Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 12 septembre 2018 Dans : A la découverte du monde du vin, Slider Avec 1381 Vues

C’est sous un soleil resplendissant que nous nous rendons pour la première fois au Domaine de l’Arlot. Situé à quelques kilomètres au sud du village de Nuits-Saint-Georges, nous redécouvrons avec grand plaisir les vins du Domaine de l’Arlot qui expriment avec brio la typicité des grands terroirs de Bourgogne.

Clos de l’Arlot : Monopole historique 

Dans un premier temps, nous sommes accueillis par Géraldine Godot, la directrice technique du Domaine qui commence par nous emmener dans le vignoble. Premier aperçu visuel des monopoles qui entourent le domaine : le Premier Cru Clos de l’Arlot (en blanc et en rouge) et le Premier Cru Clos des Forêts Saint-Georges.

Premier constat : le Clos de l’Arlot nous semble tout petit ! Ce Premier Cru de Nuits-Saint-Georges, qui est certainement le vin le plus connu du domaine, ne fait en effet que 2 hectares. Entouré par un mur (d’où provient le terme Clos), le vignoble propose une diversité de sols remarquables. Cela permet de produire un vin d’une complexité remarquable. Pour l’apprécier encore plus : laisser lui du temps ! Le millésime 2010 nous l’a démontré avec sa délicatesse, son élégance… tout simplement superbe.

Le Clos de l’Arlot Blanc associe le calcaire blanc et le calcaire rose. Le vin allie opulence avec un gras bien présent mais qui s’équilibre avec une fraicheur surprenante. Le millésime 2016 que nous avons dégusté en cave avait une puissance aromatique remarquable était d’un charme fou ! Hélas le domaine a été durement touché par le gel et le Clos de l’Arlot Blanc a perdu 60% de sa récolte.

 

Clos des Forêt Saint Georges : emblème de la maison

Ensuite, l’autre monopole de la maison est le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Clos des Forêts Saint Georges. D’une superficie plus importante que le Clos de l’Arlot (7.2 hectares), il est un digne représentant de ce que le domaine fait de mieux. Seules les vieilles vignes sont utilisées pour élaborer ce Premier Cru. C’est un vin au caractère fort dont nous sommes tombés amoureux. Ce qu’on apprécie dans les vins de Bourgogne c’est l’empreinte du terroir et du millésime. A la dégustation 4 millésimes : 2017, 2016, 2014 et 2011. Epoustouflant ! Le 2016 n’a produit que peu de bouteilles avec un rendement de 9hl/ha contre 28 en moyenne. Le vin est concentré, magnifique, expressif. Son caractère masculin, typique d’un Nuits-Saint-Georges, saura s’arrondir avec le temps. Le 2014 possède une fraicheur exemplaire, plus discret. Les amateurs de grands Bourgogne seront charmés par sa grande finesse. La dégustation sur fût du 2017 nous laisse entrevoir un très bel avenir pour ce millésime également.

Quelles sont les clés du succès au Domaine de l’Arlot ?

  • Une culture respectueuse afin de produire des vins d’exception
  • Une passion et un amour pour les vins

Tout au long de notre visite, Géraldine Godot a partagé avec nous son amour et sa passion pour les terroirs de Bourgogne. Le domaine est cultivé en bio avec une application de la biodynamie au maximum sans pour autant être certifié. Au chai, c’est la même philosophie : être le moins interventionniste possible et laisser la nature faire. Le résultat est simple : des vins d’une qualité remarquable, complexe, frais et qui bénéficieront de quelques années en cave afin de révéler tout leur potentiel.

Enfin, nous tenons à remercier l’équipe du Domaine de l’Arlot de nous avoir si bien accueilli et nous espérons avoir partagé avec nos lecteurs notre véritable coup de cœur pour les vins du domaine.

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *