus-value nette de commission : -214 € pour une caisse bois de 3 bouteilles

L’avis des experts :

« Cette vente s’est réalisée à un prix bas. En effet, le prix de cession fixé par le client se trouvait 17 % en dessous du prix moyen WineDecider. Le prix moyen du Château d’Yquem 2011 a fortement chuté depuis sa mise sur le marché. Les vins liquoreux demandent une patience encore plus grande avant d’envisager leur revente. Ce vin d’exception n’enregistre que très rarement des plus-values positives sur les premières années de sa vie. Notons que les dates d’apogée pour ce Premier Cru Supérieur sont à partir de 2020 mais jusqu’en 2050, voire 2060 pour l’équipe Parker. »

N’oubliez pas que l’investissement dans le vin comporte des facteurs de risques et que la liquidité n’est pas nécessairement immédiate. Si vous souhaitez une assistance à la fixation de vos prix de cession, n’hésitez pas à nous contacter.

Vous êtes intéressé(e) ?

Nous vous rappelons gratuitement !

L’investissement dans le vin présente des facteurs de risques clairement stipulés dans le Document d’Information, à valider avant toute ouverture de compte. En complétant ce formulaire, vous acceptez d’être contacté par email et téléphone concernant l’investissement dans le vin.

Vous préférez échanger tout de suite ?

Contactez-nous au +33 (0)4 81 07 60 35

Menu