Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 5 février 2019 Dans : Les actualités du vin Avec 1422 Vues

Vins et nouvel an chinois : si le rouge est à l’honneur à l’occasion du nouvel an chinois, qu’en est-il des cépages de nos caves ?

Voilà quelques semaines déjà que l’année 2019 a commencé pour nous, en France, qui suivons le calendrier grégorien. En revanche, ce n’était  pas encore le cas en Orient, où l’année ne débute que la première semaine de février. En effet, les festivités du nouvel an chinois commencent le 5 février, sous le signe du cochon de terre.

Cavissima profite de l’occasion pour vous souhaiter une belle année et par la même évoquer la relation que l’Asie entretient avec les produits du terroir français.

L’HISTOIRE DU NOUVEL AN CHINOIS

Pour comprendre l’importance de l’événement, il convient de revenir à l’Antiquité.

C’est sous la dynastie des Han (140-88 av. JC) que se fait la première corrélation entre les changements de saisons et le cycle de la Lune. Quant à elle, la célébration de la première Lune, qui marque le début d’une nouvelle année dans la culture chinoise, n’a débuté que sous la dynastie des Qing (1644-1912). Ce sont eux qui ont érigé ce moment comme étant un nouveau départ.  Ainsi, c’est depuis le XVIIe siècle que se célèbre le nouvel an chinois.

Soumise à la première Lune, la date du nouvel an n’est jamais fixe. Généralement entre la fin janvier et le début février, cet événement annuel se termine avec la fête des lanternes, 15 jours après.

2019 est l’année du cochon de terre. Il s’agit d’un porteur de chance et d’un symbole de prospérité. Plus encore, il représente la germination des plantes et le matériaux à l’honneur est le bois. N’y voit-on pas une année prospère pour nos vignerons ?

ET LE VIN DANS TOUT ÇA ?

Tout d’abord, selon les dernières statistiques, il s’avère que la Chine est le 5e pays consommateur de vin dans le monde (rouge, blanc, effervescent). Une place somme toute respectable pour un territoire qui compte plus de 1,386 milliard d’habitants… En revanche, le pays reste le 1er consommateur mondial de vin rouge. La raison ? Cette couleur est symbole de bonheur, de puissance et de fortune.

Si le calendrier lunaire amène la célébration pour les orientaux, les occidentaux, notamment les vignerons, y sont également très attachés. Cavissima voit, en cette année qui se profile, de beaux échos entre la vigne et l’année du cochon. En effet, de nombreux adeptes de la biodynamie étudient et suivent les cycles lunaires afin d’intervenir au minimum sur les vignes.

C’est par exemple le cas des vignerons que nous avons rencontré lors du salon Biodyvin. L’influence naturelle du satellite et son impact sur les cultures permet de diminuer les traitements, et d’intervenir dans la taille, l’ébourgeonnage et les vendanges aux moments les plus propices. De ce fait, la vigne est plus épanouie.

Ces célébrations sont enfin l’occasion de se souhaiter la bonne fortune et de déguster des valeurs sûres. Complets, suaves, robustes, doux, puissants, toutes les sensations et toutes les émotions se retrouvent dans les caves de Cavissima.

NOS ACCORDS METS ET VINS

Nous vous invitons à découvrir nos vins rouge d’exceptions qui sauront accompagner à merveilles les plats de fêtes :

● La soupe chinoise avec un MARCEL DEISS 2016 Futur 1er Cru

● Le canard laqué accompagné du DOMAINE HENRI DELAGRANGE ET FILS 2016 Les Vaumuriens Hauts

● Le porc au caramel et son STÉPHANE MONTEZ – DOMAINE DU MONTEILLET 2016 Les Hauts de Monteillet

 

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un très bon nouvel an chinois !

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *