Comment choisir ses vins primeurs

Le millésime 2016 vendu en primeur est un millésime exceptionnel qu’il faudra avoir en cave. Dès leur mise en bouteille, les Bordeaux Primeurs 2016 seront adressés pour une conservation idéale dans notre cave et notre sommelier vous conseillera sur les périodes de dégustation idéale


Le positionnement prix de sortie / notes WA

Pour qu’un vin prenne de la valeur il faut qu’il soit bien positionné dès la sortie en primeur. Pour qu’une demande s’exerce, il faut de très bonnes notes de la part des critiques. Le graphique permet en un clin d’œil de positionner l’intérêt du prix de sortie à la lueur des notes de WA (Parker).


Notre classement 5 étoiles

Si votre objectif est d’investir dans le vin, nous vous conseillons d’observer notre classement Investissement sur 5 étoiles. Celui-ci prend en compte la valeur de la marque (notoriété, demande, liquidité), les notes des critiques et le positionnement prix.

Comment lire le classement 5 étoiles investissement :

  • 1 étoile : risque très élevé
  • 2 étoiles : risque élevé de stagnation des cours
  • 3 étoiles : opportunité d’achat – risque de moins-value existe et est modéré dans le long terme
  • 4 étoiles : risque de moins-value faible –très belle opportunité
  • 5 étoiles : risque très faible – à mettre en cave sans aucun doute

Si votre objectif est avant tout de profiter de la qualité du millésime pour acheter des vins que vous voudrez boire, laissez-vous guider par notre classement plaisir. La note sur cinq étoiles est établie par notre comité de dégustation présidée par notre sommelier, John Euvrard. C’est une note qui adresse à la fois le plaisir et le prix.


Les notes des critiques

Outre la qualité gustative du vin il est impératif de suivre l’avis des critiques internationaux, notamment le Wine Advocate (WA) avec Neal Martin, le Wine Spectator (WS) avec James Molesworth et le français Jean-Marc Quarin. Votre analyse pourra être complétée par les notes de James Suckling, Jancis Robinson, la Revue du Vin de France, Bettane et Desseauve, Jacques Dupont (Le Point), Antonio Galloni (Vinous) ou encore le suisse René Gabriel.

On rappelle ici qu’une note élevée justifie un prix élevé. Les vins à partir de 94/100 ou 17/20 peuvent prétendre à une évolution favorable de leurs prix.

paiement sécurisé