Vins Bordeaux primeurs 2015
primeurs-bordeaux-2018-cavissima-notes-critiques-premiers-grands-crus
primeurs-bordeaux-2018-cavissima-notes-critiques-premiers-grands-crus

Publié le 11 juin 2019 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles, Les actualités du vin, Slider, Tout sur les vins Primeurs Avec 557 Vues

Primeurs Bordeaux 2018 : les notes des critiques sur les Primeurs Grands Crus

Les Primeurs 2018 de Bordeaux confirment ce qui est devenu pour beaucoup une évidence : les grands Bordeaux et les Premiers Grands Crus Classés sont toujours au rendez-vous de l’excellence.

Bordeaux Primeurs 2018 : les notes des critiques sur les Premiers Grands Crus

Pourquoi parler en priorité des Premiers Grands Crus ? C’est dans l’histoire que l’on trouve la réponse et plus précisément en 1855. En effet, la hiérarchie des vins établie à cette époque trouve encore son utilité aujourd’hui. Depuis sa création, cette hiérarchie aide le consommateur dans ses choix. Ainsi, pour choisir son vin il étudie entre autres la façon dont le domaine cultive la vigne, les prix et les critiques des vins.

Les critiques des Bordeaux Primeurs 2018 s’avèrent particulièrement satisfaits des vins proposés par les Châteaux. Découvrez sans plus attendre les notes attribuées aux Premiers Grands Crus de Bordeaux, pour le millésime 2018.

L’histoire du classement de 1855 et les Premiers Grands Crus

C’est en 1855 que se tient à Paris l’exposition universelle. À cette occasion, Napoléon III demande à la Chambre de Commerce de Bordeaux d’établir une hiérarchie des vins. Ce dernier a pour ambition de cartographier les vignobles et d’y attacher plus ou moins de prestige. « D’où viennent les grands vins ? » se demandent de nombreux amateurs, c’est la question à laquelle souhaite répondre le Président de la IIIe République.

Ce classement se base sur les prix de vente des vins, sur plusieurs années, non pas sur la dégustation. De cette initiative émerge une hiérarchie des vins qui subsiste encore aujourd’hui. Même si elle a connu quelques évolutions depuis sa création, on parle toujours du classement comme celui de 1855. Parmi ce dernier on retrouve les Premiers Grands Crus Classés. S’alignent à cette place prestigieuse, cinq châteaux : Château Margaux, Château Haut-Brion, Château Lafite Rothschild, Château Mouton Rothschild et Château Latour, qui a la particularité de ne plus vendre en primeurs.

À Saint-Emilion, un classement existe également et celui-ci est mis à jour tous les 10 ans. Lors du dernier classement en 2012, Angélus et Pavie passent dans la catégorie Premiers Grands Crus Classés A, ce qui donne une tête de classement avec Château Angélus, Château Ausone, Château Cheval Blanc et Château Pavie.

L’appellation Pomerol a la particularité de ne pas avoir de classement. Cependant, impossible de ne pas citer les « équivalents » Premiers : Château Lafleur, Château Le Pin et Pétrus.

Ces Châteaux sont donc les plus convoités par les collectionneurs passionnés et les amateurs de grands vins. Ainsi, chacun attend avec impatience les notes des critiques qui permettent aux acheteurs d’orienter leur choix.

Des critiques enthousiastes pour les Bordeaux Primeurs 2018

Les critiques assurent une vision globale des Primeurs. En effet, soumis à l’exercice de la dégustation intensive, ils notent avec justesse chaque vin dégusté. Cavissima fait le choix de mettre en avant les notes de cinq critiques. Ils sont sélectionnés selon de rigoureux critères, tels que la notoriété, l’expérience et les capacités de dégustation.

