Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 21 novembre 2018 Dans : Culture générale du vin, Slider Avec 223 Vues

Quels vins avec les entrées de repas de fête ?

 

Les fêtes approchent et les repas de famille ou entre amis aussi ! Si ces occasions sont toujours une bonne raison de sortir une jolie bouteille, le choix de celle-ci s’avère parfois ardu.
Cavissima vous vient en aide et vous apporte quelques suggestions de plats festifs et leurs cuvées associées.
Et puisque tous les goûts sont dans la nature, nous avons sélectionnés plusieurs styles de vin lorsque le plat s’y prêtait .

En restant dans des mets classiques, cette série de 3 articles permet de couvrir l’ensemble du repas, de l’entrée au dessert en passant par le plat. Même les végétariens y trouveront leur compte !


LES ENTRÉES


Pour commencer, Cavissima vous laisse le choix entre 3 entrées : le foie gras, les coquilles saint-jacques et le saumon fumé. L’avantage de ces 3 mets est qu’ils peuvent se décliner selon une multitude de recettes, toutes plus savoureuses les unes que les autres. Ainsi, ce sont des valeurs sûres qui pourront plaire au plus grand nombre.

 

QUE BOIRE AVEC DU FOIE GRAS  ?

Tout d’abord, laissez-vous tenter par la douceur du foie-gras. Le foie-gras est un savoureux met qui se prête particulièrement aux associations sucré-salées. Ainsi, l’association classique nous dirige vers un joli vin sucré comme les  Sauternes. (ex : Château Guiraud). En effet, la sucrosité des sauternes vient renforcer la douceur du foie gras de canard; et les notes d’agrumes souvent présentes viennent relever de fraîcheur le caractère gras de ce plat. Attention cependant à ne pas choisir un vin trop capiteux, qui risquerait de saturer votre langue pour la suite du repas.

Si vous n’êtes pas un grand amateur de moelleux/liquoreux ou que vous souhaitez réserver ces vins pour la fin du repas, vous pouvez également tester l’accord avec du vin blanc sec. Si vous choisissez cette option, prenez garde à choisir des vins d’une belle densité et qui témoignent d’une certaine fraîcheur. Ainsi, un Gewurztraminer ou un Vouvray – vieilli de quelques années – feront parfaitement l’affaire.

Enfin, si votre recette consiste à poêler votre foie-gras, choisissez plutôt un vin rouge, aux tanins légers, délicatement épicé.

Recommandation  : Un foie gras mi-cuit à la fleur de sel, parsemé de baies rouges,  et sa confiture de figues sera mis en valeur par le Blanc d’Or de François Chidaine.



QUE BOIRE AVEC DES COQUILLES SAINT-JACQUES ?


Ensuite, continuons avec les coquilles saint-jacques. La chair délicate et iodée de la coquille saint-jacques se marie à merveille avec des vins blancs, aromatiques, à la fois minéraux et fruités.
Plus le vin choisi sera vif, plus il relèvera les notes subtiles de coquille.
Un Hermitage blanc, parfumé et souple, s’aligne parfaitement à la noblesse de ce crustacé. Il mettra notamment en avant le côté iodé de la Saint-Jacques.

Si vous décidez de savourer vos coquillages crus, en carpaccio par exemple, il serait préférable de les accompagner avec un vin blanc d’Alsace. Un Riesling par exemple, qui développe des notes de fleurs blanches et d’agrumes; viendra trancher avec la densité de la chair du crustacé.

Enfin, si vous êtes intéressé(e) par encore plus de fraîcheur, un Anjou Blanc pourrait être à votre goût. L’acidité de ce vin de Loire viendra donner un joli coup de fouet à des coquilles Saint-Jacques cuisinées à la crème.

Recommandation : Des coquilles Saint-Jacques sur lit de fondue de poireaux accompagnées du Blanc Sec du Domaine Thibert !

QUE BOIRE AVEC DU SAUMON FUMÉ ?


Enfin, terminons par un classique, le saumon fumé. Ce met d’une grande finesse est caractérisé par la texture grasse de sa chair, et sa grande tendreté. Le saumon fumé peut s’accompagner d’un blinis, d’un pain brioché ou toasté, d’un filet de citron; ou d’une crème fraîche légère et sa pointe d’herbe. Peu importe la recette choisie, on se délecte de ce noble poisson dans toutes ses versions.
Pour l’accompagner, on se dirigera vers des vins blancs, secs, dotés d’une belle trame acide, au caractère subtilement charnu. En effet, pour accompagner le saumon, celui-ci ne doit pas présenter un profil trop typé, ni trop rustique, ni trop gras au risque d’alourdir l’échange.
Justement, un vin blanc plus élancé, comme un Quincy par exemple donnera une dimension plus légère à ce plat. En effet, l’acidité viendra donner de la fougue à ce poisson gras.
Sinon, la dimension fruitée d’un Chardonnay offrira une nouvelle dimension au côté fumé du poisson.

Recommandation : Saumon nu, finement tranché, avec un filet de citron et parsemé de graines de sésame, qui sera révélé par Bar à mine, le Pouilly-Fumé de Michel Redde & Fils.  

 

Enfin, parfois toutes ces entrées se présentent sous forme de petites bouchées, en apéritif, et impossible d’ouvrir une bouteille par met. Pour cela pas de soucis, nous avons la solution idéale et festive ! Ouvrez une bouteille de Champagne et faites vous plaisir ! Notre coup de coeur :  la cuvée Extra-Brut de la Maison Larmandier-Bernier.

 

Pour plus d’accords mets-vins, découvrez notre Boutique de Noël jusqu’au 24 décembre !

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *