Vins Bordeaux primeurs 2015
primeurs-2018-quel-vin-choisir-cavissima
primeurs-2018-quel-vin-choisir-cavissima

Publié le 11 avril 2019 Dans : Primeurs Bordeaux Avec 2774 Vues

Primeurs Bordeaux 2018, quels vins choisir ?

Millésime 2018 de Bordeaux : un grand vin de garde

Le millésime 2018 à Bordeaux se destine à être un grand millésime de garde. Il possède toutes les caractéristiques des très grands millésimes avec un joli fruit, des tannins mûrs et un équilibre incroyable. 2018 dévoile une harmonie parfaite entre les tannins, le degré d’alcool et la fraîcheur présente. Nous laisserons le soin aux critiques de nous dire s’il convient de le qualifier de millésime historique ou légendaire. Les étés chauds et longs qui se succèdent depuis plusieurs années bonifient la qualité des vins de Bordeaux. En effet, le niveau général des 2015, 2016, 2017 et 2018 est tout simplement fabuleux.

Dans cet article, je souhaite concentrer votre attention sur ce qu’il faudra mettre en cave dans une optique de dégustation. Nous aborderons l’aspect investissement dans un autre article. Lorsque nous publierons les prix des Bordeaux 2018, n’oubliez pas de regarder notre classement 5 étoiles plaisir. C’est un classement qui ne tient pas compte du prix mais du degré de réussite que nous attribuons à au vin. Dans une optique de dégustation, c’est votre meilleur guide. Analysons maintenant, appellation par appellation, ce que nous avons remarqué.

Saint-Emilion, Pomerol, Castillon-Côte de Bordeaux et Lalande de Pomerol

Soyons clairs, nous avons adoré les vins de ces 4 appellations. Une mention spéciale est attribuée aux vins produits sur les plateaux calcaires de Saint-Emilion et Castillon ainsi que sur les argiles denses de Pomerol. La gestion de l’humidité, dans cet été sans fin, aura été l’un des critères déterminants. L’amplitude thermique élevée au moment des vendanges aura permis des conditions optimales de récolte. Les merlots, majoritaires, ont dévoilé une très belle aromatique et une tension inattendue. Les cabernets francs et éventuels cabernets sauvignons auront de leur côté pu mûrir et s’affiner tranquillement. Selon Thierry Goddet, « la qualité des vins produits sur le millésime 2018 est assez souvent supérieure à celle des 2015 et 2016”.

Les grands châteaux ont tous fait de grandes cuvées en 2018, avec parfois de beaux rendements. Nous vous invitons à scruter de près quelques coups de cœurs : les châteaux Berliquet, Quinault L’Enclos, Mazeyres, Ampelia, Aiguilhe ou Fonroque. Vous ne serez pas déçu !

Pessac-Léognan

Nous vous emmenons maintenant du côté de la rive gauche à Pessac-Leognan, sur le mythique terroir de graves. Plusieurs vins blancs nous ont impressionnés par leur bouquet déjà complexe, leur délicatesse, leur équilibre et une belle matière. Citons notamment Smith Haut-Lafitte qui continue de progresser en finesse et précision sous l’égide de Fabien Teitgen.

Les vins rouges nous ont paru très qualitatifs dans leur ensemble. Les rendements dans cette appellation sont variables compte tenu de la sévérité des attaques de mildiou. Les vins rouges se montrent équilibrés avec des tannins présents et très bien intégrés. De plus, nous apprécions particulièrement la trame fraîche qui accompagne ces vins dotés d’une belle matière.

Margaux

Nous avons apprécié les Margaux 2018, avec un niveau de qualité très élevé et assez homogène. Rauzan-Ségla aura fait son meilleur vin jamais produit. Les vins de l’appellation Margaux nous ont séduit par un très bel équilibre. Si nous avions préféré le 2015 dans l’ensemble, cette appellation, dont les rendements sont modérés, est très qualitative. Mention spéciale aux Châteaux Prieuré Lichine, du Tertre et Labégorce qui nous ont époustouflés.

Saint-Julien

À Saint-Julien, les vins de 2018 sont plaisants et la hiérarchie semble tout à fait respectée. Les très grands châteaux ont fait de très grands vins, en quantité et en qualité. Point positif, nous dirions que c’est l’appellation qui aura produit les vins avec un degré d’alcool le plus modéré. Mention spéciale aux Châteaux Beychevelle et Gruaud Larose pour leurs vins remarquables par leur qualité, leur finesse et leur précision.  

Pauillac et Saint-Estèphe

Nous avons beaucoup aimé les vins de Pauillac et Saint-Estèphe. Nous pensons que le millésime 2018 n’a rien à envier au très grand 2016. En effet, la puissance des tannins est remarquablement contrebalancée par une belle fraîcheur et un degré d’alcool élevé mais souvent totalement intégré. Parmi les châteaux de ces appellations qui nous ont charmé, citons Calon-Ségur, Pichon Comtesse et la Réserve de la Comtesse, Pédesclaux et Lilian Ladouys.

Alerte Email Primeurs Bordeaux 2018

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *