Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 31 juillet 2018 Dans : A la découverte du monde du vin Avec 456 Vues

Le domaine Jean-Louis Trapet : l’histoire d’une famille passionnée et passionnante

 

Sur les routes de Bourgogne, nous poursuivons notre visite avec la découverte d’un domaine passionnant : le Domaine Jean-Louis Trapet. Entre la découverte de la maison d’hôte et l’accueil chaleureux du père, Jean Trapet, nous avons véritablement été conquis.

Tout d’abord, nous découvrons la maison d’hôte du Domaine Jean-Louis Trapet à Gevrey-Chambertin. Un très joli moment. Le mélange de cuisine typique de la Bourgogne ainsi que de vins somptueux du Domaine Trapet de Gevrey-Chambertin et de Riquewirh (Alsace) nous comble. Ce fût un moment idéal pour découvrir des accords somptueux : Latricières 2014 accompagné d’un bœuf bourguignon et d’une purée maison. Un délice !

Après avoir découvert et redécouvert les vins du domaine, nous faisons la visite du chai, à quelques pas de la maison d’hôte. C’est Jean Trapet, le père de Jean-Louis Trapet, qui nous accueille chaleureusement, avec passion et avec joie. Nous rentrons alors au cœur d’un beau domaine familial qui a préservé des valeurs de partage, de passion et d’authenticité. Dès l’arrivée dans le chai, Jean Trapet prononce les mots suivants : « quand tu rentres dans ta cave, tu fais silence ». A ce moment alors le temps s’est arrêté. Nous avons écouté ce silence, senti cette odeur et admiré cette belle cave voûtée. Nous nous imprégnions de toute l’histoire de ce domaine familial.

 

 

À travers la visite, nous comprenons que Jean-Louis Trapet, le fils de Jean, pense très tôt la biodynamie. En effet, en 1992 il avait déjà l’idée de mettre en place la biodynamie au sein du domaine. Il réalisera cependant son envie 4 ans plus tard.

 

 

Il semble important de préciser que le Domaine Trapet se constitue de deux domaines : un à Gevrey-Chambertin et un à Riquewirh, en Alsace. Au total, la maison possède 18 hectares en Bourgogne et 14 hectares en Alsace. Ce développement en Alsace, a été permis grâce à Andrée, l’épouse de Jean-Louis Trapet. En effet, ses parents possédaient à la base environ 1 hectare de vignes en Alsace. Après la disparition de son père, Andrée décide de reprendre l’exploitation. Elle l’agrandira au fil des années avec des rachats successifs de parcelles. Aujourd’hui le fils ainé de Jean-Louis et Andrée s’occupe du domaine alsacien tandis que leur deuxième termine ses études avant de revenir à Gevrey.

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *