Vins Bordeaux primeurs 2019
vin blanc garde
vin blanc garde

Publié le 2 juin 2021 Dans : Actualités du vin, Culture générale du vin, Slider home Avec 70 Vues

vin blanc garde

Lorsque l’on évoque les vins de garde, nous avons souvent en tête les vins rouges. Il est vrai que l’on trouve dans le commerce beaucoup de vins blancs à consommer dans leur jeunesse. Ces vins sont accessibles tout de suite et offrent des arômes fruités, généreux, gourmands : parfaits pour l’apéritif ! Malgré ces habitudes de consommation, le vin blanc peut-il être un vin de garde ? Cavissima mène l’enquête pour vous avec son sommelier, John Euvrard.

La garde : une histoire de terroir

Les régions et les appellations incontournables

Pour John Euvrard, notre sommelier conseil :” le potentiel de garde d’un vin ne vient pas de  sa couleur mais de son terroir et de l’interprétation que le vigneron veut en faire “

Dans la liste non exhaustive des vins blancs à mettre en cave, nous retrouvons certains grands blancs de Bourgogne. Le chardonnay possède une acidité naturelle, accentuée par certains climats Bourguignons particulièrement frais. Vougeot, Meursault, Puligny-Montrachet, Chassagne-Montrachet et bien sûr Chablis sont à ouvrir après 5 ans de garde. Les Premiers et Grands Crus offrent un potentiel de garde de 10 ans. 

Certains Grands Crus d’Alsace ou de Loire défient les années et s’épanouissent après quelques années de garde. Le riesling et le chenin blanc, les cépages typiques respectifs de ces deux régions, peuvent à la fois offrir des vins de consommation que des grands vins de garde. 

Les blancs demi-sec, moelleux ou doux possèdent également un joli potentiel de garde. Le sucre résiduel permet aux vins de se conserver. Encore une fois, plus l’acidité est importante, meilleur sera le potentiel de garde. Parmi les appellations à retenir, nous retrouvons notamment Savennières, Barsac ou les célèbres vins de Sauternes.

Le fameux vin jaune du Jura traverse les décennies et offre un potentiel de garde imbattable. Le voile de levure qui se développe pendant la vinification de ce vin lui permet d’être protégé de l’oxydation à l’instar du Xérès. Le millésime 1774 est couramment mis aux enchères lors de la Percée du Vin jaune et est reconnu comme un millésime d’exception !

Vin blanc de garde : à la recherche de l’équilibre parfait

Pour les rouges, la présence de tannins détermine le potentiel de garde  du vin. Plus  les tanins sont marqués, plus le vin à besoin de temps pour gagner en rondeur. Il n’y a pas de tannins dans les vins blancs mais pas de panique : l’acidité est le secret de la garde des blancs. Comme dans les rouges, la trame acide sert de support au vin. La fraîcheur évite aux arômes de s’échapper dès les premières années du vin. L’acidité dans le vin a le même effet que le jus de citron sur une pomme coupée. L’oxydation de celle-ci sera beaucoup plus lente grâce à l’acidité du citron et elle gardera plus longtemps ses arômes de fruits frais. 

L’acidité du vin provient du cépage, de la méthode de vinification (en inox par exemple) et du vignoble. En effet, les régions fraîches ou en altitude par exemple permettent aux raisins de faire le plein de fraîcheur. Comme nous le dit John Euvrard, l’importance du terroir est encore une fois primordiale !

L’avis du sommelier

Les notes de dégustation du sommelier

Avec le temps, les arômes primaires de fruits frais et de fleurs laissent la place à des arômes plus complexes. Les notes boisées, de truffes blanches, d’épices ou de vanille se dévoilent après quelques années en cave. La complexité des blancs de garde est largement comparable à celle des grands rouges. 

Cette complexité aromatique se prête aux repas gastronomiques et accompagneront les meilleurs poulets aux morilles, les plats aux champignons, les poissons nobles ou vos plus belles volailles.

Les vins blancs ont donc tout à fait leur place dans votre cave à vin. Certains ont besoin de quelques années de garde pour développer toute leur amplitude aromatique. Sur Cavissima, fiez-vous aux dates d’apogée indiquées. Celles-ci sont indicatives mais sont d’une aide précieuse pour estimer le potentiel de garde de vos vins blancs !

Le mot de John Euvrard


À très vite sur Cavissima.com !

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *