Vins Bordeaux primeurs 2015
Histoire des Primeurs de Bordeaux
Histoire des Primeurs de Bordeaux

Publié le 12 septembre 2019 Dans : A la découverte du monde du vin, Culture générale du vin, Tout sur les vins Primeurs Avec 99 Vues

L’histoire des primeurs de Bordeaux

La mise en marché des Bordeaux Primeurs 2018 s’achève, Cavissima vous dévoile l’histoire de ce rendez-vous annuel suivi par tous les professionnels.

La vente des vins en primeurs à Bordeaux correspond à un système de commercialisation des vins en cours d’élevage qui seront mis en bouteille plusieurs mois plus tard. L’élevage correspond à la période située entre la macération et la mise en bouteille d’un vin. L’événement des Primeurs commence par une semaine de dégustations début avril. Cette dernière permet aux Châteaux d’accueillir les professionnels du vin et de présenter le fruit de leur travail à la dégustation. Ensuite s’enchaînent les mises en marché des châteaux. De avril à fin juin, nous attendons la mise sur le marché du nouveau millésime. Parfois aucune sortie à notre grande frustration et le lendemain ce sont 20 châteaux qui nous proposent leur grand vin à la vente !

La vente en primeurs à Bordeaux est une expression qui ne doit pas être confondue avec d’autres primeurs. En effet, il existe également la vente des « vins primeurs » qui correspond à la commercialisation de vins comme le Beaujolais Nouveau et certaines IGP. Ces vins connaissent une courte durée d’élevage et sont mis en vente à partir du troisième jeudi du mois de novembre.

L’histoire des primeurs de Bordeaux est, contrairement à ce que l’on pourrait penser, assez récente. Elle connaît une forte renommée au niveau national et international, notamment avec l’avènement des réseaux sociaux. Cette pratique particulière est assortie de nombreux avantages qui séduisent de plus en plus d’autres régions viticoles.

Histoire des Primeurs de Bordeaux

© Château Pape Clément

Les Primeurs de Bordeaux : Genèse et développement

Devenu l’événement incontournable de la place de Bordeaux, la vente des Primeurs puise ses origines dans un passé qui n’est pas si lointain. On date l’apparition du concept de Primeurs au XVIIIe siècle. C’est à cette période que la tendance se développe, notamment sous l’influence des négociants. Sous forme d’abonnements, les professionnels se rendaient aux Châteaux afin d’acquérir des raisins destinés à leur production. Ils ne jugeaient alors pas la qualité d’un vin mais celle des grappes récoltées. Les négociants étaient alors responsables de la qualité des millésimes, qui était déterminée à la grappe en occultant toute la partie vinification.

1970, la modernisation des Primeurs de Bordeaux

Ce concept de la vente des vins en Primeurs a été repris et modernisé au XXe siècle durant une crise que vivaient les Châteaux. En effet, les négociants avaient une place jugée trop importante et influente dans le monde viticole selon les propriétaires des vignobles. Alors qu’une crise économique sévit au milieu des années 1970, le Baron Philippe de Rothschild décide d’organiser des dégustations du millésime en cours d’élevage directement au Château. Peu à peu, l’idée séduit les autres propriétaires de Grands Crus de la région. À partir de 1982, cet événement est institutionnalisé. L’idée moderne des Primeurs de Bordeaux est née.

De nombreux producteurs et critiques étaient sceptiques quant à la dégustation d’un vin non achevé. L’intuition participe effectivement à la détermination du prix du vin. C’est en 1982, alors que les critiques n’appréciaient que très peu le millésime dégusté, qu’un certain Robert Parker va à contre-courant en affirmant que le millésime sera bon et l’un des meilleurs. L’avenir lui donnera raison et les Primeurs de Bordeaux lui permettront d’accéder à la position de critique qu’on lui connaît aujourd’hui.

Un engouement croissant pour les Primeurs de Bordeaux

Aujourd’hui, les Primeurs de Bordeaux est l’événement à ne pas manquer. La semaine de dégustation accueille un ensemble de professionnels, du négociant au caviste en passant par les grossistes. Si certains décident d’accueillir directement au domaine les visiteurs, d’autres, se regroupent autour de l’Union des Grands Crus  pour organiser leurs dégustations. Avec le développement des réseaux sociaux, l’importance de l’événement des Primeurs de Bordeaux ne cesse de croître. La tendance séduit d’ailleurs les producteurs des autres régions viticoles de France. Ainsi, des domaines de Bourgogne, de la Vallée du Rhône ou de Provence commencent à vendre leurs vins en primeurs.

Les Primeurs, fonctionnement et attractivité

Le succès des Primeurs de Bordeaux dépasse les frontières de France et représente un véritable intérêt pour tous les amateurs de vin. Qu’ils soient producteurs ou acheteurs,  professionnels ou particuliers, nationaux ou internationaux, tous y trouvent leur compte. Ainsi, si le fonctionnement des primeurs de Bordeaux est particulier, de nombreux avantages sont attachés à cet événement.

Les Primeurs de Bordeaux, comment ça marche ?

L’élevage des vins s’étale sur une période de 12 à 24 mois. C’est au début de cette période que les Primeurs de Bordeaux ont lieu. Ce sont 5% à 10% de l’ensemble de la production du domaine qui se déguste. Ainsi, les vins proposés n’ont pas fini de vieillir et ne révèlent pas encore tout leur potentiel. En général, ce sont des vins tanniques et durs, il revient alors au dégustateur de déceler le potentiel de chaque cuvée en se basant sur ses connaissances et son expérience.

C’est à ce moment que les critiques goûtent les vins et attribuent des notes aux cuvées. La réputation du millésime commence à s’esquisser. Les Châteaux fixent ensuite leurs prix et les achats de vins en primeurs débutent. À la fin de la campagne et de l’élevage des vins, les critiques procéderont à une nouvelle notation après la mise en bouteille afin d’éventuellement revenir sur les avis attribués dans un premier temps.

Des avantages attractifs pour les vendeurs et les acheteurs

L’événement des Primeurs de Bordeaux peut potentiellement permettre aux acheteurs de réserver des vins avec un prix inférieur de 1% à 30% au prix des mêmes vins en bouteille. Les Châteaux conservent la responsabilité des vins jusqu’à leur mise en bouteille, même si ces derniers ont trouvé preneur.

L’ensemble des fonds collectés à cette occasion permet un apport direct de trésorerie pour les vignerons de Bordeaux. Cela permet notamment de financer les prochaines récoltes qui suivront ce rendez-vous des Primeurs. En revanche, certains Premiers Grands Crus Classés ont pris récemment la décision de se retirer du système des primeurs. Notamment le Château Latour qui, depuis 2012, choisit de proposer uniquement à la dégustation des vins stabilisés, dont l’élevage est terminé ou encore le Château d’Yquem.

La sélection Cavissima des Vins Primeurs de Bordeaux et d’ailleurs

La subtilité des grands vins de Bordeaux

La diversité des climats de Bourgogne

Le long du fleuve de la Vallée du Rhône

Acheter vos Primeurs de Bordeaux sur la boutique de Cavissima 

 

 

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *