Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 18 mai 2011 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles, Les actualités du vin Avec 830 Vues

Analyse des différents millésimes notés et commentés par Robert Parker

Que se passe-t-il cette année dans la tête du célèbre critique américain dont l’influence – rappelons-le – est prépondérante dans la fixation des prix des Bordeaux Primeurs ?
Nous sommes à quelques jours des « sorties » des primeurs grands crus 2010 et je me suis livré à une analyse comparative de ses notes sur une cinquantaine de grands crus. En effet, nous voulons tous savoir ce qu’il faudra mettre en cave cette année ?
Sur les 50 grands crus analysés, représentatifs des appellations majeures et couvrant une gamme de prix assez large, seuls 16 vins seulement ont des notes ou une fourchette de note supérieure à celles attribuées l’an dernier. Voilà qui est étonnant alors que l’ensemble des critiques annoncent 2010 comme l’année de la décennie avec 2005. Pourquoi ?
Je sollicite en revanche votre avis sur cette question et me permet une analyse sommaire :

  • Les notes des Bordeaux 2009 étaient trop élevées.
  • Les prix des Bordeaux sont devenus trop élevés.
  • Le millésime 2009 était solaire, probablement plus mature à déguster dans sa période d’élevage qu’un 2010, dont on annonce une garde plus longue et donc plus acide.

Je constate une chose : à part les Premiers grands crus et une dizaine de seconds vins, dont les notes restent étal par rapport à 2009 dans leur ensemble, la majorité des vins ont des notes inférieures. C’est surtout vrai pour les Saint-Emilion, les Saint Estèphe et les Pessac Leognan. Les Pomerol dans leur ensemble sont aussi bien notés, tout comme les Pauillac. La palme revenant sans doute aux Haut Médoc, Margaux et Saint Julien.
Je regrette la décote des Pessac Léognan, car la dégustation à Bordeaux m’avait permis d’apprécier particulièrement le potentiel extraordinaire de ces vins à dominante Cabernet.
Parmi les vins qui connaissent une belle progression, citons les Châteaux Lynch Bages, Saint Pierre, La Tour Carnet, Giscours, Prieuré Lichine, Alter Ego de Palmer, Le Clos de l’Oratoire.
Pour notre part, nos allocations seront négociées en partie sur la base des notes de Mr Parker, mais également en prenant en compte les notes des critiques français : RVF, Bettane et Desseauve et Gault & Millau.
Je rappelle que Cavissima ne pratique pas la vente de Primeurs à découvert et que toute personne peut accéder à nos ventes et ouvrir à cette occasion une cave chez Cavissima. Les vins seront livrés à cette adresse pour vieillissement et votre cave en ligne vous indiquera les dates d’apogée et la valorisation financière de votre cave.

Rendez-vous dans quelques jours…

T. Goddet

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *