fbpx
Témoignages Jérémy

Jérémy

Singapour
0

REVENTES À RENDEMENT NET POSITIF1

0

MONTANT TOTAL TTC DE CESSION

0

PLUS VALUE GLOBALE SUR SES REVENTES

J’avais un double objectif avec cette cave, évidemment l’aspect investissement mais également le plaisir. Dans mon idée, si je n’arrive pas à vendre des bouteilles, je pourrai les boire.

Jérémy2 a accepté de répondre à quelques questions sur son expérience chez Cavissima depuis 2014. Jérémy est Directeur Financier dans un groupe de négoce de matières premières et est expatrié à Singapour depuis 9 ans.

Quelle est votre relation au vin ?

Je suis passionné par le vin depuis très jeune car mon père m’a donné le goût de boire du bon vin. D’ailleurs, lorsque j’étais en école de commerce, je n’aimais pas boire de “la piquette” lors des soirées étudiantes.
À ce moment-là, je me suis dit qu’un jour j’aurai une belle cave !

Concernant mes goûts, j’adore évidemment un bon Bordeaux ou un bon Bourgogne mais j’apprécie également les vins de Provence et du Rhône. En fait, je suis très éclectique, je n’ai pas vraiment de région favorite, j’adore déguster de nouveaux vins, distinguer chaque cépage et explorer toutes les régions et pays. Chaque terroir a son style et j’aime en découvrir les subtilités et les saveurs.

Certains domaines ont évidemment ma préférence, par exemple le Château Beychevelle qui me rappelle de bons moments avec mon père, notamment les millésimes 2003, 2004 et 2005.

Pourquoi avez-vous choisi Cavissima pour votre cave d’investissement ?

Tout d’abord pour l’aspect pratique, je suis basé à Singapour et mes parents n’ont ni la place, ni l’équipement pour conserver des Grands Crus. Avec votre concept de Cave en ligne, je peux gérer mes vins et mon investissement à distance et c’est très pratique.

J’avais un double objectif avec cette cave, évidemment l’aspect investissement mais également le plaisir. Dans mon idée, si je n’arrive pas à vendre des bouteilles, je pourrai les boire. Je serai content dans les deux cas : soit je fais une belle plus value, soit je bois une belle bouteille. De plus, à mon retour en France, ma cave sera bien garnie, c’est un processus qui  prend du temps !

Un aspect que j’apprécie beaucoup chez Cavissima, c’est le côté ludique et avec la sélection de vins hyper étendue, il y en a pour tous les goûts. En plus, il s’agit toujours de châteaux très réputés et de qualité.

Nous avons contacté que vous aviez de très belles performances lors de vos reventes, pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

À la revente, je ne me focalise pas sur la liquidité, je sais que ce sera très fluctuant et plus ou moins long. Ce n’est pas comme des actions en bourse où je peux vendre rapidement. Je pars du principe que tout ce que j’ai en cave est potentiellement à vendre et donc je fixe un prix à toutes mes caisses. Ensuite, je fais preuve de patience et j’achète au fil de l’eau les domaines qui me semblent les plus prometteurs.

Le conseil que je donnerais, c’est d’investir un montant dont on n’aura pas besoin dans les 3 prochaines années. Le temps de revente peut prendre 6 mois ou plus, la liquidité n’est pas garantie et casser le prix n’aurait pas forcément de sens. Donc en investissant une somme d’argent dont on peut se passer, on se donne les meilleures chances sur le long terme.

Vous nous dites que vous fixez un prix à tous vos vins d’investissement, pouvez-vous nous en dire plus sur votre méthode ?

En général, je fixe un prix en me référant à la Plateforme d’investissement de Cavissima et en consultant certains sites de vente de vin pour voir où se situe le prix de mes concurrents.

Je fais ça pour tous mes vins et je les mets en vente. Cela me permet de faire tourner les bouteilles en cave. Avec cette méthode, je pense mettre le maximum de chance de mon côté.

Je vous donne un exemple :

Début mai, j’ai mis quelques bouteilles de Bandol “Domaine de Terrebrune 2015” en vente sur le site à 49 €, je les avais acheté à 25 € en primeur. Je n’étais pas spécialement vendeur mais j’ai placé mon prix en me disant “si cela intéresse quelqu’un je suis prêt à m’en séparer à ce montant” et je les ai vendu ! Tant mieux, j’ai fait une belle plus value et rien ne m’empêche d’acheter le millésime suivant avec mon gain.

Cependant, si j’avais une approche 100 % investissement, j’opterais pour l’offre Platinum, notamment pour le stockage à Genève en franchise de TVA. Personnellement, je suis dans une approche hybride entre le plaisir et l’investissement et l’offre Sésame me convient parfaitement.

Vous avez évoqué votre utilisation de la Plateforme d’investissement, que pensez-vous des outils que nous mettons à votre disposition ?

Ils sont faciles à utiliser et intuitifs. Le nouveau site internet est très agréable à parcourir. Un point très important pour moi, étant donné mon profil financier, c’est la richesse des données qui sont très complètes. L’historique des sorties primeurs, les notes, l’évolution des prix, je ne me suis jamais dit qu’il manquait une information pour ma prise de décision.

Avez-vous déjà fait appel à nos équipes pour de l’aide sur nos outils ?

On m’a formé lors de la création de ma cave mais je suis assez autonome dans ma gestion. Pour moi c’est une activité de loisir et j’aime bien me renseigner par moi-même. Je lis les articles du blog régulièrement, notamment pour les primeurs 2018. Sur le millésime 2015 Cavissima avait écrit au sujet du Château Canon 2015 et il s’agit de l’une de mes plus belles plus value.

Caisse Château Canon 2015

Saint-Emilion
Château Canon 2015

1ER GRAND CRU CLASSÉ

Apogée : 2020 – 2037
Note parker : 96
Wine Spectator : 97

Jérémy a investi 262,80 € en juin 2016 dans 1 caisse de 3 bouteilles ; il les a revendues 777,60 € en février 2019. Soit une plus value de 468,14 € (+178%)3

+ 178 % d’évolution du prix moyen en 32 mois

J’ai également eu le plaisir de rencontrer Thierry Goddet (président et fondateur de Cavissima) à Singapour lors d’une dégustation à laquelle Cavissima m’avait invité. C’était un moment très convivial !

À qui pourriez-vous recommander d’investir dans le vin avec Cavissima ?

Je recommanderais Cavissima aux expatriés qui aiment le bon vin et qui veulent s’acheter des bouteilles et les stocker. Je dirais également que Cavissima est une bonne alternative à la cave en dur chez soi.

1 Le rendement net est calculé net des frais de commission, hors frais de stockage et frais d’assurance.
2 Le client ne souhaite pas communiquer son identité pour des raisons de confidentialité.
3 Il s’agit évidemment d’une performance exceptionnelle, tant pour sa rapidité que pour la plus value réalisée. Nous vous rappelons que les performances passées ne présagent pas des performances futures.

Investissement réalisé avec une cave en Gestion Libre et Progressive

cave

.sésame.

ASSISTANT VIRTUEL *
POUR CHOISIR VOS VINS

Menu