Si Robert Parker, fondateur du Wine Advocate, a longtemps été considéré comme le pape des dégustateurs, c’est aujourd’hui la pluralité des avis qui prime. Les consommateurs ont exprimé l’envie d’obtenir d’autres avis, pour comparer les opinions. Ce sont 4 maisons qui dressent le portrait des Premiers Grands Crus de Bordeaux Primeurs 2018.

Château Antonio Galloni
(Vinous)
James Molesworth
(Wine Spectator)
Lisa Perotti-Brown
(Wine Advocate)
Jean-Marc
Quarin
Note moy.
Wine Decider
Angélus 95-98 95-98 97-100 98 97
Ausone 97-100 98-100 99 98
Cheval Blanc 97-100 97-99 100 98
Haut Brion 93-96 97-99+ 96 97
Lafite Rothschild 93-96 98-100 98
Lafleur 97-100 97-100 100 98
Latour 96-99 98-100 100 98
Le Pin 94-97 97-99 97
Margaux 95-98 97-100 99-100 98
Mouton Rothschild 94-97 97-99+ 99 98
Pavie 94-97 96-99 97-100 97
Pétrus 97-100 98-100 98 98

Nous remarquons les excellentes notes sur tous les Châteaux les plus prestigieux de Bordeaux. La note moyenne, fournie par notre partenaire Wine Decider, nous permet de constater l’excellente qualité du millésime 2018. De plus, l’enthousiasme des critiques est réel et nous avions pu déjà le constater lors de nos dégustations des primeurs à Bordeaux.

Le Bordeaux millésime 2018 face à ses prédécesseurs

Les données ci-jointes sont issues d’un grand travail de compilation de données. Fort de cet exercice, Cavissima vous propose d’analyser l’évolution des notes moyennes Wine Decider attribuées à chaque château entre 2015 et 2018.

Notes moy. WineDecider 2014 2015 2016 2017 2018
Angelus 95 96 96 95 97
Ausone 96 98 98 96 98
Cheval Blanc 95 98 97 95 98
Haut-Brion 95 97 95 95 97
Lafite-Rothschild 95 97 97 97 98
Lafleur 95 98 96 97 98
Latour 96 97 99 97 98
Le Pin 95 99 98 95 97
Margaux 96 98 98 96 98
Mouton-Rothschild 96 97 97 96 98
Pavie 94 96 96 95 97
Petrus 95 98 98 96 98
Moyenne générale 95,3 97,4 97,1 95,8 97,7

Le constat est frappant. En effet, on observe dans un premier temps que les Premiers Grands Crus ont une note moyenne par millésime exemplaire. 2015, 2016 et 2018 sont donc des millésimes dont les notes se rapprochent très clairement de l’excellence. Si l’on regarde plus en détail on observe que le millésime 2018 dépasse ses prédécesseurs, avec une note moyenne de 97,7.

Le millésime Bordeaux 2018 côtoie les anges.

Le millésime 2018: la qualité au rendez-vous

Une gestion plus poussée des vignobles (intra-parcellaire), l’accueil au sein des chais des technologies de pointes peuvent expliquer la hausse qualitative des vins proposés. L’année 2018 a également proposé des conditions météorologiques de grande qualité. Les baies émergent tardivement au printemps. Mais la chaleur de l’été permet de rattraper ce retard. Les baies se concentrent en arômes, doucement et sûrement. C’est sous l’œil attentif des vignerons que les grappes sont récoltées. Les Premiers Grands Crus ont fait le choix de sélectionner les meilleures baies. Le constat est donc sans appel : la production est moins importante que les années précédentes, ainsi les Châteaux se concentrent sur la qualité.

Le résultat est époustouflant. Cette moyenne de 97,7/100 témoigne véritablement de l’enthousiasme des critiques. Au-delà de cette euphorie, il faut voir le potentiel des Premiers Grands Crus de Bordeaux une fois mis en bouteille. Ce sont de belles surprises qui sont faites par les Châteaux bordelais.

VOIR TOUS LES PRIMEURS 2018 >

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *